Le curcuma est un médicament naturel qui soigne les problèmes digestifs, lutte contre l’inflammation, diminue le risque du cancer et bien plus encore

La nature nous offre de nombreuses richesses. Parmi ces dernières, on retrouve le curcuma, une épice au goût distinct et ayant de nombreux bienfaits pour la santé. D’ailleurs, voici les 6 choses qui arrivent à votre corps lorsque vous en consommez régulièrement.

Originaire d’Inde et de Malaisie, le curcuma, aussi nommé Haridra en sanskrit, est une épice reconnue par la médecine ayurvédique. Et pour cause, elle agit positivement sur l’organisme grâce à sa teneur en curcumine, un pigment polyphénolique (responsable de sa couleur jaune/orangée) aux propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Ainsi, lorsqu’il est consommé régulièrement, le curcuma permet de : 

  1. Lutter contre l’inflammation

Grâce à sa capacité anti-inflammatoire, le curcuma lutte efficacement contre les réactions inflammatoires. Bien qu’utile en première ligne pour combattre un agent pathogène, l’inflammation peut devenir aiguë et/ou chronique et affecter l’ensemble des fonctions de l’organisme. En effet, un organe touché par une inflammation aura plus de mal à fonctionner correctement. À noter que l’installation d’une inflammation peut être à l’origine de maladies inflammatoires telles que le diabète de type 2, la polyarthrite rhumatoïde ou encore la maladie de Crohn. Ainsi, le curcuma joue un rôle important dans la prévention et le soulagement de ces maladies. 

  1. Prévenir les troubles cardiaques

En plus de ses propriétés anti-inflammatoires, le curcuma a des effets antioxydants et il agit comme un protecteur cardiovasculaire. Effectivement, sa teneur en curcumine lui permet de réduire l’insuffisance cardiaque, le taux de cholestérol et les troubles du rythme cardiaque. De même, il prévient des maladies cardiaques comme l’athérosclérose, c’est-à-dire la perte d’élasticité des artères et protège des complications cardiovasculaires du diabète.

  1. Favoriser la digestion et traiter les problèmes digestifs 

En cas de troubles digestifs, le curcuma pourrait être une thérapie alternative selon de nombreuses études scientifiques dont celle de la Li Ka Shing Knowledge Institute de Toronto (Canada). Cet effet bénéfique sur le système digestif s’explique notamment par les propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antimicrobiennes du curcuma. Ainsi, le curcuma protège l’appareil digestif des différents agents pathogènes responsables des maladies gastro-intestinales et il  soulage efficacement les douleurs digestives, notamment en cas d’inflammation de l’intestin. 

  1. Soulager les symptômes de l’arthrite 

L’arthrite s’illustre de manière générale par des douleurs articulaires, ligamentaires, tendineuses, musculaires et/ou osseuses qui altèrent le quotidien des malades. Selon diverses études scientifiques, le curcuma permettrait de soulager ces douleurs, notamment celles articulaires, et donc d’améliorer les conditions de vie des personnes souffrant d’arthrite.

  1. Prévenir la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui affecte et dégrade les fonctions cognitives suite à la mort progressive des neurones. En cause également, l’agrégation de la protéine bêta-amyloïde et la formation de plaques amyloïdes qui perturbent la communication et la transmission entre les neurones. Pour lutter contre ce phénomène, il semblerait que le curcuma soit efficace, dans la mesure où la curcumine favoriserait l’élimination de ces plaques et agirait positivement sur la neurogenèse (ensemble de phénomènes permettant la formation d’un neurone à partir d’une cellule souche neurale). La consommation de curcuma serait donc une piste probante pour la prévention et le traitement d’Alzheimer et pour l’amélioration de la santé cérébrale.

  1. Diminuer le risque de cancer 

Au vu des effets invasifs du traitement actuel contre le cancer, les chercheurs se sont penchés sur des moyens de traiter et diminuer le risque de souffrir de cancer. Ils ont découvert que le curcuma avait un effet anticancéreux, au vu de son action anti-inflammatoire, antioxydante et de sa capacité à supprimer l’initiation, la progression et la métastase (ou propagation vers d’autres organes que celui touché) des cellules cancéreuses. 

Le curcuma est donc une épice bienfaisante, à ajouter à son alimentation. Cependant, pour bénéficier au maximum des bienfaits du curcuma et faciliter son absorption, il est conseillé de le consommer en association avec du poivre noir.

MISES EN GARDE : Le curcuma est à consommer avec précaution pour les personnes sous médicaments anticoagulants/antiplaquettaires car il ralentit la coagulation sanguine. Il ne doit pas être consommé par les personnes qui souffrent d’ulcère d’estomac ni par les femmes enceintes. 

Il interagit également avec des médicaments anti-inflammatoires tels que l’aspirine et l’ibuprofène.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close