x

Le médecin de l’hôpital de Wuhan qui a lancé l’alerte sur le danger du coronavirus aurait mystérieusement disparu

Alors que la Chine est aujourd’hui accusée par le monde d’avoir dissimulé la vérité sur le coronavirus pendant trop longtemps, l’un des premiers médecins de Wuhan à avoir lancé l’alerte sur ce virus mortel disparaît dans de mystérieuses conditions après avoir été réprimandée par les autorités chinoises. Cette information alarmante nous est relayée par Paris Match.

Dr. Ai Fen avait tenté, dès l’apparition des premiers signes du coronavirus à Wuhan, d’alerter le monde du danger qui le menace. D’abord réduite au silence par les autorités chinoises, elle est aujourd’hui portée disparue.

Une disparition des plus mystérieuses

Le Dr. Ai Fen, chef du département des urgences à l’hôpital de Wuhan, a fait une découverte inquiétante en consultant les résultats d’analyses de certains patients qui étaient traités à l’hôpital pour une curieuse infection pulmonaire depuis plusieurs semaines. Elle a appris avec stupeur que ces tests révélaient que les patients en question étaient atteints d’un coronavirus similaire au SRAS qui avait menacé le monde et causé des centaines de décès en 2003.

Peu de temps après avoir mis la main sur ces résultats, Dr. Fen s’est vraisemblablement évanouie dans la nature et personne ne sait à présent où elle se trouve.

Les autorités auraient semble-t-il tenté de la faire taire

Alarmée par cette découverte effroyable, Dr. Fen s’est empressée de prendre lesdits résultats en photo avant de les partager avec ses collègues. Dr. Fen et 7 de ses collègues ont ensuite été accusés de “nuire à la stabilité” et sévèrement réprimandés par la police chinoise après avoir essayé de prévenir l’hôpital.

“On m’a demandé de n’en parler à personne, même pas à mon mari. J’avais l’impression que, à moi seule, j’avais ruiné l’avenir de Wuhan. J’étais désespérée”, a-t-elle confié dans une interview avec le magazine chinois People le 10 mars 2020.

Un message crypté ?

docteur disparu

Peu de temps après que l’émission australienne “60 Minutes Australia” ait publié un épisode dédié à la mystérieuse disparition du Dr. Ai Fen en partageant son interview avec le monde entier, le compte Weibo du médecin aurait publié le message suivant : “Merci pour votre inquiétude et votre amour. Je vais bien, je travaille en ce moment”.

Toutefois, ce message qui se voulait rassurant fut suivi d’un étrange message crypté accompagné d’une image de Wuhan : “Une rivière. Un pont. Une route. Un bruit d’horloge”, pouvait-on lire sur le même compte Weibo.

docteur compte weibo

Ce message inquiétant fut à nouveau suivi par un message rassurant accompagné de photos du médecin portant son uniforme médical et un masque de protection : “Joyeux premier avril”, était-il écrit.

activite docteur weibo

Dr. Ai Fen a ensuite annoncé sur le même réseau social la tenue d’une conférence en ligne à venir, dont des photos où on pouvait voir Dr. Fen en plein travail ont ensuite été partagées.

docteur ai fen videoconference

Comment la Chine a tenté de dissimuler la réalité

Dr. Ai Fen n’est pas la seule à avoir souffert de répression aux mains des autorités chinoises.

Dr. Li Wenliang, l’un des médecins qui avaient reçu le message d’alarme du Dr. Ai Fen, avait été le premier à tenter de prévenir le monde de la menace du coronavirus qui s’apprêtait à le ravager, avant d’être lui aussi réprimandé et réduit au silence.

Le 30 décembre, Dr. Wenliang a envoyé un avertissement à tous les médecins les exhortant à porter des tenues de protection afin de se protéger d’une éventuelle infection après que plusieurs patients provenant d’un marché de poisson local aient manifesté des symptômes similaires à ceux du SRAS.

Suite à ce message, Dr. Wenliang a été convoqué par le Bureau de Sécurité Publique et forcé à signer une lettre attestant qu’il avait véhiculé de fausses informations qui avaient semé le trouble dans la société.

Li Wenliang a ensuite lui-même été infecté par le coronavirus et n’y a malheureusement pas survécu.

Contenus sponsorisés
Loading...