Le coronavirus tueur pourrait se transmettre à travers les yeux, le nez et la bouche

Au vu du bilan qui s’alourdit en Chine suite à l’épidémie de coronavirus, de nombreux pays dont la France se mobilisent pour partager les bons gestes de prévention avec leurs habitants. Sachant que le virus peut se transmettre par les voies respiratoires, mais aussi par le toucher d’une surface infectée, de nombreux experts en appellent à la vigilance et préconisent des mesures dites barrières. Celles-ci incluent un lavage minutieux des mains puisqu’elles peuvent être en contact avec le nez, la bouche ou encore les yeux qui constituent une porte d’entrée pour les virus et les bactéries. Leurs recommandations ont été relayées par The Telegraph, Ouest-France, BBC News et France Info.

Avec 107 morts au compteur, le coronavirus suscite de plus en plus d’inquiétudes quant à sa propagation. Se rapprochant du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) qui avait mené au décès de 774 victimes en Chine en 2003, le 2019n-cov se distingue par une virulence moindre mais une force de contagion qui continue à se renforcer depuis début janvier, rapporte le Monde. Pour s’en protéger, les avis d’experts se multiplient dans les médias avec pour dénominateur commun une mesure qui fait l’unanimité : l’hygiène des mains. 

Coronavirus, l’hygiène avant tout

Si de nombreuses personnes se sont ruées sur les masques de protection, jusqu’à créer une rupture de stock en Île de France, Agnès Buzyn en appelle à la modération en expliquant que les masques en papier ou masques chirurgicaux “sont uniquement utiles quand on est soi-même malade, pour éviter de contaminer les autres”. Selon les recommandations des services du ministère relayés par Ouest-France, “Le port de ce type de masque par la population non malade afin d’éviter d’attraper la maladie ne fait pas partie des mesures barrières recommandées et son efficacité n’est pas démontrée”.

Ce qui en revanche est fortement recommandé, est de se laver fréquemment les mains avec du savon ou une solution hydroalcoolique. Comme l’explique au New York Times Julie Vaishampayan, présidente du Comité de santé publique de la Société américaine des maladies infectieuses, l’inquiétude principale réside dans le fait que “ les gens ont l’impression d’être mieux protégés par le masque qu’ils ne le sont réellement”. Amesh Adalja, spécialiste des maladies infectieuses à l’université Johns Hopkins tient également à rappeler que de nombreuses personnes “mettent leur main sous le masque” pour se gratter ou se frotter une partie du visage, ce qui en fin de compte ne les protège pas du risque de contamination. 

Le coronavirus tueur

Dr David Carrington de la St George’s University à Londres rejoint son avis et confie à BBC News que les masques, malgré une certaine efficacité, ne sont pas une barrière imperméable, puisqu’ils exposent les yeux aux bactéries et aux virus présents dans l’air. Selon des avis d’experts recueillis par The Guardian, le meilleur moyen d’éviter les microbes, dans le cas du coronavirus ou tout autre maladie respiratoire est de se laver minutieusement les mains, et de veiller à ne pas se toucher le visage ou les yeux, en évitant le contact avec des personnes malades. 

Se laver soigneusement les mains, une mesure “barrière” indispensable

Si cette recommandation est reprise sur tous les supports écrits et audiovisuels, c’est parce qu’elle constitue la première ligne de défense face au virus. Comme l’explique le Telegraph, la contamination dans ce cas se passe de la même manière qu’en cas de rhume ou de grippe. Il suffit qu’une personne tousse ou éternue pour que des microparticules circulent dans l’air et finissent par atterrir sur des surfaces en contact avec nos mains. En les portant à notre visage, on prend alors le risque d’être infecté par le virus en se touchant les yeux, le nez ou la bouche. 

Le coronavirus tueur

L’Agence Régionale de Santé souligne ce point essentiel pour expliquer les gestes “barrières” à adopter, en expliquant qu’en moyenne, nous touchons notre visage “jusqu’à 3000 fois dans la journée”,  “Or, le nez, les yeux et la bouche sont des portes d’entrée pour les virus et les bactéries”. La protection de la sphère ORL fait d’ailleurs partie des mesures entreprises par l’hôpital Bichat à Paris où deux des trois patients ont été admis récemment, comme en témoigne à France Info Gisèle Bendjelloul, cadre supérieur de l’unité d’hygiène de l’établissement. 

Ainsi pour une hygiène optimale et préventive, voici les précautions à prendre relayées par le Telegraph :

– Se laver les mains avec de l’eau et du savon en se frottant pendant au moins 20 secondes avant de les rincer à l’aide d’une serviette propre

– Toujours se laver les mains avant de manger

– Ne pas manger du même plat qu’une autre personne si cela inclut l’usage des mains (paquet de chips, bol etc.)

– Se laver régulièrement les mains et nettoyer les surfaces ou les appareils que vous touchez

– Se montrer particulièrement prudent dans les aéroports ou les transports en commun et veiller à ne pas se toucher le visage en cas de contact avec une surface accessible au public

Lire aussi Le vinaigre blanc est-il efficace contre le coronavirus ?

Contenus sponsorisés