Les 5 raisons pour lesquelles vous prenez du poids (et que personne ne connait)

Selon l’OMS, le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes dans le monde. Un chiffre qui devrait continuer à croître, pour atteindre les 3,3 milliards de personnes affectées par cette pathologie à l’horizon 2030.

Le surpoids n’est pas seulement une question de nourriture en grande quantité ou d’absence d’activité physique. Le style de vie adopté et l’environnement y sont également responsables.

Voici les facteurs de la vie quotidienne qui peuvent être dangereux pour votre santé :

Les antibiotiques dans les aliments et les médicaments
Dans certains cas, les antibiotiques sont responsables de la prise de poids. Les antibiotiques peuvent être très bénéfiques lorsque la personne souffre d’infection bactérienne sérieuse. Cependant, ils ne sont pas nécessaires lors d’infections virales (rhume, toux..).

Bien au contraire, ils détruisent les bonnes bactéries qui se trouvent dans l’intestin.
Les probiotiques, (bactéries bénéfiques,) par contre, sont essentiels pour la santé. Ce sont des micro-organismes vivants ajoutés comme compléments à certains produits alimentaires tels les yaourts ou les céréales et indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.

En outre, dans certains pays, les éleveurs n’hésitent pas à recourir aux antibiotiques pour stimuler la croissance des animaux et augmenter leur masse musculaire. Malheureusement, ces animaux n’en ont pas forcément besoin. Dans d’autres pays cette pratique est interdite.

Car l’effet de ces médicaments sur les animaux est le même que sur les êtres humains. Selon le journaliste américain Maryn McKenna, les pays qui consomment le plus d’antibiotiques sont, par conséquent, ceux qui ont les taux d’obésité les plus élevés.

Les additifs alimentaires utilisés sur les animaux

Les additifs alimentaires sont utilisés sur les animaux pour obtenir de la viande plus protéinée, en augmentant la masse musculaire. Le plus connu est la ractopamine, interdit dans plus de 160 pays dont l’Union Européenne, la Chine et la Russie, mais approuvé par 27 autres pays, dont le Canada et les Etats Unis.

L’interdiction n’est pas un hasard, car les effets indésirables de cet additif sont nombreux : malformations congénitales, effets sur la fonction de la reproduction ou mort de plusieurs animaux.

En règle générale, les éleveurs utilisent en grande quantité ce qu’on appelle les bêta-agonistes, qui occupent la même fonction que les additifs alimentaires. Ce sont également des médicaments vétérinaires ou des produits pharmaceutiques destinés à l’Homme.
On retrouve des bêta-agonistes dans les médicaments contre l’asthme. Selon les médecins, ils sont responsables de la prise de poids dont plusieurs patients se plaignent.

Les stimulateurs de croissance hormonaux sont également utilisés sur les animaux d’élevage. Le but est d’augmenter la croissance des tissus maigres. Et par conséquent, augmenter la prise de poids chez le consommateur.
Cependant, ces produits peuvent être dangereux pour la santé. Certaines études ont montré que ses stimulateurs peuvent causer le cancer.

Les perturbateurs endocriniens et les pesticides

Les perturbateurs endocriniens (ou PE) sont des agents chimiques composés qui entravent le fonctionnement normal du système hormonal.
Les produits d’entretien peuvent contenir des perturbateurs endocriniens comme le bisphénol-A (BPA), les polychlorobiphényles (PCB), les phtalates, et bien d’autres.

Ces agents chimiques peuvent également être responsables du taux élevé d’infertilité, de la faible numération des spermatozoïdes, de puberté précoce et d’autres maladies comme le diabète et l’obésité.
En 2003, le journal américain Toxicological Sciences a publié un article précisant que le surpoids peut aussi être causé par les perturbateurs endocriniens.

Selon le journal, il existe dans l’organisme une prédisposition génétique à l’obésité. Mais les changements environnementaux peuvent également être responsables de l’existence de ce phénomène.

Les édulcorants artificiels

Les édulcorants sont des substances ayant un goût sucré. Ils sont souvent utilisés pour changer le goût d’un aliment ou d’un médicament. Ils sont consommés par les personnes qui souhaitent perdre du poids car ils n’apportent pas autant de calories que le sucre de table.

Malheureusement, ces édulcorants ne sont pas efficaces. Plusieurs études scientifiques ont démontré que ses substances stimulent l’appétit et la prise de poids.
Les édulcorants font croire à l’organisme qu’il va recevoir du sucre (calories). Lorsque le corps n’en reçoit pas, il signale une demande en sucre. Par conséquent, la personne ressent une sensation de faim.

Le marketing de la malbouffe

Le marketing de la malbouffe auprès des enfants peut être très nuisible pour leur santé. Car les enfants sont facilement tentés par les aliments sucrés et salés des fast-foods.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’obésité infantile est passée de 32 millions en 1990 à 42 millions en 2013 dans le monde. En outre, l’organisation estime que le nombre de nourrissons et des enfants en surpoids atteindra 70 millions en 2025.
Ce genre de marketing a été étudié méticuleusement pour inciter les parents à céder aux demandes répétitives de leurs enfants, des consommateurs fidèles, au détriment de leur santé.

Votre poids reflète votre style de vie

Pour résumer, plusieurs facteurs sont responsables de la prise de poids. Le fait de consommer des aliments moins caloriques ou de faire du sport n’est pas suffisant. En outre, il ne faut pas négliger la qualité des aliments que vous consommez, sans oublier l’exposition aux produits chimiques.

De nos jours, cela peut sembler un peu décourageant car il est difficile de croire si tout est bon à manger. Cependant, il ne faut pas prendre les choses à la légère et il serait préférable de faire une liste d’aliments ou d’alternatives saines pour ne pas nuire à sa santé.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close