Le médecin laisse tomber un bébé prématuré par terre et dit à sa mère « ça va, tu es jeune, tu en auras d’autres »

Pour la plupart des femmes, donner naissance reste le moment le plus marquant de toute une vie. Après plusieurs mois d’attente vécus avec un mélange d’excitation, de stress mais aussi de douleurs, quand le bébé pointe enfin le bout de son nez, c’est la délivrance. Malheureusement, certaines femmes font l’expérience d’un accouchement qui ne se déroule pas tout à fait comme prévu. Dans un témoignage déchirant relayé par Mirror, une jeune femme a fait face à la pire épreuve de sa vie lors de son accouchement.

Comme beaucoup de jeunes filles, Kristal Amezquita a toujours rêvé de devenir mère. Originaire de Californie, Kristal, âgée de 24 ans était en couple avec un homme prénommée Diego. Seulement, ils n’étaient ensemble que depuis 6 mois et ils n’avaient absolument pas envisagé de fonder une famille aussi tôt. Mais le destin en a voulu autrement et la jeune femme est tombée enceinte.

Une grossesse imprévisible

Après un retard menstruel, la femme a réalisé un test de grossesse qui s’est avéré positif. Bien que cet événement ne soit pas prévu, Kristal a pris son courage à deux mains et a annoncé la nouvelle à son conjoint. Stressés, les deux partenaires ont décidé de mener cette grossesse à terme et de garder le secret pendant un moment. Ainsi, ce n’est qu’après un séjour à New York pour fêter l’anniversaire de Kristal qu’ils ont décidé d’en parler à leurs parents respectifs. Malgré leur choc, les parents de la jeune fille lui ont offert leur soutien. « Nous sommes toujours tes parents et notre maison est toujours la tienne », lui ont-ils dit. Une fois la pression relâchée, Kristal a pu profiter pleinement de sa grossesse. De ce fait, le jeune couple a annoncé aux amis et à la famille cette merveilleuse nouvelle. Ils ont même publié quelques photos sur les réseaux sociaux, en dévoilant le « baby bump » de la future mère.

cristal et son conjoint

À 19 semaines de grossesse, le couple était excité plus que jamais après avoir appris le sexe du bébé et choisi son petit nom.

Un jour, la femme a ressenti une vive douleur qui surgissait de façon intermittente. Mais lorsqu’elle s’est rendue chez son médecin, ce dernier l’a rassuré et a déclaré que son bébé était en parfaite santé.

cristal a lhospital

Le lendemain, Kristal souffrait toujours de cette douleur aigüe. Elle sentait que quelque chose de mauvais était en train de se produire à ce moment précis.

Un accouchement déchirant

Admise aux urgences, la femme ressentait des contractions et s’est faite examiner par un médecin. Ce dernier lui a annoncé qu’elle perdait le liquide amniotique dans lequel baignait l’embryon. En effet, la poche des eaux s’était rompue provoquant des contractions de l’utérus, à seulement 21 semaines de grossesse. Le médecin lui a alors annoncé qu’elle pouvait soit prendre des médicaments pour accélérer l’accouchement ou laisser son corps faire son travail. Kristal a choisi la deuxième option et a supporté des contractions de plus en plus fortes. Choquée et prise de panique, la jeune femme a subi une péridurale avant de poursuivre son accouchement. Après plusieurs tentatives, Kristal a pu mettre au monde un bébé prématuré.

cristal après accouchement

Mais ce dernier était sans vie et a eu droit à un traitement inhumain. En effet, le bébé était si petit qu’il a glissé des mains du médecin, qui n’a même pas daigné le rattraper. Il lui a par ailleurs dit : « C’est bon, tu es jeune, tu en auras d’autres ».

cristal et son bebe

La douleur et l’indignation que ressentait Kristal à ce moment-là, étaient incomparables. Après une lourde période de deuil, Kristal a partagé son histoire sur le site LoveWhatMatters pour dénoncer ce geste affreux de la part d’un professionnel de la santé, censé la soutenir.

Quelle prise en charge pour les mères qui accouchent d’un bébé mort ?

En France, 9 naissances sur 1000 donnent lieu à un bébé sans vie. Quand une mère passe quelques mois de grossesse et réalise qu’elle n’aura pas cet enfant tant attendu, elle peut subir un traumatisme incomparable. En effet, une recherche américaine montre que le deuil périnatal peut durer jusqu’à 3 ans après l’accouchement. De ce fait, le médecin qui annonce la nouvelle au couple doit faire preuve de vigilance et de compassion quant à sa façon de s’exprimer. En outre, il semble nécessaire pour les parents, et en particulier la mère, d’être accompagnés par un psychologue pour se relever après cette épreuve.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close