L’endométriose peut toucher les poumons, les reins et d’autres organes

Si l’endométriose est une maladie aux causes méconnues qui touche l’endomètre, un organe crucial du cycle menstruel, cette pathologie peut dans certains cas impacter d’autres organes. Découvrez les parties du corps qu’elle peut altérer et le témoignage de cette femme qui a été touchée par ces symptômes atypiques. 

Liée à la présence d’un tissu semblable à l’endomètre en dehors de l’utérus, l’endométriose est un combat permanent contre la douleur. Mais cette maladie invalidante ne touche pas seulement l’organe reproducteur mais peut parfois affecter d’autres organes tels que les poumons ou encore les reins. Relayé par nos confrères de Vice, le témoignage de cette femme en est la preuve. D’autres études font état de ces symptômes méconnus dont souffrent ces patientes.

Le témoignage d’une patiente atteinte d’endométriose

Interrogée par les reporters, cette femme a parlé de ces symptômes liés à l’endométriose encore méconnus. C’est lorsqu’elle a tenté de porter son fils de huit mois dans son berceau qu’elle a été paralysée par une forte douleur en bas du dos. Cet inconfort aigu passé, elle a ressenti des signes dont elle n’a pas l’habitude d’être témoin. Frissons, gonflement de l’abdomen, fièvre autant de manifestations physiques qui ont amené les médecins à lui proposer encore une ablation d’une partie de l’utérus. « Vous avez beaucoup de chance d’avoir encore vos reins.

Si vous aviez attendu une semaine de plus, vous auriez une insuffisance rénale » ont déclaré les médecins après l’intervention chirurgicale. Aussi est-il utile de rappeler l’importance de préserver ses organes vitaux. Pour en prendre soin, il est ainsi essentiel de bannir certaines habitudes dangereuses.

Ensuite, les spécialistes ont témoigné d’un fort gonflement des reins qui résultent des lésions liées à l’endométriose. Lorsqu’elle a demandé si elle aurait pu perdre ses reins, ces derniers ont répondu : « Oui, et la dernière chose dont vous avez besoin est de subir une dialyse deux fois par semaine en attendant un donneur de rein. » Un signe que les symptômes liés à l’endométriose sont potentiellement mortels.

D’autres organes peuvent être affectés par l’endométriose

La manifestation de l’endométriose chez cette patiente s’est portée sur ses reins. Seulement, cette maladie chronique et invalidante peut parfois se manifester dans d’autres organes vitaux tels que les poumons. Cette étude prouve qu’elle peut être présente dans ou autour du poumon.

Celui-ci peut également être mortellement impacté par la cigarette comme le prouvent des photos post-mortem d’un fumeur mort à 52 ans. Endofrance, le site de lutte contre l’endométriose précise également que cette pathologie colonise d’autres organes liés à l’appareil urinaire, digestif et pulmonaire dans les cas les plus rares. Contrairement à ce que l’on dit souvent dans les reportages liés à cette maladie chronique, cette dernière ne concerne pas que la reproduction.

Ken Sinervo, directeur médical du Center for Endometrisosies Care à Atlanta précise qu’il s’agit d’une maladie systémique, c’est-à-dire qu’il touche tous les éléments d’un même tissu ou système. Le médecin a même fait état d’endométriose qui touche la glande surrénale, l’appendice, le nerf sciatique ou encore la cavité nasale. « Ce sont d’autres manifestations moins courantes mais tout à fait possibles » a-t-il expliqué.

« Ce n’est pas seulement des règles douloureuses ou de l’infertilité »

Comme l’expert, l’Inserm a également parlé de cas d’endométriose dans des organes tels que le cerveau. « Cette maladie peut avoir un impact sur tous les aspects de la vie d’un individu pas seulement par les règles douloureuses ou l’infertilité » ajoute le docteur. En ce qui concerne le traitement de cette pathologie, un nouveau traitement a vu le jour aux Etats-Unis en 2018.

Cette molécule pourrait « changer la donne ». Latia Lee, la patiente qui a été impactée aux reins, a été opérée en urgence en raison d’un pneumothorax spontané, l’affaissement d’un ou deux des poumons. Après des recherches de cette dernière, elle a pu constater que cet évènement a eu lieu le deuxième jour de ses règles.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

Cette pathologie concerne les organes utérins et touche une femme sur dix. La raison : une présence de tissu semblable à la muqueuse de cette région en dehors de l’organe en question. Si l’endométriose peut se manifester sans aucun symptôme, elle peut provoquer de fortes douleurs pendant les règles et/ ou une infertilité.

Pour l’heure, les chercheurs essaient toujours d’en comprendre les causes et d’établir son lien avec une infertilité potentielle. Des séquelles qui peuvent provoquer une détresse psychologique chez les femmes d’autant plus qu’il n’existe toujours pas de dépistage pour cette maladie.

Lire aussi 11 thérapies alternatives pour traiter l’endométriose

Contenus sponsorisés