10 signes que la maladie d’Alzheimer est entrain de s’installer

10 signes que la maladie d’Alzheimer est entrain de s’installer


Alzheimer

Parmi les maladies touchant de nombreuses personnes, on retrouve la maladie d’Alzheimer. Selon la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer, pas moins de 3 millions de français seront concernés par cette maladie neurodégénérative en 2020 et d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), environ 65,7 millions de personnes dans le monde souffriront d’Alzheimer en 2030. Il est donc essentiel de connaître les premiers symptômes de la maladie afin de la prendre en charge le plus tôt possible !

Les 10 premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer

  1. La perte de mémoire

Traduisant l’altération de la formation hippocampique, qui fait partie de l’ensemble des zones du cerveau jouant un rôle dans l’apprentissage, la mémorisation, l’olfaction et la régulation des émotions, la perte de mémoire est l’un des premiers signes de la maladie d’Alzheimer. Il peut s’agir de l’oubli d’un mot, du besoin de répéter une phrase ou encore du fait d’acheter plusieurs fois le même article à des intervalles proches.

  1. Les troubles du langage

Étant donné que la maladie d’Alzheimer s’illustre par la perte progressive de neurones, qui entraîne un déclin irréversible des facultés cognitives et de la mémoire, les troubles du langage et de la communication font partie prenante de la maladie. Tout d’abord, il est question de remplacer certains mots oubliés par « des mots valises ». Puis, au fur et à mesure, le malade prononcera indistinctement ses phrases, aura des difficultés pour la lecture et la compréhension et il finira par être dans l’incapacité physique de parler.

  1. La désorientation 

Parmi les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer, on retrouve la désorientation. En effet, la personne n’est progressivement plus capable d’identifier des lieux, des objets puis des visages à cause du fait qu’elle ne peut plus mettre en relation ce qui est perçu et appris. Cependant, elle peut parfois utiliser d’autres sens comme le toucher ou l’ouïe pour compenser.

  1. Le comportement social inapproprié

À la fois euphorique, agitée, agressive, désinhibée et ayant un comportement aberrant, la personne atteinte d’Alzheimer souffre d’un comportement social inapproprié. Par exemple, elle peut rigoler pour des choses qui ne le sont pas pour le reste de la société ou encore parler à des étrangers et faire des remarques désobligeantes.

  1. Les troubles du raisonnement 

La personne atteinte d’Alzheimer aura des problèmes pour raisonner de manière normale. Cela démontre un trouble de la capacité de jugement, notamment pour reconnaître une situation dangereuse ou non, et des fonctions exécutives qui se caractérisent par l’impossibilité de faire deux choses à la fois, la difficulté à réaliser des tâches quotidiennes et le fait d’être facilement distrait.

  1. La difficulté à exécuter des tâches familières 

Dès le début de la maladie, il est possible de constater une difficulté quant à la réalisation de tâches familières comme le fait de préparer à manger. Par ailleurs, les gestes sont plus difficiles à exécuter. Au début, il s’agit de ne plus pouvoir écrire ou réaliser des tâches ménagères puis progressivement, la personne ne peut plus s’habiller ni même utiliser des couverts ou mâcher.

  1. Les changements d’humeur

Une personne souffrant d’Alzheimer fera face à des changements d’humeur. En effet, elle sera plus facilement irritable, aura des accès de colère brusques et sera impatiente. Cela s’explique par le manque de régulation des émotions au vu de l’altération de la formation hippocampique, décrite plus haut.

  1. Le fait de perdre ses affaires

La perte de mémoire dans le cadre de la maladie d’Alzheimer s’illustre également et précocement par le fait de perdre ses affaires. Si ce phénomène se répète souvent, il peut s’agir de l’un des symptômes de la maladie. À noter que généralement, les patients atteints d’Alzheimer rangent leurs affaires dans des endroits farfelus et ne les retrouvent pas, comme par exemple la télécommande de la télévision au réfrigérateur.

  1. Les changements de personnalité 

Au même titre qu’elle change facilement d’humeur, le malade changera de personnalité et ce, dès le début de la maladie. En effet, une étude américaine réalisée par la Mayo Clinic et publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society montre que les changements de personnalité et d’humeur débutent très tôt dans le développement de la maladie d’Alzheimer.

  1. La passivité 

L’un des symptômes de la maladie d’Alzheimer est la passivité et le manque d’intérêt vis-à-vis des choses et des activités plaisantes auparavant. Entre troubles émotionnels liés à la perte de neurones et dépression conséquente à la maladie, le malade semblera indifférent aux personnes et choses qui l’entourent.

À noter que certains facteurs augmentent le risque de souffrir d’Alzheimer  dont le terrain héréditaire, l’âge, le tabagisme et certaines maladies dont les troubles cardiovasculaires. En effet, d’après une étude de l’Université de Pittsburgh (Pennsylvanie, États-Unis), le risque de démence augmente de 30% si l’on a des antécédents de pathologies cardiovasculaires. Ainsi, la prévention cardiovasculaire est également une mesure préventive contre la démence type Alzheimer.