Le premier chien victime du coronavirus vient de mourir

Le coronavirus ne cesse de se propager à travers le monde, dépassant la barre des 200 000 personnes infectées. Les gouvernements mettent en place des mesures de confinement et de restriction afin d’en ralentir la progression. Dans ce contexte, nous oublions aussi que l’Homme n’est pas le seul à être impacté par cette pandémie. À Hong Kong, un poméranien de 17 ans, qui a été le premier chien à attraper le coronavirus meurt deux semaines après avoir été déclaré soigné de l’infection. Découvrez cette information relayée par nos confrères du journal britannique le Dailymail ainsi que le New York Post.

C’est une triste nouvelle pour les amoureux des animaux, c’est à Hong Kong que le premier chien à avoir attrapé le coronavirus décède à l’âge de 17 ans. Le poméranien aurait pourtant été déclaré soigné avant de succomber deux semaines plus tard et la cause du décès est aujourd’hui inconnue.

Vraisemblablement infecté par sa maîtresse

C’est à Hong Kong qu’Yvonne Chow Hau Yee, une femme d’affaire de 60 années, contracte le coronavirus et est hospitalisée en fin février. Elle n’a pu revenir chez elle qu’à partir du 8 mars après avoir été guérie. Il n’a pas fallu longtemps après pour que le poméranien de 17 ans d’Yvonne se retrouve malade, après avoir effectué des tests le 12 puis le 13 mars, il est confirmé par l’OMS qui a été citée par le Dailymail comme étant le premier cas de chien infecté par le Covid-19.
Le premier chien victime du coronavirus vient de mourir

Les résultats de la séquence génétique du virus prélevé du chien montrent que celle-ci est très similaire à celle du virus qui a infecté sa maîtresse. Ceci tend à prouver que c’est bien la maîtresse qui aurait infecté son chien, c’est en tout cas ce que pense un porte-parole du ministère sud-coréen de l’agriculture, de la pêche et de la conservation.

Un décès après avoir guéri du coronavirus

Le chien a été immédiatement mis en quarantaine par les autorités à Hong Kong, après une série de tests, il n’a pas fallu longtemps pour que le poméranien de 17 ans guérisse totalement de son infection. Il est donc retourné à sa maîtresse en l’espace de moins d’une semaine.

Le premier chien victime du coronavirus vient de mourir

C’est le 16 mars que la femme d’affaire contacte les autorités afin de leur annoncer la mort de son chien, celle-ci ayant refusé que son défunt animal de compagnie soit autopsié, la raison du décès est à ce jour inconnue.

Le premier chien victime du coronavirus vient de mourir

Le premier chien victime du coronavirus vient de mourir

L’OMS clarifie les choses concernant les bêtes

La propagation du coronavirus à travers le monde a entraîné l’inquiétude et la peur des populations. Dans ce contexte, certains n’ont pas hésité à agir hâtivement face à des informations infondées qui circulaient sur le net : Des milliers d’animaux ont été abandonnés par peur que ceux-ci ne propagent le virus à leurs familles.

Face à cette réaction animée par la panique, l’OMS a émis un message clair et net : Il n’existe aujourd’hui aucune preuve qu’un animal de compagnie, chien ou chat, puisse transmettre le Covid-19 à un être humain. Le principal vecteur par lequel un humain est infecté sont les gouttelettes éjectées lorsqu’un autre individu, humain, infecté tousse, éternue ou parle.

C’est pour cette raison que maintenir une distance de sécurité entre vous et les autres est l’un des principaux moyens de se protéger. Un autre est celui d’avoir une hygiène des mains irréprochables en se lavant les mains avec du savon et de l’eau ou du gel hydroalcoolique le plus souvent possible. Il est à rappeler qu’il faut aussi éviter de se toucher le visage avec les mains, d’utiliser un mouchoir jetable en cas de toux ou d’éternuement, ou à défaut utiliser le pli de votre coude pour couvrir votre bouche. Enfin, respectez les mesures de restrictions imposées par le gouvernement.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close