L’empathe et le narcissique : 14 étapes d’une relation douloureuse

Une relation avec une personne toxique peut être dévastatrice. Souvent, cet être qui s’est approché pernicieusement de votre vie peut amenuiser totalement votre confiance en vous et être destructeur. C’est notamment le cas pour les empathes, doués d’une intelligence sociale hors normes. Ces individus sont dotés d’une sensibilité inouïe qui les amène à se donner entièrement dans une relation. Voici les 14 étapes de cette union vouée à l’échec.

Pour les victimes des pervers narcissiques, cette relation a été déterminante. Souvent, on ne se sort pas indemne de la volonté de nuire de telles personnes. Ces êtres toxiques choisissent généralement des êtres dotés d’empathie qui donnent le bénéfice du doute à leur entourage. De cette manière, ils pourront asseoir leur emprise et dominer entièrement leur victime. Seulement, ce processus s’opère de façon pernicieuse avec 14 étapes.

1-La proie

Le narcissique repère l’empathe et ce dernier est immédiatement attiré par lui. Ces êtres sensibles baissent la garde facilement et s’autorisent à tomber amoureux d’une personne qu’ils jugent bienveillante. Habiles pour créer du lien, ils réussissent à nouer une relation authentique avec l’empathe.

2-Illusion

Le pervers narcissique donne l’illusion à son interlocuteur qu’il s’agit de la bonne personne. Si le piège est bien ficelé, l’empathe pensera que son partenaire le voit comme quelqu’un d’exceptionnel et d’irremplaçable.

3-Consolider la relation

Pour asseoir son emprise, le vampire affectif tâchera de faire des efforts pour inscrire cette relation toxique dans la durée. Il sera ainsi plus difficile pour l’empathe de conserver la distance nécessaire pour sauvegarder son intégrité.

4- Aliénation

Le temps aidant, le pervers narcissique réussira à vider sa victime de toute sa substance émotionnelle. Cette dernière se sentira affaiblie et moins apte à se défendre face aux abus quotidiens. Le résultat escompté par le vampire affectif est que sa proie se sente coupable d’être elle-même.

5-Emprise

L’empathe déploiera toutes ses ressources pour se montrer utile à l’égard de son partenaire, qui exige d’être materné. Cette personne à l’intelligence émotionnelle hors normes veillera à représenter un soutien indéfectible pour son persécuteur.

6-Manipulation

Le pervers narcissique emploiera souvent la technique du gaslighting au sein de cette relation toxique. Ce procédé de manipulation consiste à mélanger le faux et le vrai pour faire croire à sa victime qu’elle perd peu à peu la raison.

7-Dépendance

L’objectif du narcissique est d’établir un sentiment de dépendance non réciproque avec son partenaire. L’empathe aura tendance à articuler sa vie autour de son existence et se sentira coupable s’il est contrarié.

8- Aliénation

Cette relation est caractérisée par un enfermement de la victime. Cette dernière aura un sentiment d’impuissance et ressentira une aliénation au sein de cette relation toxique. Privée de sa liberté, la proie aura un attachement paradoxal pour son détracteur.

9-Victimisation

Pour pousser l’emprise à son paroxysme, le narcissique adoptera la posture de victime lors d’une confrontation. Cette attitude aura pour but de décontenancer l’empathe, perpétuellement soucieux du bien-être des personnes qu’il aime. Cette remise en question permanente pourra mettre la proie dans un véritable état de mal-être.

10- Epiphanie

C’est le moment potentiel avant le détachement. La victime réalise alors qu’elle souffre d’abus émotionnels et psychologiques au quotidien. Cette étape capitale aidera à la résolution de cette relation nuisible.

11- Pouvoir inversé

La hiérarchie de l’emprise s’inverse à cette étape de la relation. La proie commence à se réapproprier son intégrité et commence à affronter son persécuteur. Les disputes pourront alors se révéler plus virulentes ce qui aura le don de le conforter dans son déclic.

12- Refuge

Suite à cette réalisation, l’empathe se réfugiera dans son cercle social et renouera les liens longtemps occultés. Il ouvrira progressivement les yeux face aux comportements toxiques du pervers narcissique. Ce dernier tentera donc le tout pour le tout en mentant pour récupérer sa proie.

13- Réparation

L’empathe cherchera alors à se reconstruire et à réparer les séquelles laissées par son détracteur. Lassé par ses tentatives vaines, ce dernier se mettra à la recherche d’une nouvelle victime. La proie aura alors appris à dire non en s’autorisant le droit de se libérer de sa culpabilité constante.

14- Résilience

Suite à cette relation toxique, l’empathe se sentira renforcé et victorieux de ce traumatisme relationnel. Résilient, il ne tombera plus dans les travers d’un prédateur. Cette personne sensible apprendra à identifier plus facilement les signaux révélateurs d’un pervers narcissique.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close