x

Le sexe anal, pourquoi ça fait mal ?

En matière de sexualité, il existe de nombreuses questions que peu osent poser. Parmi elles, celle de savoir pourquoi la sodomie peut être un acte douloureux. Découvrez-en plus sur l’un des fantasmes les plus prisés des hommes pour son potentiel orgasmique.

Parmi les pratiques sexuelles les plus tabous, la sodomie. Certaines femmes la refusent pour plusieurs raisons, notamment celle de la douleur engendrée par la pénétration de cet orifice à contrario de la pénétration vaginale. Avoir des relations sexuelles anales peut en effet causer un inconfort expliqué en appréhendant mieux cette partie de l’anatomie.

Pourquoi la pénétration de la région anale peut être douloureuse ? 

Ces explications de Médisite revues par la sexologue Nathalie Giraud-Desforges expliquent pourquoi le sexe anal est douloureux. Auquel cas, la spécialiste recommande d’arrêter le rapport sexuel car il y’a un risque de blessure. « Il y’a douleur lorsqu’il n’y a pas de préparation, pas de préliminaires ou bien encore si le partenaire n’en a pas envie et qu’il n’y a pas d’excitation » indique l’experte du comportement sexuel. Elle ajoute que l’anus est une zone sensible avec un nombre élevé de vaisseaux. C’est ce qui rend cette muqueuse très réactive lors d’un contact. Nathalie Giraud-Desforges signale que cette zone peut être érogène en raison de sa sensibilité au toucher mais doit être combinée à un temps suffisant de préliminaires tels que le cunnilingus. La sexothérapeute affirme qu’il est important d’utiliser du lubrifiant ou de la salive pour que la pénétration soit agréable. Et pour cause, le pouvoir vaginal de sécréter de la cyprine n’est pas un mécanisme rectal. Une fois que les précautions tel que l’emploi de gel lubrifiant sont prises, la sodomie peut provoquer des orgasmes intenses. Un massage de la prostate préalable peut aider à préparer la partenaire à cette pratique sans causer de douleur.  Pour rappel, il est indispensable d’utiliser des préservatifs pour se protéger des infections sexuellement transmissibles telles que le VIH, et ce, surtout lorsqu’il s’agit d’un nouveau partenaire. Quatre de ces maladies peuvent se manifester par des signes observables sur la vulve.

L’utilisation de lubrifiant anal est importante pour ne pas faire mal – Source : Femmes d’Aujourd’hui

Quelles sont les raisons pour lesquelles la sodomie peut être douloureuse ?

Si le sexe anal peut être une source de jouissance pour les hommes comme pour les femmes, ce dernier peut au contraire être tout sauf synonyme d’excitation sexuelle lorsque cette pratique provoque de la douleur. Cette étude prouve que 12,5% des personnes en font partie. Interrogé par le Journal des Femmes, docteur Thierry Higuero, proctologue, s’est penché sur cette activité sexuelle potentiellement douloureuse et indique que cela concerne particulièrement les femmes qui sont plus sujettes à avoir une irritation anale ou rectale. Elles peuvent avoir du mal avec cette pratique qui n’est pas l’apanage de l’homosexualité. Ce qui provoque ces douleurs peut être une pénétration brutale, la contraction de l’anus ou le manque de stimulation anale, cette dernière permettant de pénétrer plus facilement. Un blocage psychologique peut également être à l’origine de cette contraction et empêcher cet acte sexuel qui est un fantasme masculin. Et pour cause, la pratique tant vantée dans le roman les 120 Journées de Sodome n’est pas exempte de risque même si elle peut être un objet de désirs.

Cette pratique taboue peut pimenter les ébats – Source : Huffington Post

Est-ce que ce type de relation sexuelle peut provoquer une fissure anale ?

Contrairement à ce que l’on peut penser, cette catégorie de rapports intimes ne peut être responsable de fissure anales. Cela ne veut pas dire pour autant que la pénétration de cette zone érogène est sans danger si la sodomie est mal préparée ou violente. Thierry Higuero explique : « Cela peut déchirer comme ça peut déchirer au niveau de la vulve » Il ajoute également qu’une lubrification suffisante est nécessaire afin que l’anus se dilate et ce geste doit être adopté même lorsque cela n’est pas la première fois. Comme la sexologue, il insiste sur l’importance des préliminaires pour préparer ce moment potentiellement excitant pour les deux partenaires. Ces caresses sont essentielles pour faire l amour en privilégiant le plaisir de chacun.  Le sexe oral, la masturbation ou la stimulation de la prostate en font partie.,

Comment pratiquer la sodomie et atteindre l orgasme ?

Les recommandations pour jouir lors de cette pénétration invitent à repenser sa vie sexuelle. Cette pratique souvent réalisée dans la position de la levrette qui concerne autant la relation homosexuelle qu’hétérosexuelle n’est pas facile à aborder tant elle demeure taboue dans l’inconscient collectif. Ce sujet est également délicat car d’autres questions sous-jacentes découlent de ce dernier. Parmi eux, l’hygiène mais aussi la douleur. Cette expérience demande une préparation en amont car pour que ce moment coquin soit dénué de gêne en raison de la présence de selles dans le rectum, il est recommandé d’utiliser une poire à lavement quelques heures avant pour que le plaisir anal soit optimal. Préparer cette pénétration peut impliquer l’utilisation d’un plug anal, de jouets sexuels ou encore un vibrateur pour dilater les sphincters. Cette dilatation permet à la pénétration d’être plus agréable et de diminuer les risques de saignements. Ces objets dilatent et ont un effet stimulateur sur cette zone érogène qui peut atteindre l’orgasme prostatique, aussi intense que lorsque les stimulations se concentrent sur le point-g. Caresser l’anus avec les doigts ou le lécher avant d’y introduire le gland stimule cette zone chez la femme.

L’utilisation de sex-toys peut être un fantasme à explorer entre partenaires – Source : Grazia

Comment stimuler l’anus autrement ?

Pour une première fois, il peut être utile de commencer par des préliminaires bien choisis. La zone anale reste intime et sensible, il est donc important de la ménager. Le massage de l’anus peut représenter une bonne entrée en matière, dans la mesure où cette zone du corps très innervée, bien stimulée, peut être à l’origine d’un plaisir sexuel incitateur. Cette étape permet en outre de dilater l’anus pour faciliter la pénétration qui s’en suit. La femme peut également stimuler la prostate de son partenaire : en partageant l’expérience de pénétration anale, les amants se retrouvent sur un pied d’égalité qui favorise éventuellement le coït anal qui s’en suit. Les plus audacieux tentent aussi l’anulingus, également source d’extase lorsqu’il est réalisé dans de bonnes conditions d’hygiène lors des rapports sexuels. L’anus fait partie des zones érogènes les plus sensibles.

Comment diminuer la douleur lors de la sodomie ?

Cette source d’excitation masculine comme féminine doit respecter certaines règles pour que cette pénétration soit agréable. Ces recommandations permettent au sexe anal d’être plus agréable pour les femmes ayant une appréhension à le pratiquer. Et pour cause, avec l’utilisation de lubrifiants en gels, elle peut donner une nouvelle dimension aux rapports hétérosexuels. Pour commencer, il est important de stimuler la région anale et de pénétrer doucement au moment de l’excitation. Il est possible pour l’homme de stimuler le clitoris pour rendre ce moment plus excitant. La pénétration avec les doigts ou grâce à des sextoys peut aider à atteindre le lâcher-prise. Des moments érotiques à privilégier pour augmenter la libido des partenaires.

Peut-on avoir un orgasme avec la sodomie ?

Il est possible d’avoir un orgasme anal lors de la pratique de la sodomie en raison de la sensibilité des muqueuses de l’anus très innervées. Cette partie corporelle est l’une des plus érogènes du corps à l’instar des testicules, des fesses ou de la verge. Les terminaisons nerveuses internes sont très sensibles et permettent de sentir très précisément les mouvements de va-et-vient. Seulement, l’orgasme anal n’est pas seulement issu de la sodomie. Il peut découler d’une stimulation digitale ou avec un sex-toy. L’anulingus est également une pratique qui peut le provoquer. Pour ressentir ce plaisir, il est important de connaître son corps et particulièrement cette région de cette anatomie et les sensations que l’on ressent lorsqu’on la stimule. N’hésitez pas à demander à votre partenaire les caresses qui vous plaisent. Si les hommes fantasment autant sur le sexe anal, c’est parce que le rectum serre davantage le pénis lors de cette pénétration. Et pour cause, les parois de l’anus stimulent la verge lors des mouvements de va-et-vient. Une fois que cette pratique sexuelle fera partie intégrante de votre vie sexuelle, vous pourrez varier la vitesse des pénétrations.

Comment pratiquer un anulingus ?

Cette pratique peut aider à faciliter la pénétration anale en favorisant l’excitation. Pour stimuler cette muqueuse très sensible, il faut commencer par lécher les pourtours de l’orifice avant d’y faire entrer la langue. Avant ce geste, il faut s’assurer que la partenaire a atteint l’état de lâcher-prise nécessaire avant de réaliser ce préliminaire. Baisers, succions, stimulations digitales sont autant de choses que vous pouvez faire pour que l’excitation atteigne son paroxysme et ainsi préparer une pénétration agréable. Cette pratique est appelée le baiser noir et il s’agit d’un préliminaire plus fréquent qu’on ne croit.

Contenus sponsorisés
Loading...