Le mystérieux “poisson mordeur” en Méditerranée. Un couple filme le coupable

Depuis quelques jours déjà, de nombreux baigneurs déclarent avoir été mordus par un mystérieux poisson. Les médias ne cessent d’évoquer ce phénomène particulier et soulèvent moult interrogations. À quelle espèce peut appartenir ce poisson si agressif ? Quelles sont ses caractéristiques et pourquoi s’attaque-t-il aux Hommes de cette manière ? Tant de questions qui attisent la curiosité de tous, et notamment des victimes de ses morsures. Fort heureusement, le mystère a été élucidé dernièrement grâce à un couple d’Héraultais qui aurait réussi à filmer le coupable, indique le média Midi Libre. 

Si aller à la plage transforme le cerveau selon les scientifiques, cette activité ne serait pas toujours sans risques. Cet été, plusieurs baigneurs en Méditerranée ont été victimes de mystérieuses morsures. Certains rapportent que pendant qu’ils profitaient de leurs vacances à la plage, ils ont été mordus par la bête, parfois jusqu’au sang.

Selon Midi Libre, les baigneurs identifiés se trouvaient à Saint-Raphaël, sur la Côte d’Azur, ainsi qu’à Leucate, dans l’Aude. Après avoir réussi à visualiser le poisson agressif, un couple d’Héraultais l’ont filmé pour permettre aux spécialistes de repérer cette espèce. C’est ainsi que le responsable du Biodiversarium de Banyuls-sur-Mer a pu révéler l’identité de l’agresseur.

Un poisson féroce qui s’attaque aux baigneurs

Certains poissons sont dangereux lorsque vous les mangez, d’autres lorsque vous les approchez. Plusieurs touristes se sont fait mordre par un poisson sauvage, parfois pendant qu’ils marchaient sur le sable, près du rivage, indique Midi Libre. Quatre des victimes se sont rendus à l’hôpital pour évaluer l’étendue de leurs blessures. Olivier Bardoux, un pêcheur local, avait déjà émis l’hypothèse que ce poisson soit un baliste. “C’est une espèce très territoriale et présente en Méditerranée. S’il a frayé à cet endroit, il peut se sentir menacé par la présence humaine et mordre”, a-t-il précisé. Toutefois, le mystère continuait d’exister, en l’absence de preuves concrètes quant à l’identité du coupable.

poisson feroce

twitter

Le poisson a été filmé par un groupe d’Héraultais

Après avoir été mordu par un poisson particulièrement agressif, un couple d’Héraultais a décidé d’envoyer des photos et des vidéos du coupable à Midi Libre pour participer à la résolution de cette énigme. Les faits se sont déroulés en Juin dernier, alors que Tony et Carole faisaient du bateau à Saint-Raphaël.

Lorsqu’ils ont voulu se baigner dans la baie d’Agay, un poisson qui rôdait en bas de l’échelle s’est mis à leur mordre les pieds. “Il est resté en bas de l’échelle si bien qu’il était impossible d’aller se baigner sans se faire mordre”, a indiqué Carole, en précisant que son conjoint s’est fait mordre jusqu’au sang. “Heureusement que nos petits-enfants n’étaient pas là car le poisson n’était pas rassurant”, ajoute-t-elle.

Le poisson a été identifié par un spécialiste grâce à la vidéo

Pascal Romans, responsable du service mutualisé d’aquariologie de l’Observatoire océanologique de Banyuls, a pu élucider une énigme qui persistait depuis plusieurs semaines. L’espèce qui menaçait les nageurs n’était autre qu’un baliste commun, qui n’est pas reconnu comme un poisson agressif initialement. “C’est un poisson très curieux qui n’a peur de rien. Il est assez intelligent.

Quand il a faim, il peut devenir agressif pour défendre son territoire”, a indiqué Pascal Romans. Le baliste est un poisson dont la taille maximale peut atteindre 60 centimètres, mais elle oscille généralement entre 30 et 45 centimètres. De son nom scientifique Balistes capriscus, il se nourrit habituellement d’oursins et a des incisives particulièrement puissantes. Si le poisson s’est attaqué aux nageurs, l’océanologue considère qu’il peut être en période de reproduction.

“Dans les eaux tropicales, il est impossible d’approcher d’un nid de baliste”, explique le spécialiste avant d’ajouter “Si l’eau est plus chaude, son métabolisme augmente et il doit se nourrir davantage”. En raison de son tempérament “très individuel, familier… et caractériel”, le baliste ne semble pas enclin à partager son espace de vie. De ce fait, Pascal Romans conseille aux baigneurs qui se retrouvent nez à nez avec le poisson de le capturer avec une épuisette et de l’éloigner de la côte.

Lire aussi Comment avoir un bon Karma ?

Contenus sponsorisés