Le président malgache affirme que son pays a découvert une tisane à base de plantes efficace contre le coronavirus

Depuis l’émergence de la nouvelle maladie, Covid-19, les autorités sanitaires de par le monde déploient tous les efforts et se mobilisent pour comprendre l’évolution de ce virus mortel et limiter sa propagation. Alors que la recherche d’un vaccin ou encore d’un traitement efficace contre le coronavirus est en cours, le président malgache, Andry Rajoelina, vante le mérite d’un remède naturel à base de plantes. Une information relayée par nos confrères de L’EXPRESS.

A l’heure où 2 844 712 cas de contaminations au Covid-19 ont été enregistrés dans le monde, l’urgence de trouver un remède à ce virus mortel devient primordiale. D’ailleurs, les scientifiques travaillent sur de potentiels traitements ou d’un vaccin capables de contrer ce virus. Toutefois, un éventuel remède à base de plantes voit le jour à Madagascar contre le coronavirus.

«Covid-Organics » le nouveau remède vanté par Madagascar

Le président malgache
A Madagascar, le président, Andry Rajoelina, aurait annoncé officiellement lundi dernier, un remède efficace pour guérir les patients malades du nouveau coronavirus. Ce dernier a déclaré devant les ministres, ambassadeurs et journalistes réunis à l’Institut malgache de recherche appliquée (IMRA) qui a développé le remède : « On a fait des tests, deux personnes sont maintenant guéries par ce traitement ».
Le président malgache

Et d’ajouter en s’adressant aux plus sceptiques « Cette tisane donne des résultats en sept jours » en buvant devant l’assemblée une dose du breuvage. « Je vais être le premier à boire ça aujourd’hui devant vous, pour vous montrer que ce produit guérit et ne tue point ».

Il s’agit d’une boisson nommée « Covid-Organics », préparée à base de la plante « artémesia » dont l’efficacité a été démontrée grâce à son action contre le paludisme et d’autres herbes poussant spécialement à Madagascar.

Le président malgache

Le Covid-Organics sera distribué à titre gratuit aux habitants les plus démunis et vendus à des prix bas aux autres.

La communauté scientifique demeure sceptique

L’infection par le coronavirus a engendré un engouement pour certaines plantes susceptibles de guérir ou de protéger du virus. Cependant, l’OMS, rappelle qu’il n’existe aucune preuve à ce jour sur leur efficacité pour traiter cette nouvelle maladie. D’ailleurs, l’Organisation Mondiale de la Santé, n’a pas assisté lundi dernier au lancement du « Covid-Organics ». Et selon la communauté scientifique, il serait impossible de développer en quinze jours ou un mois, un essai clinique sur les vertus de l’artemesia.

Certes, l’artemisinine, dérivé chimique de cette plante est utilisé pour contrer la fièvre paludéenne mais il n’existe aucune preuve clinique sur son efficacité pour lutter contre le coronavirus même si ce remède a été lancé officiellement ce qui a engendré une polémique au sein même de l’île de Madagascar.

Ainsi, l’Académie de médecine de Madagascar dans un communiqué a déclaré qu’« il s’agit de médicaments dont les preuves scientifiques ne sont pas encore élucidées et qui risquent de porter préjudice à la santé de la population en particulier à celle des enfants ».

Pierre Lutgen, docteur en chimie au Luxembourg et chercheur, n’a pas manqué de déclarer dans Le Monde, qu’il ne faut pas créer de l’espoir. « Je crains que cela ne décrédibilise les vertus de la plante sur les maladies tropicales où par ailleurs elle fait ses preuves ».

Le président Andry Rajoelina en balayant toutes ces réserves a annoncé qu’il allait distribuer ce remède aux enfants dans les écoles. Le Covid-Organics sera ainsi utilisé à titre curatif comme le précise le Dr Charles Andrianjara, directeur général de l’IMRA. De ce fait, l’objectif des autorités malgaches étant de renforcer le système immunitaire et de protéger la population par le biais d’une sensibilisation contre le virus.

Lire aussi Le vinaigre blanc est-il efficace contre le coronavirus ?

Contenus sponsorisés