Le coronavirus est un tueur silencieux : 11 symptômes à identifier

Plusieurs pays du monde font face à une panique sans pareil depuis la propagation du coronavirus dans leur territoire. La pandémie actuelle a bouleversé le quotidien, rythmé par le stress et la terreur. En sus, le caractère insidieux de la maladie peut porter à confusion et inciter certains à ne pas effectuer un diagnostic précoce. Des symptômes qui ressemblent à ceux de la grippe et pourtant, un taux de mortalité nettement supérieure. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il existe certains symptômes couramment observés chez les personnes atteintes du Covid-19.

C’est dans la province d’Hubei, en Chine, que le nouveau coronavirus est apparu en décembre 2019. Officiellement dénommé SARS-Cov2, ce virus a présenté certaines similarités avec le SARS-Cov responsable de l’épidémie de SRAS en 2002-2003 en Chine. Dès lors, le nouveau coronavirus a fait émerger une nouvelle maladie redoutée de tous : le Covid-19. En Europe, ce sont plus de 25 000 morts qui ont été recensés suite à cette infection virale. Dans l’Hexagone, le bilan a grimpé à 2606 décès dans les hôpitaux depuis le début de l’épidémie. En sus, de nombreux patients atteints de la maladie doivent être admis en service de réanimation. Ainsi, les hôpitaux du pays semblent être arrivés à saturation, contraignant les soignants à transférer des patients dans des régions moins touchées par l’épidémie. Par ailleurs, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, recommandait d’effectuer plus de tests de dépistage de l’infection au coronavirus. Mais par crainte de devoir faire face à une saturation de la filière de dépistage, le gouvernement français réserve les tests à cinq types de personnes, indique nos confrères de Doctissimo. Sont concernés les professionnels de santé présentant des symptômes, les personnes âgées qui ont des signes cliniques, les personnes qui ressentent des difficultés respiratoires sévères ou des comorbidités, les personnes hospitalisées ainsi que les nouveaux foyers et nouveaux territoires. Dans ce sens, il est nécessaire de connaitre les symptômes relatifs à la maladie de Covid-19.

Les symptômes de l’infection causée par le coronavirus 

L’infection Covid-19 a fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques actuellement. Contrairement au virus grippal qui survient brutalement, le coronavirus s’installe progressivement et peut laisser apparaître au fil des jours des symptômes spécifiques. Les symptômes courants de la maladie sont la fièvre, la fatigue et la toux sèche. Selon les chiffres d’une étude conduite par l’OMS en Chine et relayée par BFMTV, sur 55 924 cas de patients infectés par le virus, 87,9% avaient de la fièvre, 67,7% avaient une toux sèche et 38,1% ressentaient de la fatigue. D’autres patients peuvent ressentir des douleurs musculaires et/ou articulaires, des maux de tête ou de gorge, un essoufflement, une congestion nasale, un écoulement nasal, ou encore une diarrhée. Les chiffres rapportés par l’étude indiquent que 18,6% subissent un essoufflement, 13,9% ont mal à la gorge, 13,6% ont des maux de tête et 14,8% ressentent des douleurs musculaires ou articulaires. Par ailleurs, la congestion nasale ne représenterait que 4,8% des cas et la diarrhée 3,7%. Enfin, dans 5% des cas, les patients peuvent avoir des nausées et des vomissements.

Outre ces symptômes spécifiques, un signe clinique spécifique au Covid-19 a été identifié dernièrement par les scientifiques : la perte de l’odorat, aussi appelé anosmie. Comme l’explique le Dr Alain Corré, médecin ORL à la Fondation Rothschild à Paris, ce signe est évocateur de l’infection due au coronavirus. Il peut être accompagné d’une perte de goût (agueusie) et serait la conséquence d’une inflammation localisée de la muqueuse nasale, affectant ainsi le sens olfactif. Mais à l’instar des autres signes, ce dernier peut ne pas se manifester chez une personne infectée par la maladie. En réalité, chaque organisme réagit différemment face à ce virus. “Ce qui veut dire en clair qu’un simple rhume ou un mal de gorge sans température est désormais associé à une infection potentielle au coronavirus”, indique le docteur Devos, président de l’Absym.

Des personnes malades qui ne présentent que peu ou pas de symptômes

Bien que certains symptômes soient corrélés au Covid-19, la difficulté de détection de la maladie réside dans le fait qu’elle peut être asymptomatique. En effet, dans certains cas, l’infection n’entraîne pas ou peu de symptôme. “80% des gens ne font pas ou peu de symptômes”, rappelait Olivier Véran, le minsitre de la santé. Ainsi, Matthieu Calafiore, médecin généraliste et directeur du département de médecine générale de l’université de Lille, indique que l’absence de symptômes spécifiques retarde le diagnostic de la maladie et peut engendrer une transmission à grande échelle. “Nous avons des patients asymptomatiques, pour lesquels il est tout simplement impossible d’anticiper une éventuelle contamination”, indique le médecin. Par ailleurs, certains malades sont dits “paucisymptomatiques”. Ces derniers ont des signes cliniques modérés, comparables à ceux d’un rhume, mais fabriquent le virus de façon intense dans leur organisme. De ce fait, il est nécessaire de respecter le confinement pour enrayer la transmission de ce viruset atténuer les conséquences de la pandémie.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close