Les 11 meilleurs antibiotiques et antibactériens naturels qui doivent se trouver dans chaque maison

Les antibiotiques pharmaceutiques sont souvent nécessaires en cas d’infection mais doivent être pris avec parcimonie et sous prescription médicale sous peine d’induire une résistance des bactéries. Ils peuvent ainsi être remplacés par des remèdes naturels qui font office d’antibiotiques et d’antibactériens avec en sus moins d’effets indésirables. Voici donc les meilleurs antibiotiques que vous devez absolument avoir sous la main pour traiter les maux du quotidien comme relayé par Femme actuelle.

Selon le docteur Jean –Claude Lapraz, les plantes médicinales n’ont pas une action directe sur les germes qui causent la maladie comme l’antibiotique classique. Elles ont un mode d’action différent dans la mesure où elles changent le terrain de l’individu ainsi que le milieu qui favoriserait le développement des germes. Et que ce soit pour le rhume, grippe, toux, angines ou infections des voies respiratoires, les remèdes naturels ont su prouver leur capacité à traiter ces maux du quotidien sans pour autant détruire la flore intestinale.

Voici donc des ingrédients naturels qui peuvent faire office d’antibiotiques

– Ail

Grâce à son composé actif, l’allicine, l’ail détient d’incroyables pouvoirs antimicrobiens. Une étude le prouve et démontre son efficacité contre un large éventail de bactéries à Gram négatif et à Gram positif, son activité antifongique, antiparasitaire et antivirale. Il est de ce fait conseillé de consommer l’ail cru car la chaleur élevée détruit l’allicine. Une bonne raison de l’inclure dans votre assaisonnement de salade en consommant 1 à 2 gousses d’ail par jour.

– Huile d’origan

Son efficacité contre les bactéries pathogènes a été démontrée par de nombreuses études. Sa prise aide ainsi à combattre les bactéries, les champignons et les levures. A n’utiliser qu’en cas d’infections.

– L’extrait de feuille d’olivier

Les feuilles d’olivier ont un effet antimicrobien et pourraient lutter contre les bactéries et les champignons. Il a été démontré dans une étude que l’extrait d’eau de feuille d’olivier a presque éliminé toutes les bactéries testées en moins de 3 heures, y compris les dermatophytes, les candida albicans et les cellules d’Escherichia coli.

– Miel de Manuka

Des chercheurs de la Cardiff Metropolitan University ont découvert que le miel de Manuka permettait de réduire les gènes puissants de la bactérie SARM. Il a été démontré par ailleurs dans une étude que l’activité bactéricide du miel agit en éliminant activement les cellules et en affaiblissant la virulence des bactéries. A consommer le matin avec du citron pour plus d’efficacité.

– Curcuma

Appartenant à la famille des Zingiberaceae, le curcuma est couramment utilisé dans la cuisine asiatique. Il possède un large éventail de propriétés pharmacologiques pouvant être un potentiel antibiotique notamment lorsqu’il est associé à un autre agent antibactérien comme le stipule la présente étude. Consommé en infusion, il est conseillé d’en prendre 2 ou 3 tasses par jour.

– Extrait de pépins de pamplemousse

Il a été révélé suite à une étude que l’extrait de pépins de pamplemousse aurait des propriétés antimicrobiennes contre des organismes gram négatifs et gram positifs en perturbant la membrane bactérienne. Il est préférable de privilégier les préparations en gouttes plutôt qu’en gélules.

– L’échinacée

Contre le rhume et la grippe c’est le remède idéal. Il permettrait de diminuer les symptômes et de raccourcir leur durée, tout en boostant le système immunitaire. Son principe actif, l’échinacoside, agit comme un antimicrobien. Les diététiciens recommandent de consommer cette plante sous forme de teinture à raison de 30 gouttes, une fois par jour en prévention et 3 fois par jour comme traitement curatif.

– La canneberge

Originaire d’Amérique du Nord, la canneberge appelée aussi cranberry doit sa réputation à l’un de ses composants : la proanthocyanidine. Efficace pour traiter les infections urinaires, cette dernière aurait pour fonction de limiter l’adhérence des bactéries dans l’urètre et la vessie. En gélules ou en jus bio, son efficacité est prouvée. Le jus pur devrait être dilué dans de l’eau.

– L’arbre à thé

Melaleuca Alternifolia de son vrai nom, cette plante était le remède utilisé par les Aborigènes d’Ausralie pour venir à bout de la toux, du rhume ou encore les maladies de la peau. Ses feuilles sont riches en essences antiseptiques et antibactériennes dont les terpinènes. En huile essentielle, elle peut être administrée à raison de 2 gouttes sur une cuillère à café d’huile, de miel ou encore une mie de pain.

– Pau d’Arco

Contre les maladies hivernales, le lapacho ou pau d’Arco pourrait soulager plusieurs infections et combattre virus, bactéries et champignons et serait particulièrement efficace en cas d’infections du nez, des oreilles ou de la gorge. Pour le préparer, il suffit de faire bouillir une cuillère à soupe de lapacho dans 25cl d’eau pendant 2 minutes puis de laisser infuser 10 minutes. Les nutritionnistes conseillent de consommer une tasse par jour pour prévenir les infections et 3 tasses en cas de maladie.

– Chaga

Inonotus obliquus connu également sous le nom de Chaga, est un champignon utilisé en médecine traditionnelle pour traiter divers problèmes de santé et pourrait selon une étude être une protection anti-infectieuse. Le chaga peut être consommé en cure de 2 semaines pour booster le système immunitaire et prévenir les infections.

Mises en garde

L’ail est proscrit pour les personnes souffrant de maladie du sang ou qui prennent des anticoagulants.

Le curcuma est déconseillé en cas d’obstruction des voies biliaires.

Le miel est déconseillé aux enfants de moins d’un an au risque de provoquer le botulisme infantile.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close