Le saumon d’élevage est une «malbouffe» toxique

Nous savons tous que le saumon est une excellente source d’acides gras oméga-3, et les bienfaits pour la santé de ces acides gras sont innombrables. Cependant, vous allez être surpris de découvrir que le saumon d'élevage, qui est très répandu, a plus de points communs avec la malbouffe qu'avec les aliments sains. Nous avons résumé en préambule l’avis du Célèbre Dr Mercola dont nous nous sommes inspiré pour réaliser cet article, études et preuves à l’appuie !

Le saumon d’élevage, toxique pour l’humain ?

Selon Kurt Oddekalv, un militant écologiste norvégien, l’élevage du saumon est un désastre absolu, tant au niveau de l’environnement que de la santé humaine. Au fond des élevages de saumons disséminés dans les fjords norvégiens se trouve une couche de déchets d’une quinzaine de mètres de profondeur, infestée de bactéries, de médicaments et de pesticides toxiques.
D’après Kurt Oddekalv, le saumon d’élevage constitue une menace toxique directe pour la santé humaine, alors que le poisson est censé être un aliment sain. D’ailleurs, les analyses alimentaires ont révélé que le saumon d’élevage est l’un des aliments les plus toxiques au monde.
Dans une étude mondiale du saumon d’élevage effectuée par l’école des affaires publiques et environnementales, à Bloomington, aux États-Unis, et publiée dans le numéro de janvier 2004 de Science, 13 polluants organiques persistants ont été trouvés dans ce poisson. Les résultats ont montré que le saumon d’élevage n’a pas du tout le même profil nutritionnel que le saumon sauvage.

La valeur nutritionnelle du saumon d’élevage est très différente de celle du saumon sauvage

Suite à l’utilisation de pesticides toxiques, le saumon d’élevage subit des mutations peu visibles mais tout aussi inquiétantes. La chair du saumon d’élevage est étonnement cassante et se brise facilement lorsqu’elle est pliée, ce qui n’est pas le cas de la chair du saumon sauvage. Le contenu nutritionnel, est à son tour extrêmement différent. Le saumon sauvage contient environ 5 à 7% de matières grasses, tandis que le saumon d’élevage peut en contenir entre 14,5 et 34%.

Le taux élevé en matières grasses dans la chair du saumon d’élevage résulte directement des aliments riches en gras transformé qu’il reçoit en pisciculture. Pire encore, le saumon d’élevage n’est pas seulement plus gras, mais il contient un ratio radicalement déséquilibré entre les acides gras oméga-3 et les acides gras oméga-6.
D’après le département de l’agriculture des États-Unis (USDA), un demi-filet de saumon sauvage de l’Atlantique contient environ 3996 mg d’oméga-3 et 341 mg d’oméga-6, Un demi-filet de saumon d’élevage de l’Atlantique contient juste un peu plus d’oméga-3, soit 4961 mg, mais une quantité étonnante de 1944 mg d’oméga-6, soit plus de 5,5 fois que le saumon sauvage.
Le corps humain a besoin à la fois d’acides gras oméga-3 et oméga-6, le rapport entre les deux est important et devrait idéalement être de 4/1. Mais vu la prévalence des aliments transformés dans le mode de vie moderne, la plupart des gens reçoivent une quantité excessive d’acide gras oméga-6, ce qui provoque un déséquilibre malsain, puisque l’excès d’acide gras oméga-6 favorise l’inflammation et les maladies inflammatoires, telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires, la polyarthrite rhumatoïde, et l’asthme.

La salmoniculture n’est pas une solution verte

L’aquaculture s’est souvent présentée comme une alternative durable à la surpêche, mais en réalité, les fermes piscicoles posent plus de problèmes qu’elles n’en résolvent.
Une ferme salmonicole peut contenir jusqu’à 2 millions de saumons dans un espace très restreint. À cause du surpeuplement, les exploitations piscicoles entrainent des maladies qui se propagent rapidement parmi les poissons stressés.
Selon Kurt Oddekalv, malgré les maladies qui touchent les saumons d’élevage, telles que le pou du poisson, la maladie du pancréas, et le virus de l’anémie infectieuse du saumon, ils continuent à être vendus sans relâche à l’insu des consommateurs.
En élevage, il y a un certain nombre de pesticides aux effets neurotoxiques utilisés pour lutter contre plusieurs maladies. D’ailleurs, les travailleurs dans ce genre de fermes doivent porter des vêtements de protection et des gants avant de manipuler les pesticides, sachant que ces produits chimiques sont mis directement dans l’eau.

Le saumon d’élevage est très toxique

Selon l’étude américaine déjà mentionnée, les polluants présents dans les aliments consommés par le saumon comprennent les dioxines, les PCB (polluants organiques connus), les pesticides chlorés et un certain nombre de médicaments et produits chimiques. Ces toxines sont consommées par le saumon et s’accumulent dans ses graisses. Les résultats de l’étude qui a testé 700 échantillons de saumon prélevés dans le monde entier ont montré que les concentrations de PCB dans le saumon d’élevage étaient en moyenne huit fois plus élevées que dans le saumon sauvage.
Les auteurs de l’étude ont alors conclu que la consommation de saumon atlantique d’élevage peut présenter des risques pour la santé et ne procurent pas les mêmes effets bénéfiques de la consommation de poisson. Il est donc important de bien choisir votre saumon et veiller à ne consommer que du saumon sauvage pour profiter de toutes ses vertus.

Contenus sponsorisés

Loading...

Plus d'articles

Close
Close