Le lien entre le diabète et votre pancréas, votre foie et vos reins

Maladie très commune mais relativement méconnue, le diabète de type 2 affecte plusieurs organes de manières différentes. Dans cet article, nous levons le voile sur le lien de cette maladie avec certains organes nobles comme le foie, le pancréas ou encore les reins.

Si notre esprit se dirige systématiquement vers le pancréas lorsqu’on entend parler du diabète de type 2, cette maladie affecte pourtant de nombreux organes de différentes manières. Découvrez dans cet article comment votre foie, votre pancréas et vos reins luttent pour vous protéger contre l’hyperglycémie et comment ils sont affectés par le diabète. Everyday Health nous éclaire à ce sujet.

Le pancréas : le producteur principal d’insuline de votre corps

Ce petit organe en forme de poire fait partie des organes nobles pour une bonne raison : il accomplit deux fonctions principales qui sont essentielles au bon fonctionnement du corps humain. Situé dans la partie supérieure gauche de l’abdomen, le pancréas fait partie du système digestif et accomplit les fonctions suivantes :

1. La fonction exocrine

La fonction exocrine du pancréas est de fabriquer des “sucs” digestifs (dits enzymes) qui seront responsables de la désintégration de toutes sortes de nutriments -comme les graisses, les protéines et les glucides par exemple.

2. La fonction endocrinienne

Le pancréas est davantage connu pour sa fonction endocrinienne qui consiste en la fabrication d’hormones comme l’insuline.

En effet, les scientifiques expliquent que, lorsque la nourriture arrive à l’intestin, les cellules de ce dernier se mettent à produire un peptide appelée GLP-1 qui bloque la libération du glucagon dans le corps et augmente la sécrétion d’insuline.

Selon une étude scientifique, lorsqu’on parle de diabète de type 2, on parle généralement d’une résistance à l’insuline. Cette dernière n’est alors plus en mesure d’éliminer efficacement le glucose, ce qui pousse le pancréas à augmenter sa production d’insuline pour tenter de suivre la cadence. Cette surproduction d’insuline entraîne ensuite une fatigue des cellules B qui ne parviendront plus à produire suffisamment d’insuline pour éliminer le glucose dans votre sang, et mène donc à une hyperglycémie ou une glycémie élevée.

Le foie : le dépôt où votre corps entrepose le sucre

Faisant également partie des organes nobles, le foie est un organe conséquent avec une tâche des plus importantes : il s’occupe de détoxifier le corps et de réguler les niveaux des différentes substances chimiques dans le sang.

Une fonction tout aussi importante mais moins connue du foie est le stockage du sucre de votre corps. Selon une étude scientifique, le foie joue un rôle essentiel dans la régulation du taux de glucose dans le sang, notamment en entreposant le surplus de glucose pour une utilisation ultérieure. Selon le Professeur Michel Pinget, Président et directeur exécutif du Centre Européen d’Etude du Diabète, CEED, le foie joue un rôle prépondérant dans la régulation des flux de glucose, entrainant une régulation glycémique chez le sujet non diabétique.

Toutefois, si le foie contribue considérablement à la régulation du taux d’insuline dans le sang, et donc à la prévention du diabète de type 2, il se retrouve très négativement impacté en cas de résistance à l’insuline. En effet, lorsqu’une personne devient résistante à l’insuline, elle peut également développer une stéatose hépatique non alcoolique selon les scientifiques. Le lien entre le foie et le diabète est à l’origine d’un cercle vicieux car l’accumulation de gras dans le foie peut, à son tour, accentuer la résistance à l’insuline, ce qui aggrave le diabète de type 2 et augmente le taux de glycémie, et ainsi de suite.

Les reins : votre propre système de traitement des déchets

Appartenant également à la famille des organes nobles, vos reins reposent sur les côtés opposés de votre colonne vertébrale et purifient votre sang de tous les acides indésirables ou minéraux en excès, expulsant les déchets de votre corps par le biais de votre urine.

Ce qui est moins connu au sujet des reins, c’est qu’ils jouent également un rôle important dans la régulation de la glycémie selon les experts de la santé. Lorsque le glucose dans votre système est transféré vers vos reins, ces derniers l’utilisent comme source pour produire de l’énergie, puis le libèrent dans votre sang où il est utilisé comme combustible.

Selon une étude, les reins associent par ailleurs leurs efforts à ceux du foie pour l’accomplissement d’un processus appelé la gluconéogenèse qui consiste en la production de glucose et sa libération dans le sang pour qu’il soit utilisé comme carburant.

La fonction de filtrage des déchets du foie contribue également à la stabilisation de la glycémie car les filtres du rein, appelés glomérules rénaux, éliminent le glucose de l’urine avant que les cotransporteurs sodium-glucose ne réabsorbent le sucre filtré et de le relâcher dans le sang. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’un des premiers signes d’un diabète non diagnostiqué est le besoin d’uriner fréquemment. De plus, comme le précise le Dr Olivier Dupuy, diabétologue à l’hôpital Saint-Joseph à Paris, le sucre peut s’attaquer aux petits vaisseaux et provoquer des complications concernant entre autres les reins. Il précise à cet effet, que 40% des dialysés sont diabétiques en raison de la néphropathie du diabétique.

Il est important de veiller à la santé de vos reins car, s’ils sont surmenés, ils risquent de subir des dommages permanents susceptibles d’entraîner une maladie rénale diabétique ou encore une insuffisance rénale.

Lire aussi Le diabète est un tueur sournois : les 9 premiers symptômes à identifier

Contenus sponsorisés