Le jour de son 22ème anniversaire, cette jeune étudiante est prise d’un malaise, et découvre qu’elle n’a plus que 18 mois à vivre

On imagine tous avoir la vie devant nous pour réaliser nos projets, voyager et dire ce que l’on ressent aux personnes que l’on aime. Amani Liaquat s’est vue privée de ce luxe du jour au lendemain. Le cauchemar de cette jeune fille de 22 ans débute le jour de son anniversaire, lorsqu’elle est victime d’un malaise et transportée en urgence à l’hôpital. La découverte d’une tumeur au cerveau, inopérable de surcroît, tombait comme un couperet.

À 22 ans, on est censé croquer la vie à pleines dents ! Profiter de sa famille, de ses amis, au gré des sorties et des innombrables évènements joyeux. L’avenir de cette jeune fille s’est brusquement assombri suite à l’annonce de la maladie incurable dont elle était porteuse. Une histoire poignante relayée par le quotidien britannique  Mirror.

amani

Amani Liaquat – Source : Brain Tumour Research

Atteinte d’une tumeur au cerveau, Amani n’avait plus que 18 mois à vivre

Amani Liaquat fêtait son 22ème anniversaire auprès de ses proches, lorsqu’elle s’est soudainement retrouvée à terreinconsciente.

Transportée en urgence à l’hôpital Luton and Dunstable pour déceler l’origine de ce malaise, et après 4 jours d’analyses et examens en tout genre, les médecins décidaient de la transférer à l’hôpital national de neurologie et neurochirurgie, situé à Londres, pour lui faire une biopsie.

Après 8 jours passés dans ce nouveau centre, rythmés par de nombreux scanners et chirurgies exploratoires, les médecins ont fini par trouver l’origine du problème : un glioblastome multiforme (GBM) avec une mutation H3K27, soit une tumeur très agressive et inopérable au cerveau. Un cancer que la jeune fille n’avait pas vu venir. Pour cause, cette maladie est sournoise et se manifeste par ces 11 signes lorsqu’elle se développe dans votre organisme. Pour Amani, le diagnostic était sans appel. Il ne lui restait à vivre que 12 à 18 mois.

amani1

Amani souffrait d’une tumeur innopérable – Source : Brain Tumour Research

Le père d’Amani a décidé de se battre pour sauver la vie de sa fille

Face au verdict des médecins, pour qui la chirurgie n’était pas une option, Amani devait se soumettre au traitement conventionnel pour ce genre de tumeur : 6 semaines de radiothérapie, suivie d’une chimiothérapie.

« La tumeur ne cessait pas de grossir, c’était extrêmement dévastateur d’apprendre qu’Amani devait arrêter sa chimiothérapie. Les traitements au Royaume Uni sont très limités, les médecins m’ont donc dirigé vers un nouvel essai clinique Allemand, appelé ONC201. Ce traitement avait un coût, £ 4 000 par mois, soit 4400 euros, et s’il se révélait efficace, il aurait fallu le prolonger sur le long terme » raconte Khuram, le père de la jeune fille.

Le coût total d’une année de traitement, additionné aux frais médicaux, atteignait 54991 euros, une somme que la famille de la jeune malade ne pouvait se permettre, bien qu’ils aient économisé des années durant. Une habitude qu’il est bon de prendre pour faire face aux coups durs. 

Loin d’eux l’idée de baisser les bras, les parents de Amani ont fait appel à la générosité des autres, en mettant en place une plateforme de dons en ligne, grâce à laquelle ils ont réussi à récolter la coquette somme de 110 000 euros en seulement 24 heures.

« Nous avons créé un profil Instagram, pour que toute la communauté de Amani puisse suivre son évolution. Nous avons pu nous procurer, à ce jour, 3 mois de traitement d’Allemagne, et nous comptons continuer tant que notre fille le tolère. Nous continuons à garder la foi, et à nous battre tous les jours », témoignent ses parents.

La santé du cerveau passe par l’assiette…comment le nourrir efficacement ?

Erwan Deweze, consultant en neurosciences, explique à nos confrères de Top Santé que notre alimentation influence le fonctionnement de notre cerveau. Il nous dévoile 6 conseils nutritionnels, pour le booster et prévenir les maladies.

· Les fruits et légumes quotidiennement. Riches en antioxydants, ces cadeaux de dame nature nous aident à lutter contre les radicaux libres (responsables du vieillissement prématuré des cellules). Ils ont également un pouvoir « détoxifiant du cerveau » et l’aident à éliminer les protéines toxiques.

· Assaisonnez à l’aide d’huiles riches en Omégas 3.  Avec l’âge, le cerveau devient plus paresseux, et peine à aller chercher son quota d’oméga 3 dans l’alimentation. Il faut donc en consommer plus pour maintenir ce taux, et éviter des conséquences comme le déclin cognitif.

· Oléagineux et fruits secs, riches en oligoéléments et minéraux, ces aliments sont excellents pour la mémoire, l’attention et la réflexion.

· Les poissons gras, eux aussi sont une source d’oméga 3 indispensable pour la formation de nouveaux neurones.

· Optez pour le thé vert, riche en catéchines est un antioxydant sans pareil. Les effets sont notables sur la vigilance, la mémoire ainsi que la concentration.

Il est à noter qu’une bonne hydratation est de la plus haute importance, car un déficit peut mener à un rétrécissement des cellules cérébrales.

Lire aussi Une étudiante veut que son père soit emprisonné pour avoir tué son futur bébé

Contenus sponsorisés