Les 10 premiers signes que le cancer se développe dans le corps

Le cancer peut être guéri lorsqu’il est diagnostiqué tôt. Bien que certains cancers se développent sans symptômes, le corps a souvent tendance à se manifester quand quelque chose va mal. Il est donc essentiel de détecter les changements dans le corps et de consulter au moindre doute. Dans cet article, vous allez découvrir les premiers signes que le cancer se développe dans votre corps.

Selon un article de l’American Cancer society, le cancer est un groupe de maladies pouvant causer presque tous les signes et symptômes. Les signes et les symptômes dépendront de l’endroit où se trouve le cancer, de son ampleur et de ses effets sur les organes ou les tissus. Les chances de guérison sont plus élevées lorsque le cancer est détecté tôt, alors qu’il est encore petit et qu’il est moins susceptible de se propager à d’autres parties du corps. Selon l’Institut National du Cancer, il a été dénombré un nombre de 382 000 cas de cancers en France en 2018, avec un nombre de 157 400 de décès. Aussi, les cancers les plus récurrents sont ceux relatifs au sein, au poumon, à la prostate ainsi qu’à celui du côlon-rectum.

Les signes les plus courants de cancer

Voici donc une liste non exhaustive des signes les plus courants du cancer :

·        Problème respiratoire : Certains types de cancer, comme la leucémie et les tumeurs du poumon, provoquent une toux que les patients confondent souvent avec la bronchite. La douleur thoracique est souvent ressentie dans la région de la poitrine, mais également dans les bras et les épaules. Un essoufflement et une respiration sifflante peuvent aussi être les symptômes d’un cancer de poumons.

·        Infections fréquentes et fièvre : Ces signes sont très fréquents dans le cancer de la leucémie-cellules du sang, connu pour provoquer une production excessive de globules blancs, chose qui a un effet négatif sur la capacité de l’organisme à lutter contre les infections.

·        Difficulté à avaler : C’est un signe très courant de cancer de la gorge ou de l’œsophage. Parfois, cela peut même arriver chez les patients atteints de cancer du poumon.

·        Ganglions lymphatiques enflés ou morceaux dans le cou, les aisselles et l’aine : Toute modification liée aux ganglions lymphatiques peut être un indicateur d’un problème du système lymphatique et même d’un cancer.

·        Ecchymoses et saignements excessifs : Cela signifie qu’il y a un problème avec les plaquettes et les globules rouges.

·        Fatigue prolongée : Si vous vous sentez épuisé même après une bonne nuit de sommeil ou de repos, consultez votre médecin, car la fatigue prolongée est très courante dans de nombreux types de cancer.

·        Ballonnements et prise de poids dans l’abdomen : Les ballonnements soudains sont très fréquents dans le cancer de l’ovaire ainsi que la prise de poids dans la région de l’abdomen.

·        Douleur dans l’abdomen et le bassin : Ce sont des indicateurs communs du cancer de l’ovaire, ainsi que des ballonnements. La leucémie est connue pour causer des douleurs abdominales du fait que la rate est plus grosse que d’habitude.

·        Selles sanglantes et saignements rectaux : Ces 2 symptômes sont très fréquents dans le cancer colorectal.

·        Saignements entre les cycles : Ces deux symptômes sont très fréquents dans les cancers de l’endomètre ou de l’utérus.

·        Perte de poids : Bien que la perte de poids ne puisse justifier la présence d’un cancer dans le corps, il est tout de même conseillé de consulter un médecin lorsque celle-ci n’est pas expliquée ni justifiée.

Mesures de prévention du risque de cancer ?

Augmentez votre consommation de vitamine D en passant plus de temps à l’extérieur et, si nécessaire, prenez des suppléments de vitamine D. Par ailleurs, selon l’American Cancer Society, plus du tiers des 562 000 décès par cancer surviendront à la suite d’obésité, d’inactivité physique et d’un régime alimentaire malsain. Sans oublier que le tabagisme joue également un rôle majeur dans l’apparition du cancer.

Selon la fondation québécoise du cancer, certaines habitudes peuvent prévenir cette maladie mystérieuse notamment :

Réduisez votre exposition aux toxines environnementales telles que les pesticides, les produits chimiques des nettoyants ménagers, les assainisseurs d’air synthétiques et la pollution de l’air.

Protégez-vous des radiations en utilisant le moins possible votre téléphone portable et éloignez-vous des tours de téléphonie mobile et des stations Wi-Fi. De même, il est conseillé de se protéger du soleil, d’éviter le surpoids, d’adopter une activité physique quotidienne, de limiter la consommation d’alcool et de consommer les fruits et les légumes en abondance.

Par ailleurs, les recherches ont montré que les personnes qui subissent un stress intense et chronique peuvent avoir des problèmes de santé entre autres un système immunitaire affaibli. Certaines études ont montré un lien entre divers facteurs psychologiques et un risque accru de développer un cancer, mais d’autres non. Par ailleurs, les personnes stressées peuvent développer certains comportements, tels que fumer, trop manger ou boire de l’alcool, ce qui augmente le risque de cancer.  

Contenus sponsorisés
Loading...
Close