x

Le dernier adieu entre deux époux à l’hôpital avant de mourir du Covid à trois jours d’intervalle

Après 70 ans de mariage, Margaret et Derek Firth se sont fait leurs derniers adieux, main dans la main, sur un lit d’hôpital. Tous deux atteints par le Covid-19, ils sont morts à trois jours d’intervalle seulement. L’image immortalisant ce triste moment a fait le tour des réseaux sociaux et a ému les internautes du monde entier.

Relayé par le Manchester Evening News, ce récit marque l’une des histoires les plus touchantes, mais aussi l’une des plus tragiques de la pandémie. Après des décennies de vie commune, le couple britannique a fini par être emporté par la maladie apparue à Wuhan. Ils ont fêté leurs noces de platine l’année dernière. L’image de leurs mains jointes dans leurs lits a fait le tour du monde.

Ils ont été admis dans des hôpitaux différents

C’est près de Manchester, au Royaume-Uni que Derek et Margaret, âgés de 91 ans, ont partagé la quasi-totalité de leur vie commune. Tous deux initialement hospitalisés pour des problèmes de santé autres que le coronavirus, ils ont fini par être séparés lorsque Margaret a contracté le Covid-19 et a été transférée dans un autre établissement.

Au vu de son état critique, les médecins ont contacté sa fille Barbara, pour venir lui rendre visite et faire ses adieux. Mais pour cette dernière, il était évident que son époux se devait d’être présent. C’est ainsi que Derek a également été admis au Trafford General Hospital pour être réuni avec sa femme. En racontant ce qui s’est produit avant leurs retrouvailles, Barbara explique avoir reçu un appel de l’équipe soignante qui s’inquiétait pour sa mère. “Et bien sûr, mon père a sauté sur l’occasion”, confie-t-elle. “Je pense que c’est probablement là-bas qu’il la contracté”, ajoute-t-elle en faisant référence à son infection au Covid-19. En effet, les personnes âgées sont considérées vulnérables et à risque face au virus

Derek et Margaret à l’hôpital – Source : Manchester Evening News

Une photo qui a ému le pays

A l’arrivée de son père à l’hôpital, Barbara raconte que la première réaction de Margaret a été de lui demander “où il était passé”. Enfin ensemble après leur séparation, ils ont immortalisé leurs retrouvailles en se tenant la main au-dessus des barreaux de leurs deux lits respectifs. Ce cliché transmis par leur fille au Manchester Evening News a fait le tour des médias et des réseaux sociaux. Et pour cause, cet instant particulièrement émouvant a été capturé peu de temps avant leur décès. Derek a succombé le premier, le 31 janvier. Margaret s’est éteinte trois jours après. Le couple s’est connu à l’âge de 14 ans et ne s’est plus jamais séparé depuis. Mariés en 1950, six ans après leur rencontre, ils ont eu 5 enfants, 11 petits-enfants et 4 arrière-petits-enfants selon nos confrères britanniques. Une histoire émouvante qui rappelle celle de Pat et Ron, mariés depuis 71 ans et morts à cinq jours d’intervalle après avoir été contaminés par le Covid-19. 

Vieillir heureux- Source: Lifehack

Le secret des couples qui durent longtemps

Si certains couples ne pensent jamais à se quitter malgré les difficultés et les décennies passées ensemble, c’est parce qu’ils réunissent les principes fondamentaux d’une relation saine et durable. Comme l’explique la psychanalyste Fabienne Kraemer, il existe certaines règles pour favoriser la longévité amoureuse. Parmi elles :

  • L’élaboration de projets communs
  • Être ami avec son/sa partenaire
  • Apprendre à être tolérant
  • Mettre en place des rituels
  • Se montrer courtois et faire preuve de respect
  • Éviter la dramatisation et les scènes de ménage

L’experte rappelle par ailleurs que l’intimité est une sphère qui requiert des efforts et que l’on donne le meilleur de nous-mêmes. “Si nous décidons de rester ensemble, il faut se montrer ambitieux. S’éduquer, travailler sur soi, se préparer à devenir un être de qualité dans le couple”, explique-t-elle. Il faut aussi adopter une bienveillance mutuelle et s’éloigner des non-dits. “L’autre n’est pas un défouloir. Nous devons nous rendre meilleurs l’un pour l’autre, l’un avec l’autre”, analyse le Dr Kraemer. 

Contenus sponsorisés
Loading...