Le Kenya installe sa première centrale solaire qui transforme l’eau de l’océan en eau potable

L'eau potable est considérée comme acquise dans de nombreuses régions du monde, mais au fil du temps, il est devenu évident que nous avons besoin de nouvelles solutions pour résoudre le problème croissant du manque d'eau.

Environ 2,2 milliards de personnes ont eu du mal pour obtenir de l’eau potable en 2019, et les choses pourraient empirer avec les pénuries alimentaires et la pauvreté qui ont commencé à frapper la population mondiale depuis le printemps 2020.

Pour rendre les choses plus difficiles, environ 97 % de l’eau de la Terre est considérée comme non potable (à notre connaissance, en tout cas), ce qui souligne la nécessité de découvrir et de créer de nouvelles sources d’eau.

Heureusement, de nombreux endroits dans le monde commencent à adopter le type de technologie dont nous avons besoin pour résoudre ce problème : c’est le cas au Kenya, où un village a connu un succès remarquable dont le monde entier pourrait bénéficier dans un avenir proche.

Une centrale solaire produit de l’eau pour des dizaines de milliers de personnes chaque jour

Le Kenya est le septième plus grand pays d’Afrique, avec plus de 53 millions d’habitants. Depuis peu, une organisation non gouvernementale (ONG) appelée Give Power s’efforce d’utiliser la technologie pour fournir de l’eau potable aux habitants du pays.

Leur plus grande réussite  s’est produite dans un village appelé Kiunga, où un système de désalinisation à énergie solaire a été installé.

Le nouveau système peut produire suffisamment d’eau pour 35 000 personnes par jour, ce qui facilite grandement la vie des habitants du village.

kenya

Enfants de Kiunga

Auparavant, ils étaient contraints de voyager une heure par jour pour atteindre une source d’eau réputée être pleine de parasites et de polluants.

Selon l’organisation à but non lucratif Water.org, 32 % des Kényans utilisent des sources d’eau polluées.

La qualité de l’eau menace la vie de nombreuses personnes dans la région, ou du moins l’était jusqu’à ce que ce projet soit achevé.

Pendant la saison sèche, de nombreux Kenyans sont contraints de manger, de boire et de cuisiner avec ce que Give Power décrit comme une eau « saumâtre et contaminée ».

Beaucoup de gens boivent de l’eau salée qui provoque des nausées et des vomissements, et bien d’autres symptômes, dont certains sont bien pires à long terme.

Compte tenu de la longueur excessive des trajets, l’organisation savait qu’elle devait intervenir et faire quelque chose.

Le succès de cette nouvelle initiative pourrait servir de modèle pour apporter une eau saine d’un niveau de pureté plus élevé à ceux qui sont en danger.

 

kiunga

Jeune de Kiunga

Le dessalement n’est pas largement utilisé, mais il est très prometteur pour les communautés dans le besoin.

Son utilisation nécessite une grande quantité d’énergie, c’est pourquoi l’aspect solaire de la conception de Give Power est si ingénieux et important.

Le processus de dessalement fonctionne lorsque le sel et les minéraux sont séparés de l’eau par une membrane. Le liquide passe par un processus osmotique dans lequel son état naturel est modifié de manière à ce que les quantités d’eau, de minéraux et de sel soient égales de chaque côté de la membrane.

Après le traitement, un processus chimique est généralement utilisé pour réaliser le dessalement.

Give Power a relevé certains de ces défis en utilisant des fermes solaires, des panneaux solaires, des batteries Tesla et des pompes à eau.

Le produit final est également unique en ce qu’il ne produit pas de résidus salins qui polluent l’environnement.

Regardez la vidéo ci-dessous pour assister au premier moment émouvant où le robinet a été ouvert dans ce village !

Lire aussi Choisissez une pierre et découvrez ce qu’elle révèle de votre personnalité

Contenus sponsorisés