Le covid-19 est un tueur sournois : une patiente atteinte de la maladie décrit ses symptômes sur 12 jours

La pandémie qui secoue le monde actuellement engendre un bouleversement général dans l’esprit de tout un chacun. Et pour cause, le nombre de décès ne cesse d’augmenter pour atteindre aujourd’hui le nombre de 108 192 depuis le 31 décembre 2019 dont 71 664 en Europe. De plus, cette maladie n’épargne personne, pas même les plus jeunes. Sans oublier la découverte incessante de nouveaux symptômes au fur et à mesure que le Covid-19 se propage. Une jeune femme de 22 ans testée positive au coronavirus décrit le calvaire qu’elle a ressenti au quotidien comme relayé par abcNews.

Connu sous le nom de Covid-19, le nouveau coronavirus affecte généralement les personnes âgées ou encore celles présentant des maladies chroniques. Mais il s’avère que même les plus jeunes en bonne santé peuvent en être gravement touchés.

Une jeune femme de 22 ans en a fait la mauvaise expérience

Amy Shircel

ladbible

Aux Etats-Unis, Amy Shircel, âgée de 22 ans a été testée positive au coronavirus. Depuis l’apparition des symptômes de cette terrible maladie, elle a décidé de partager son expérience au jour le jour sur son compte Twitter.

Aussi, elle explique qu’au début, elle avait ressenti les symptômes comme décrits par l’Organisation mondiale de la santé, à savoir une toux légère, des frissons, des maux de tête ou encore un nez qui coule.

Au bout du troisième jour, elle avait commencé à vomir et se sentir essoufflée. « C’est effrayant, on ressent une oppression des poumons et une difficulté à respirer correctement. J’étais faible et j’avais une grande fièvre », déclare-t-elle. Et de rajouter « le cinquième jour, j’avais vraiment peur de mourir ».

Au bout du sixième jour, son calvaire avait redoublé. Elle a déclaré : « J’étais si faible que je ne pouvais même pas marcher. J’ai rampé jusqu’à la salle de bain pour vomir. Je suis devenue si déshydratée que j’ai appelé les urgences. J’y suis restée une journée, on m’a hydraté et on m’a administré des médicaments contre la nausée ».

Amy Shircel1

abcnews

Du septième au onzième jour, elle disait ne jamais se sentir aussi faible et fatiguée. Elle tremblait de fièvre et transpirait énormément. Au bout du douzième jour, elle a pu retrouver son appétit mais souffrait toujours des autres symptômes.

Le but d’Amy est de véhiculer à travers son message un avertissement sur le danger de ce virus même pour les plus jeunes. En déclarant « Vous n’êtes pas invincibles juste parce que vous avez la vingtaine ». Elle a rajouté que plusieurs de ses amis ne respectaient pas les mesures sanitaires pour se protéger et protéger les autres, comme la distanciation sociale et le confinement. Elle demande ainsi à tout le monde de faire preuve de patience et surtout de prendre ce virus au sérieux.

La nécessité du confinement

Le confinement est nécessaire pour combattre le coronavirus tueur, considéré comme un ennemi invisible. Toutefois, cela ne sera possible qu’avec l’aide de l’ensemble de la population. Pour le moment, chaque personne malade en infecte en moyenne 2 à 3 autres de son entourage. Ainsi le nombre de malades double tous les 3 jours. Le but du confinement est d’instaurer une distanciation sociale afin de contaminer le moins de personnes possible et de réduire également l’impact du pic épidémique sur le système de santé.

Par ailleurs, dans un article publié par Le Parisien, l’Elysée a annoncé que le confinement mis en place en France à la mi-mars pour combattre l’épidémie de coronavirus sera prolongé au-delà du 15 avril. De son côté, le Premier ministre Edouard Philippe avait assuré que le confinement verra probablement un prolongement.

Lire aussi Covid-19 : 3 frères d’une même famille meurent du coronavirus après une fête d’anniversaire

Contenus sponsorisés