Les 6 causes de la dyspnée

La respiration est un mécanisme naturel de l’organisme qui assure l’inspiration et l'expiration de l’air ambiant. Lors de ce processus, les poumons jouent un rôle essentiel puisqu’ils apportent au corps de l’oxygène et évacuent le gaz carbonique. Toutefois, ce processus naturel peut être altéré par un symptôme connu sous le nom de dyspnée. Ce dernier se traduit par une gêne respiratoire et peut avoir diverses origines. Si vous avez du mal à “puiser de l’air” en respirant, vous pourriez être sujet à cette condition.

Qu’est-ce que la dyspnée ?

La dyspnée est une sensation subjective qui engendre une gêne respiratoire désagréable. À l’instar du rythme cardiaque, la respiration s’opère généralement de manière automatique, sans que l’on ait besoin d’y prêter attention. Mais lorsque ce mécanisme requiert un effort et cause une gêne, on parle de dyspnée.

Cette dernière est due à une anomalie dans la chaîne de transport de l’oxygène de la bouche jusqu’aux cellules musculaires. Ce symptôme peut avoir diverses origines et altérer considérablement notre bien-être.

La dyspnée aiguë peut survenir suite à une maladie évolutive, alors qu’une dyspnée ancienne est liée à une maladie chronique qui a évolué avec le temps ou à cause de la sédentarité. En effet, certaines personnes qui ne font pas d’activité physique peuvent ressentir un essoufflement à l’effort.

dyspnee
salud180

Les causes de la dyspnée

La dyspnée peut survenir à la suite de certaines pathologies ou conditions médicales. Cette gêne respiratoire peut être due à plusieurs causes :

Des causes respiratoires

Des maladies respiratoires telles que l’asthme, la bronchopneumopathie chronique obstructive, un cancer des bronches ou encore des infections respiratoires ou une embolie pulmonaire. Parfois, le tabagisme peut être responsable d’une dyspnée.  Pour prendre soin de vos poumons et prévenir les maladies respiratoires, certains remèdes naturels peuvent vous aider.

Des causes cardiaques

Une insuffisance cardiaque, une angine de poitrine, un infarctus peuvent causer une gêne respiratoire.

Des causes neurologiques

Des maladies neuromusculaires qui altèrent l’activité des muscles respiratoires comme la polio ou le syndrome de Guillain Barré peuvent déboucher sur une dyspnée.

Des causes métaboliques

L’obésité et la sédentarité peuvent engendrer une dyspnée

Des causes hématologiques

L’anémie peut provoquer une dyspnée.

Que faire en cas de dyspnée

Il existe certaines techniques de respiration qui peuvent aider à atténuer la gêne. Il est néanmoins primordial de consulter son médecin traitant en cas de difficultés respiratoires. Ce dernier saura recommander les examens adéquats pour pouvoir poser un diagnostic.

dyspnee1
salud180

Le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste, explique au Journal des Femmes que lorsque la dyspnée est liée à l’infection par le coronavirus et s’accompagne d’une toux et d’une fièvre, il est nécessaire d’appeler le 15. “Si cette toux et cette fièvre s’accompagnent d’une gêne respiratoire qui devient permanente avec souffle court, difficulté à inspirer et à expirer, d’une aggravation importante de la toux, cela peut signifier une évolution de la maladie sous la forme d’une pneumopathie.”, alerte le médecin.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close