Le coup de foudre amical est une réalité d’après les scientifiques

Le coup de foudre amical est une réalité d’après les scientifiques


Lorsqu’on demande à un individu de définir ce qu’est l’amitié, il répondra automatiquement que c’est le partage de l’humour, des confidences et de la complicité avec une personne mais c’est aussi la confiance qu’il lui accorde. Cependant, une amitié peut débuter bien avant que ces choses ne se manifestent réellement. A la première rencontre, on ressent un lien amical qui se tisse sans savoir comment ; il s’agit du coup de foudre amical.

Comment expliquer le coup de foudre amical ?

Au premier regard, une étincelle peut se produire entre deux personnes et une complicité peut naitre entre elles. La première impression que l’on a de quelqu’un est parfois suffisante pour détecter l’éclosion d’une amitié.

D’ailleurs, d’après une étude publiée par Association for Psychological Science, le jugement que nous portons sur une personne après avoir vu son visage, se produit en un dixième de seconde. Aussi, nous sommes susceptibles d’avoir une perception d’une personne que nous rencontrons au premier abord, d’après l’apparence de son visage, selon qu’elle soit séduisante, mature sympathique, fiable, douce ou agressive.

Par ailleurs, dans une étude publiée par Nature Neuroscience, la recherche a été focalisée sur l’identification de deux zones du cerveau qui se déclenchent à la rencontre d’une nouvelle personne. Ainsi, nous avons la zone du cerveau qui traite les émotions, appelée « amygdale » et l’autre zone relative à la mémoire, nommée « cortex cingulaire postérieur » (CCP) qui permet de prendre des décisions et valoriser ce qui nous entoure. Comme le précise Karla Starr, rédactrice à Psychology Today, cette deuxième partie du cortex nous permet de prendre la décision de nous orienter vers une personne ou pas.

Aussi, la question qui se pose lors d’une nouvelle rencontre est de savoir si cette personne est capable d’être notre âme sœur amicale, de nous comprendre, de nous soutenir et de s’amuser avec nous sans nous juger. Ainsi, au premier regard nous pouvons recueillir ces informations pour savoir si elle répond à nos besoins. Le cortex cingulaire postérieur (CCP) et l’amygdale font le tri des informations importantes et les résument en une première impression.

Par ailleurs, selon Kelly Campbell, professeur de psychologie à la California State University de San Bernardino, les femmes ont appris depuis l’enfance à se socialiser avec leurs émotions et les hommes à les ignorer. Or la chimie de l’amitié est une réaction émotionnelle qui inclut l’intuition. Elle ne peut en aucun cas se baser sur le raisonnement cognitif qui demande de la réflexion et la rationalisation. De ce fait, la première impression semble être inébranlable.

Le coup de foudre amical peut-il durer dans le temps ?

Lorsqu’on se lie d’amitié avec une personne rencontrée au premier coup d’œil et que l’on sent la chimie opérer, nous déduisons que notre intuition n’a pas été trompeuse. Toutefois, dans une étude établie par Michael Sunnafrank, professeur de communication à l’Université du Minnesota, la relation amicale ne peut être basée uniquement sur l’intuition ; les deux partenaires amicaux, prennent des décisions au cours de leur relation afin de déterminer l’issue à long terme de leur amitié. Aussi, tout dépend de l’intention donnée à cette amitié. Et comme le dit Sunnafrank, « ce qui se passe réellement ici est une prophétie auto-réalisatrice ». Si nous nous attendons à ce que cette amitié soit positive, nous ferons en sorte qu’elle aille dans ce sens mais si nous ne manifestons pas l’envie ou l’intention qu’elle réussisse, nous ferons tout pour qu’elle n’évolue pas et ne s’épanouisse pas.

Ainsi, tout individu en quête d’une amitié sincère et enrichissante nouera des relations amicales qui répondront à ses besoins. Et chaque être humain est susceptible d’attendre un partage sincère avec une personne et tisser un vrai lien d’amitié afin de pouvoir s’investir émotionnellement avec elle.