x

Le point G : qu’est ce que c’est, comment le trouver ? et les positions sexuelles idéales pour le stimuler

Alors que certaines femmes jouissent par stimulation du clitoris, d’autres atteignent le septième ciel lors d’une stimulation du point G. Découvrez cette zone qui n’est en rien un mythe et se trouve à un endroit précis du vagin.

La libido et le plaisir sexuel ne sont pas les seuls garants de l’orgasme. Savoir s’y prendre lors d’un rapport sexuel est essentiel pour faire jouir. Et pour cause, la connaissance du point G est un aspect capital de la sexualité féminine puisque la stimulation de ce dernier provoque un plaisir intense. 

La population de femmes qui atteint l’orgasme lors de la pénétration est rare

Si l’on pense à tort que l’orgasme est synonyme de pénétration, il en est tout autre. Cette étude prouve que seulement 18% des femmes jouissent grâce à cette dernière.  Les autres ont besoin qu’une zone érogène soit stimulée, dont le clitoris, rempli de terminaisons nerveuses, qui provoque un orgasme clitoridien. A cet effet, des caresses sont indispensables pour le stimuler

Pour autant, que celles qui ne jouissent pas pendant le rapport sexuel se rassurent car cela ne signifie pas que vous souffrez d’anorgasmie. Votre point-g n’a peut-être pas encore été découvert par votre partenaire. Une fois que cela sera fait, votre vie sexuelle sera nettement plus riche. Le point G n’est pas seulement une affaire de femmes, les hommes sont également concernés ! Dans ce sens, une éducation sexuelle quant à l’anatomie féminine ou masculine est tout indiquée.

Où se trouve le point G ? – Source:  Women’s health

Qu’est-ce que le point G?

Le point G doit son nom à Ernst Grafenberg, le scientifique qui a repéré cette zone située dans le vagin. Le docteur Beverly Whipple l’a démocratisé au public lorsqu’elle a découvert que le mouvement de crochet avec les doigts sur cette zone permettait d’avoir un orgasme et de vivre de purs moments d’extase. Pourtant, certains chercheurs restent sceptiques face à l’idée de ce point providentiel. Ce dernier serait simplement une prolongation du clitoris qui amène à croire que cet organe dédié au plaisir est bien plus long qu’on ne l’imagine. La petite excroissance au-dessus des petites lèvres n’est en fait que le gland de ce chapitre important de la jouissance féminine.  

À savoir que la stimulation du point G peut même faire éjaculer une femme pendant l’acte sexuel ou une pénétration digitale [ndlr : femmes fontaines]. Pendant cet orgasme, un éjaculat est sécrété, caractérisé par des contractions de la vulve. Pour encore plus de plaisir, les femmes peuvent augmenter la sensation de lâcher prise en découvrant leur corps avec des sextoys, un stimulateur clitoridien ou un vibrateur. En outre, la stimulation de cette zone peut déclencher une explosion de sensation chez la majorité.

Trouver le point G demande de l’exploration – Source : Cottonbro

Comment peut-on trouver le point G ?

Faire jouir une femme pendant le coït implique de connaître le point G, une zone orgasmique à ne pas ignorer. D’autant plus qu’un orgasme vaginal nécessite une bonne connaissance des organes génitaux féminins. Orienter le pénis vers la face antérieure du vagin est le meilleur moyen d’y accéder. La verbalisation des fantasmes stimule également le désir et l’excitation. Pour que les femmes l’apprivoisent, il s’agit d’abord de se détendre pour ne pas se contracter. Vous pouvez commencer à masser l’entrée du vagin avant d’insérer les doigts et prendre pleinement conscience des réactions que chaque zone provoque. Une fois que vous l’avez trouvé, concentrez-vous sur cette sensation d’excitation. Généralement, cet endroit est de consistance granuleuse. 

Lors d’une grande pénétration, le point G peut également être atteint. Le frottement de ce point le plus sensible est possible en ayant accès aux parois antérieures du vagin. Pour bien faire l’amour, il est important de connaître ces informations physiologiques pour mieux comprendre le sexe des femmes. En outre, ce plaisir d’explorer est un comportement sexuel indiqué pour être un amant parfait. 

Atteindre l’orgasme grâce à cette stimulation – Source : Health Magazine

Chaque femme a une façon particulière d’atteindre l’orgasme

Cette étude prouve que les orgasmes féminins ne sont pas universels et qu’ils sont spécifiques à chacune. Certaines femmes trouvent du plaisir lors d’une stimulation vaginale ou d’un éveil sensoriel de ce fameux point. Apporter du plaisir sexuellement passe aussi par les préliminaires qui font monter l’excitation. Saviez-vous que pendant ce moment intime vous sécrétiez de l’ocytocine, l’hormone de l’attachement décuplée par le plaisir physique ?  S’exprimer sur ses plaisirs sexuels est important pour mieux guider son partenaire vers cet orgasme particulier. Les femmes qui jouissent souvent adoptent généralement ces habitudes.

Il est important de communiquer avec sa partenaire

Ressentir le plaisir féminin qui caractérise l’orgasme en lien avec la stimulation du point G implique des contacts intenses avec la face antérieure du vagin. C’est pour cette raison qu’il existe des positions tout indiquées avec un mouvement de va-et-vient qui provoque cette jouissance physique particulière. Demandez à votre partenaire quels angles de pénétration elle préfère pour cerner le plaisir ressenti à ce moment. L’aider à se masturber peut aussi être une manière de comprendre quelles sont les zones les plus sensibles. Être capable de jouir implique d’oser expérimenter les fantasmes sans aucun tabou car la sexualité a une dimension psychologique. Au-delà de ces recommandations, des positions peuvent aussi être plus intéressantes concernant l’atteinte du point G.

Positions sexuelles idéales – Source : Bustle

Quelles sont les positions idéales pour toucher le point G ?

La position de l’Andromaque est la plus recommandée pour cette stimulation. Et pour cause, elle permet de contrôler le rythme, la profondeur et l’angle de la pénétration. La partenaire pourra guider l’autre sans penser à obtenir un orgasme mais uniquement pour le plaisir. Cette position est animale et passionnée. La femme devra se déplacer d’avant en arrière pour toucher sa paroi vaginale interne. Bonus : elle permet d’avoir un contact visuel érotique. La levrette est un autre excellent moyen d’obtenir une pénétration plus profonde pendant les rapports sexuels. Il est alors plus facile de faire varier l’angle pour toucher votre point G. Pour plus de plaisir, vous pouvez caresser le clitoris pour atteindre simultanément un orgasme clitoridien et vaginal. Pour commencer, la femme devra être à quatre pattes et l’homme sera derrière pour la pénétrer. La position peut aussi être réalisée allongée sur le ventre, les jambes au bord du lit. Cette variante du missionnaire, à l’instar de la levrette, permet une pénétration moins profonde mais avec un meilleur angle. Pour la réaliser, la femme devra être allongée sur le dos et enrouler ses jambes autour de son partenaire. Cela permet un contact plus intime et une sensation plus serrée qui provoque un frottement plus important sur le point G. 

Chaque femme a sa propre manière de jouir

La sexualité des femmes n’est pas une science exacte. Atteindre le plaisir ultime est le fruit d’expériences sur soi mais aussi avec le partenaire. Il est important de combattre les idées reçues qui poussent à catégoriser sa manière de jouir comme vaginale ou clitoridienne. De nombreuses femmes peuvent se rendre compte sur le tard qu’elles peuvent éjaculer par exemple. Un bon partenaire doit savoir comment exciter une femme en stimulant ses zones érogènes comme par exemple les cuisses, le pubis ou les fesses. Lors de l’excitation, un afflux sanguin opère pour atteindre un point culminant qui est une explosion des sens.

Quels sont les différents troubles sexuels ?

Parfois, la libido n’est pas au rendez-vous et même la stimulation du point G peut être inutile pendant les ébats ! En cas d’absence de plaisir, il est possible que les hormones soient en cause et dans ce cas, la consultation chez un gynécologue pourra être de rigueur. Un manque de lubrification peut être une cause anatomique qui fait que la femme a une douleur pendant les relations sexuelles. Par ailleurs, la sécheresse vaginale peut être causée par un manque de rapports. Une difficulté entre les partenaires peut également amener à devoir demander des conseils de sexologues pour une plus grande satisfaction sexuelle.

Contenus sponsorisés
Loading...