Les 5 meilleurs plantes d’intérieur qui aident à purifier l’air de votre maison

Nous sommes de plus en plus exposés à la pollution environnementale. Et nos maisons n'y échappent pas ! La consommation de nombreux éléments qui contiennent des produits chimiques, l'utilisation d'aérosols, de peintures très polluantes ne contribuent pas à améliorer cette situation délicate. Or, il suffit parfois de changer certaines habitudes pour préserver la planète et améliorer considérablement la qualité de notre vie.

Et si vous commenciez par installer des végétaux à la maison pour mieux purifier l’air? En plus d’offrir une vraie touche de déco à nos pièces, certaines plantes sont vraiment bénéfiques pour notre santé. Dépolluantes, purificatrices, anti-stress, relaxantes…les plantes ont un pouvoir non négligeable sur notre bien-être.

Si l’idée vous tente grandement, mais que vous ne savez pas exactement quelles plantes choisir, on vous donne un petit coup de pouce.

Voici 5 plantes d’intérieur qui vous séduiront par leur esthétique et qui, en prime, aident vivement à la purification de l’air.

1. Sansevieria ou langue de belle-mère

sansevieria

Langue de belle-mère – Source : spm

Ce sont des plantes herbacées, très faciles à cultiver et qui ont un grand pouvoir ornemental grâce à leur élégant feuillage. Elles portent différents noms, originaux d’ailleurs, comme « Queue de lézard » ou « Langue de belle-mère ». Ces plantes, aux très petites fleurs, ont un grand pouvoir d’absorption des polluants : elles produisent de l’oxygène, offrant ainsi une très qualité de l’air à l’intérieur de la maison. Résistant à la chaleur et très peu exigeant en matière de lumière, le Sansevieria va réguler l’humidité ambiante et transformer toutes les substances toxiques en oxygène. Lorsqu’il fait chaud, ce végétal vous apportera plus de fraîcheur. Et lorsque la température baisse à la maison, il vous instaure aussitôt un peu plus de chaleur.

Sur le plan esthétique, cette plante d’intérieur est très agréable à regarder, mais elle bénéficie surtout de nombreuses vertus médicinales. Selon diverses études, elle aurait des propriétés analgésiques et antipyrétiques. Les asiatiques lui font confiance pour traiter la fièvre et les douleurs. Le Sansevieria est également connu pour lutter contre le dessèchement de la peau et certaines imperfections cutanées. Il aurait également un impact sur les voies respiratoires et la santé des yeux.

2. Spathiphyllum ou Fleur de lune

Fleur de lune

Fleur de lune – Source : spm

Souvent surnommée « Berceau de Moïse », cette plante survit dans des environnements peu éclairés. Très facile à entretenir, elle est capable d’absorber les polluants de l’air. Originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, la Fleur de lune se caractérise par son feuillage brillant et par l’absence de tige. Elle ne possède pas de fleurs proprement dit : ses feuilles, appelées bractées, se modifient d’elles-mêmes et virent au blanc. Pour que votre plante s’épanouisse sans problème, vous devez placer une base dans votre pot où vous mettrez de l’argile afin que cette partie ait constamment l’humidité dont elle a besoin.

Comme il fleurit toute l’année, le Spathiphyllum est très prisé en intérieur pour son allure décorative et contemporaine. Plante dépolluante par excellence, elle se dote de nombreuses vertus assainissantes. Depuis l’étude complète menée par la NASA dans les années 80, on a appris que la Fleur de lune, plus que toute autre plante, avait la faculté d’absorber pleinement certains gaz nocifs dans l’air, comme le benzène, le xylène ou encore l’ammoniac. Ce serait donc la plante idéale pour purifier l’air intérieur de votre maison !

3. Cycas du Japon ou Sagoutier du Japon

cycas japon

Cycas du Japon – Source : spm

Originaire des îles Nansei et Ryukyu au Japon, cette plante exotique, souvent confondue avec le palmier ou la fougère, est très facile à entretenir et ne nécessite pas beaucoup de lumière. Elle a également l’avantage de pouvoir assainir l’air en absorbant les polluants tels que le benzène, mais aussi des composés organiques. Avec son allure sculpturale, le Cycas du Japon sublime l’espace en dévoilant de magnifiques fleurs jaunes et des fruits teintés de bleu foncé. Cette plante peut vivre dans des pots les premières années, mais au fur et à mesure qu’elle grandit, elle doit être déplacée dans des pots plus grands jusqu’à ce qu’elle soit mieux conservée en pleine terre. Le substrat doit être continuellement humide pour améliorer sa qualité de vie.

4. Lierre ou Lierre grimpante

lierre grimpant

Lierre grimpant – Source : spm

Cette espèce sauvage et envahissante peut grimper sur tout type de surface. Elle réduit ou absorbe le formaldéhyde, le benzène et d’autres polluants, ainsi que divers composés organiques nocifs. Cette plante se développe plus facilement par temps froid et nécessite beaucoup d’humidité. Elle convient donc forcément à l’intérieur de la maison, mais sur des murs spacieux pour qu’elle puisse facilement grimper. Sinon, elle sera très épanouie dans les balcons.

Le lierre est également très prisé pour ses nombreux bienfaits thérapeutiques : considéré comme un puissant antispasmodique, il est réputé pour dégager les voies respiratoires, soigner  l’inflammation des bronches ou un simple rhume. On l’utilise également en infusion pour traiter l’arthrose ou toutes sortes de rhumatismes.

5. Chlorophytum

Chlorophytum 

Chlorophytum – Source : spm

Polyvalente et décorative, cette jolie plante originaire d’Afrique du Sud se distingue par de très longues feuilles vertes tombantes et arquées avec une bande centrale tantôt blanche, tantôt jaunâtre. De petites fleurs blanches peuvent apparaître et se détacher de ces feuilles. Lorsque cela se produit, c’est le meilleur moment pour en faire de nouvelles plantes.  Le Chlorophytum a également été classé par la NASA comme étant l’une des plantes dépolluantes les plus efficaces au monde. Surnommée « plante araignée », cette espèce végétale absorbe une très grande partie de CO2, tout en diminuant le taux de dioxyde d’azote, de quoi largement purifier l’air de l’espace où elle est installée.

Lire aussi Mettez de la levure dans vos pots de vos fleurs : l’astuce qui sauvera vos plantes

Contenus sponsorisés