Le Micro-ondes présente-t-il un risque pour notre santé ?

Jugé indispensable et pratique par ceux qui optent pour la cuisine facile, il est cependant décrié par certains qui craignent le danger qu’il représente pour la santé. Le four à micro-ondes est au centre de nombreux débats et inquiétudes de la part de ses utilisateurs. Et pour cause, l’idée générale est que cet appareil électroménager produirait des radiations nocives et pourrait endommager les nutriments sains des aliments. Le four à micro-ondes présenterait-il un risque pour notre santé ?

Le four à micro-ondes est un appareil qui fait partie intégrante de la vie moderne. Il transforme ainsi l’électricité en ondes électromagnétiques appelées micro-ondes. Ces dernières sont des ondes capables de stimuler les molécules dans les aliments, transformant ainsi l’énergie en chaleur. Ces micro-ondes affectent principalement les molécules d’eau tout en réchauffant les graisses et les sucres.

Comme relayé par nos confrères de BBC, les rayonnements du four à micro-ondes ne présentent pas de risque pour la santé. Toutefois, certains points relatifs à son utilisation, méritent d’être éclaircis notamment au sujet de la perte de certains nutriments ainsi que le mode de réchauffement de certains aliments.

mirco-ondes

Le four à micro-ondes présente-t-il un danger pour la santé ? – Source : bbc

Quels dangers le four à micro-ondes peut-il présenter pour la santé ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé, lorsque le four à micro-ondes est utilisé d’une manière correcte, il n’y a aucune crainte en termes de rayonnement. Ces appareils doivent être utilisés conformément aux instructions du fabricant et sont considérés comme sûrs pour chauffer et cuire une variété d’aliments. Pour autant, certaines précautions devraient être prises, notamment celles relatives à l’exposition potentielle aux micro-ondes, les brûlures thermiques ainsi que la manipulation des aliments.

Toujours selon l’OMS, ces appareils ont été conçus de telle sorte que les ondes soient contenues dans le four et ne soient présentes que lorsque le four est allumé et fermé. Cependant, des fuites de micro-ondes peuvent subsister lorsque l’appareil n’est pas en bon état de fonctionnement. Par ailleurs, les dommages thermiques ne pourraient se produire que lorsqu’il s’agit d’expositions longues à des niveaux très élevés, supérieurs à ceux mesurés autour des fours à micro-ondes. Quant à la manipulation des aliments chauffés, elle est considérée comme étant la même que pour ceux chauffés dans des fours ou grilles de cuisson conventionnels, et doit être effectuée avec précaution.

Les aliments chauffés dans un four à micro-ondes deviennent-ils radioactifs ?

Certaines idées reçues stipulent que les aliments chauffés dans un four à micro-ondes deviennent radioactifs. L’OMS précise qu’il s’agit d’une idée fausse, puisque l’énergie des micro-ondes ne demeure pas dans les aliments une fois que ce type de four est éteint. Comme expliqué par nos confrères de EVERYDAY HEALTH, il existe deux types de rayonnements : ionisants et non ionisants. Alors que le premier type de rayonnement est dangereux lorsqu’on en reçoit à forte doses et serait capable de modifier l’ADN et d’endommager le corps, le rayonnement non ionisant produit par le four à micro-ondes ne présente pas de danger pour la santé et ne transporte pas assez d’énergie pour détacher les électrons des atomes.

En France, la réglementation impose aux fabricants des fours à micro-ondes, une fréquence située entre 2,4 et 2,5 gigahertz, qui est comparable à celle du Wi-Fi et proche de celle des téléphones portables, comme relayé par Futura-sciences. Le mode de cuisson du four à micro-ondes ne serait pas dangereux, puisque lors d’une utilisation normale, la température de cuisson dépasse rarement les 100°, ainsi le risque d’apparition de composés cancérogènes dans les aliments serait bien plus limité qu’avec d’autres moyens de cuisson. Une conclusion corroborée par la FDA qui stipule que l’énergie des micro-ondes est transformée en chaleur une fois absorbée par les aliments et ne rend pas les aliments « radioactifs » ou « contaminés ».

Par ailleurs, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) insiste sur le fait de respecter les recommandations d’utilisation de ce four, notamment lorsqu’il s’agit de produits alimentaires micro-ondables. Il serait donc indispensable de respecter la puissance et la durée de cuisson indiquées sur les emballages au risque d’entraîner le passage de substances chimiques vers les aliments.

Quel effet sur le contenu nutritionnel des aliments ?

De nombreux débats sur la question au sujet du contenu nutritionnel ont été soulevés. A ce propos, l’OMS précise que les aliments cuits dans un four à micro-ondes ont la même valeur nutritive que les aliments cuits dans un four conventionnel. La différence est que l’énergie des micro-ondes pénètre d’une manière plus profonde dans les aliments, réduisant ainsi le temps nécessaire pour transmettre la chaleur à travers les aliments.

Certains nutriments comme la vitamine C, se décomposent lorsqu’ils sont exposés à la chaleur pouvant provenir aussi bien d’un micro-ondes que d’un four traditionnel. Toutefois, comme le temps de cuisson du four à micro-ondes est plus rapide et plus court, il s’avère que ce mode de cuisson préserverait les vitamines ainsi que les autres nutriments, notamment la vitamine C, susceptibles de se décomposer lorsqu’ils sont chauffés. En revanche, il est recommandé d’éviter la sur-cuisson accidentelle des aliments par le micro-ondes qui chauffe rapidement et pourrait de ce fait leur faire perdre leur valeur nutritionnelle.

chauffer les aliments

Chauffer les aliments en plastique dans le four à micro-ondes – Source : spm

Qu’en est-il du réchauffement des aliments dans des emballages en plastique ?

On a souvent tendance à mettre des aliments au micro-ondes dans leur emballage, le plus souvent en plastique. Toutefois, certains additifs plastiques comme les phtalates, peuvent ainsi se décomposer et s’infiltrer dans les aliments. Les phtalates peuvent engendrer une perturbation hormonale et du système métabolique. L’idéal serait d’utiliser d’autres matériaux résistants aux micro-ondes comme la céramique.

chauffer plats

Il est conseillé de réchauffer son plat dans un plat en céramique – Source : bbc

Les inquiétudes au sujet du rayonnement micro-ondes ont été dissipées dans les années qui ont suivi l’invention de ce four utilisé dans de nombreux foyers. Des mesures de précaution sont toutefois à prendre en compte, comme celles recommandées par la FDA. Il est de ce fait conseillé de ne pas se tenir directement contre le four à micro-ondes lorsqu’il chauffe les aliments. De même qu’il est primordial de vérifier l’état du four afin de détecter tout signe d’endommagement pour garantir une meilleure sécurité.

Lire aussi 6 aliments qu’il faudrait ne plus réchauffer au micro-ondes

Contenus sponsorisés