x

Le vaccin contre le coronavirus aura des effets secondaires

A l’heure où la course au vaccin prend de plus en plus d’ampleur,  méfiance et suspicion n'épargnent pas certaines populations. Pour prendre les devants sur toute réticence des citoyens, des scientifiques américains optent dès maintenant pour une communication sans détour: le vaccin contre le coronavirus aura bel et bien des effets secondaires, et il est important de les connaître. Une politique de transparence que partage également le Conseil scientifique en France, rapporte BFMTV.

Depuis quelques années, la France est réputée pour son scepticisme envers les vaccins. La transparence et la communication sont donc de mise dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Dans un avis publié le 9 juillet, le Conseil scientifique appelait déjà à prendre des dispositions relatives à ces réticences. Faisons le point.

vaccin covid19

medisite

« Il ne faut pas renouveler l’échec de la vaccination anti-grippale de 2009 »

Si les scientifiques se préparent déjà à un potentiel rejet du vaccin contre le coronavirus, c’est parce que la France se distingue comme l’un des principaux pays anti-vaccins dans le monde. Ce phénomène bien connu des scientifiques “ayant fait l’objet de travaux de sciences humaines et sociales et largement étudié dans le cas de la vaccination grippale”, indique l’avis du conseil.

En outre, une enquête YouGov pour le HuffPost publiée le 27 juillet a révélé qu’un Français sur trois refuserait de se faire vacciner contre le Covid-19, ce qui porte à croire qu’une campagne de vaccination contre le virus Sars-CoV-2 apparu en Chine pourrait être confrontée à une certaine réticence de la part des citoyens.

“Dans un contexte de défiance et en présence d’enjeux industriels, la vaccination se prête aux controverses publiques voire au conspirationnisme”, relève le Conseil qui souhaite éviter un scénario simulaire à celui de 2009 concernant la grippe. Dans ce sens, communication, transparence et démarches participatives sont jugées essentielles “pour intégrer efficacement cet outil de lutte contre le Covid-19 en France”.

vaccin covid19-1

medisite

Fatigue, maux de tête et frissons ont été signalés

Le ministère de la Santé aux Etats-Unis a relayé les résultats d’une expérience vaccinale contre le coronavirus. Si les effets peuvent varier selon la dose et le vaccin injectés, et dépendent de l’individu qui a été vacciné, nos confrères de BFM TV indiquent que plus de 50% des participants ont signalé des maux de tête, une fatigue, des douleurs à l’endroit de l’injection ainsi que des frissons.

vaccin covid19-2

medisite

Des résultats confirmés par Kathryn Edwards, directrice du Programme de recherche vaccinale Vanderbilt à Nashville. Dans un article publié sur le journal scientifique Stat le 27 juillet, l’experte assure que “Tous les vaccins (contre le coronavirus) vont être réactogènes”. Pour autant, ces propos ne visent pas à alarmer les citoyens mais à les éduquer au sujet des effets secondaires du vaccin. Car comme l’explique vaccination info-services, ces derniers sont communs après une vaccination.

vaccin covid19-3

medisite

« Ce sont des réactions très fréquentes et normales”

Selon cette même source, il est possible, quelques heures après un vaccin, de voir apparaître une douleur, une rougeur ou un léger gonflement dans le lieu de l’injection. Courbature, maux de tête et fièvre sont également des réactions courantes et normales “qui ne durent pas plus de deux jours » après l’acte médical.

vaccin covid19-4

medisite

“Préparer les gens au fait que les vaccins contre le Covid-19 peuvent être réactogènes leur permet de savoir à quoi s’attendre” note Kathleen Neuzil, directrice du Center for Vaccine Development à la faculté de médecine de l’université du Maryland. Un avis partagé par le Conseil scientifique qui déclare l’adhésion des Français à la vaccination doit être construite et que “La communication, tout particulièrement, sera une des conditions de réussite de la campagne vaccinale », mettant l’accent sur la transparence de cette démarche.

vaccin covid19-5

medisite

Vaccination info-services avertit néanmoins contre les fortes fièvres (supérieures à 39°C), les éruptions cutanées, des pleurs incessants du bébé, ou des inflammations qui s’aggravent, entre autres réactions suspectes à une injection vaccinale et invite à consulter un médecin rapidement si celles-ci sont observées.

Contenus sponsorisés
Loading...