Les 7 meilleurs moyens pour inverser le diabète


Depuis 1991, la Journée mondiale du diabète est organisée chaque année, le 14 novembre. Son objectif est de mieux faire connaître cette maladie qui touche de plus en plus de personnes à travers le monde. En effet, 10% de la population mondiale est diabétique, et selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le diabète a tué 1,5 million de personnes en 2012. De quels moyens disposons-nous pour prévenir et enrayer le diabète ?

Le diabète, un état des lieux alarmant

Il existe différents types de diabète, mais le diabète de type 2 est le plus répandu : il représente 90 à 95% des personnes diabétiques. Ces chiffres mettent en lumière tous les défis à relever en termes de prévention, de prise en charge et de guérison.

La Fédération Internationale du Diabète (AFD) a constaté un développement croissant du diabète chez les jeunes, une tendance très inquiétante pour les générations futures. Si la croissance démographique actuelle se poursuit, plus de 592 millions de personnes seront touchées par le diabète dans les prochaines années.

La plupart des diabétiques sont désemparés et ne savent pas ce qu’il faut faire pour améliorer leur état ni comment empêcher la survenue du diabète. Plus préoccupant encore : la moitié des personnes atteintes de diabète de type 2 ne sont même pas conscientes qu’elles sont diabétiques.

Cependant, tout n’est pas noir. Malgré ces chiffres et constats inquiétants, il est possible de guérir à 100% du diabète de type 2 en apportant des changements dans son mode de vie, son alimentation et son environnement. En d’autres termes, il faut améliorer sa condition physique, manger différemment et perdre du poids.

Voici le top 7 des moyens qui aident à prévenir et enrayer le diabète de type 2 :

1. Fuir le sucre

La quantité de sucre raffiné consommée quotidiennement est tout simplement hallucinante. En France par exemple, elle s’élève à 35 kilos par habitant et par an alors qu’au 19ème siècle, elle ne dépassait pas les 2 kilos !

Les sucres raffinés, notamment le fructose et le sirop de maïs, qui sont systématiquement ajoutés aux aliments transformés, sont le principal problème.

Le sucre est tellement partout qu’il se cache même dans des produits insoupçonnables comme les plats salés préparés, les sauces, et la charcuterie. Et il se révèle plus addictif que certaines drogues dures. Vous comprenez pourquoi vous avez du mal à vous en passer ? Pourtant, ce n’est pas une fatalité. En réduisant votre consommation de sucre, vous réussirez à sortir de cette dépendance et serez même étonné par la quantité que vous ingériez auparavant.

2. Éviter les viandes transformées

Sans aller à l’extrême et devenir végétarien, vous gagneriez beaucoup à consommer davantage de légumes. En fait, manger des fruits et légumes de toutes les couleurs chaque jour est la base d’une alimentation équilibrée. Ce régime est idéal pour les diabétiques souhaitant prévenir voire enrayer le diabète. Seule la consommation de viande de bonne qualité, et en quantité raisonnable (volaille et poisson surtout), peut être utile dans la prévention et le traitement du diabète.

La viande transformée (charcuteries, etc.) a subi plusieurs traitements et contient des conservateurs et des sucres ajoutés qui affectent le pancréas, l’organe qui produit l’insuline pour équilibrer le taux de sucre dans le sang. Une étude récente faite à l’université de Harvard a montré que les personnes consommant beaucoup de viandes transformées avaient 20% de risques en plus de développer un diabète de type 2, et 42% de risques en plus d’avoir une maladie cardiaque.

3. Limiter la consommation de céréales et de maïs

La pyramide alimentaire traditionnelle est basée en premier lieu sur la consommation de céréales. Mais pour rester en bonne santé, prévenir le diabète et l’enrayer, ce schéma est devenu obsolète voire dangereux en raison, entre autres, des traitements que subissent certaines céréales.

La plupart des céréales disponibles dans le commerce, qu’elles soient avec ou sans gluten, produisent un pic dans les niveaux d’insuline, notamment le maïs qui a un index glycémique élevé. Si vous souhaitez faire baisser votre taux de sucre rapidement, évitez la consommation de céréales pendant 3 à 4 semaines. Vous réussirez en plus à perdre du poids.

Pour les personnes diabétiques, il est recommandé de limiter la consommation de féculents comme les pommes de terre, les pâtes et le pain, qui favorisent la prise de poids en raison de leur importante teneur en sucre. Dans 1 kg de pain, il y a 500 g de sucre, et dans 1 kg de pâte ou de riz, il y en a 700 g. Les diabétiques peuvent cependant manger du pain de seigle ou du riz noir car ils ont un effet hyperglycémiant moins rapide.

4. Optimiser son apport en éléments nutritifs

Sur le plan biochimique, nous sommes tous uniques, ce qui explique que nous ayons tous des besoins nutritionnels différents. Ce constat est valable pour les diabétiques aussi. Les pré-diabétiques et les diabétiques ont souvent les mêmes carences en éléments nutritifs : acide gras oméga-3, vitamine B, magnésium, chrome, acide alpha-lipoïque et vitamine D. D’ailleurs, une étude faite par Dr C. Dalgard, Dr M.S. Peterson, Dr P. Weihe et P. Grandjean a démontré qu’il y avait un lien entre le manque de vitamine D et le diabète de type 2.

Assurez-vous d’apporter à votre corps toutes les vitamines et nutriments dont il a besoin pour le garder en bonne santé prévenir le diabète et l’enrayer.

5. Faire une activité physique

La plupart des pré-diabétiques ou des diabétiques ne font pas suffisamment d’activité physique. Selon la Fédération française des diabétiques, le sport est aussi important que l’alimentation dans la prévention et le traitement du diabète.

Une dépense physique régulière contribue efficacement à l’équilibre glycémique. Elle aide le corps à réguler les hormones responsables du contrôle des niveaux de sucre, et limite aussi les fringales.

Inscrivez-vous dans une salle de sport, et faites des exercices énergiques intenses (musculation par exemple, ou entraînement fractionné de haute intensité) 5 à 6 fois par semaine. De cette manière, vous réussirez à baisser et stabiliser votre taux de sucre dans le sang. Des études faites au Canada par The University of Windsor ont prouvé que l’entraînement fractionné de haute intensité (HIIT) était bénéfique pour le diabète de type 2.

La sédentarisation a explosé ces deux dernières décennies, engendrant obésité et diabète chez les jeunes. Le sport est devenu indispensable.

6. Ne pas lésiner sur le sommeil

Certaines personnes pensent que le sommeil est une activité de paresseux ! Inutile de préciser que toutes les études faites sur le sommeil prouvent son caractère indispensable pour la santé. Un manque de sommeil est très nocif pour le corps et peut même engendrer de graves maladies comme les maladies cardiovasculaires. En 2011, des chercheurs ont découvert que le manque de sommeil augmentait de 48% les risques de maladies coronariennes.

Le manque de sommeil ou un sommeil de mauvaise qualité endommage le métabolisme, augmente le taux de sucre dans le sang et ouvre l’appétit. Tout ceci augmente le risque de nombreuses maladies, dont le diabète de type 2.

Une étude faite par le Département d’endocrinologie et des maladies métaboliques de Leiden University Medical Center aux Pays Bas, a prouvé qu’un mauvais sommeil pouvait induire une résistance à l’insuline chez des sujets sains, d’où l’importance de dormir 7 à 8 heures chaque nuit.

7. Contrôler les situations stressantes

En réaction au stress chronique, nos niveaux d’insuline, de cortisol et de cytokines, des composés inflammatoires, augmentent. Cela entraîne un dysfonctionnement métabolique qui conduit à une prise de poids, une résistance à l’insuline, et finalement un diabète de type 2. Ce lien entre le stress, la prise de poids et le déséquilibre du taux de sucre dans le sang montre l’importance de la gestion du stress dans la gestion du diabète.

Il est certes difficile d’éliminer toutes les situations stressantes mais il faut apprendre à les contrôler et ne pas les laisser prendre le dessus. La méditation, le yoga, la danse, les exercices de respiration profonde, le massage et le rire sont autant de moyens qui aident à gérer le stress et donc à prévenir et enrayer le diabète de type 2.