x

Le Coronavirus a contaminé plus de 2 millions de personnes en France, voici les nouveaux symptômes de la maladie

À l’heure où le coronavirus continue de se propager en France métropolitaine, les cas de contamination dans le pays ont dépassé la barre des 2 millions. Au 10 décembre, 13 750 nouveaux cas ont été recensés pendant les dernières 24 heures, avec 2959 patients en réanimation et 292 nouveaux décès. Ouest-France fait le point sur la situation dans le pays.

C’est ce jeudi 10 décembre que le Premier ministre a pris la parole pour révéler aux Français ce qui les attend dans les prochains jours. En commençant par saluer les efforts des citoyens qui ont permis d’améliorer la situation, Jean Castex appelle néanmoins toujours à la prudence, soulignant que “la partie est loin d’être gagnée”.

Quelles sont les nouvelles mesures établies en France ?

Selon le Premier ministre dont les propos ont été relayés par Ouest-France, le couvre-feu sera avancé à 20 heures et ce, jusqu’à 6h du matin à compter du 15 décembre. Face à la question délicate des fêtes de fin d’année, il admet que Noël occupe une place particulière dans la vie des citoyens et que de ce fait, ces derniers pourront se retrouver pour des célébrations. Ainsi et à titre exceptionnel, la circulation ne nécessitera pas d’attestation ce jour-là, et il en va de même pour la nuit. Les Français devront toutefois se montrer responsables, a-t-il indiqué, en rappelant qu’il est fortement recommandé de ne pas dépasser 6 adultes par table.

En faisant référence à ceux qui considèrent de se faire tester avant de se retrouver, Olivier Véran met en exergue un “risque de surprotection” avec des tests qui pourraient donner des faux-négatifs alors que la personne n’est pas encore contagieuse. “Le danger serait que 20 personnes qui ont prévu de se retrouver, fassent les tests, et se retrouvent, pensant ne rien risquer”, précise le ministre de la Santé. Dans ce sens, il appelle à ne pas considérer le test comme un “totem d’immunité”, d’autant plus que cela pourrait engorger les pharmacies et les laboratoires, a-t-il averti.

Cependant et si Noël pourra être sauvé, il n’en va pas de même pour le soir de la Saint Sylvestre. En effet, le Nouvel an sera soumis à un couvre-feu et les citoyens ne pourront pas se déplacer au-delà de 20 heures. Les possibilités de dérogations seront également limitées, a précisé Jean Castex. Une mesure qui a son importance à l’heure où certains objectifs fixés par Emmanuel Macron ne seront probablement pas atteints d’ici le 15 décembre, comme le souligne le Premier ministre.

Il fait notamment référence à celui de passer à moins de 5000 nouveaux cas par jour. En effet, selon les chiffres communiqués par le Journal des Femmes, la première semaine de décembre et celle qui l’a précédée ont enregistré en moyenne plus de 10 000 nouveaux cas quotidiens de Covid-19. D’après Santé Publique France et les chiffres clés arrêtés à 14h le jeudi 10 décembre, le pays comptabilise un total de 2 337 966 cas confirmés avec 56 940 décès depuis le début de la pandémie. Des données qui rappellent qu’il est indispensable de respecter les consignes sanitaires préconisées et de faire preuve d’une responsabilité individuelle et collective.

Quels sont les nouveaux symptômes du coronavirus ?

Au vu de la situation actuelle et compte tenu des risques qui ne semblent épargner aucune tranche de la population, la sensibilisation est de mise pour lutter contre le virus. Si celle-ci implique d’être aux faits des mesures barrières essentielles dans la lutte contre le Covid-19, elle s’applique également à une meilleure connaissance de la maladie et de ses symptômes pour pouvoir se protéger et protéger ses proches en cas de contamination.

Ainsi, l’OMS recense des signes tels que la fatigue, la fièvre, la toux sèche, les maux de gorge, une perte de l’odorat ou du goût, une diarrhée, des courbatures, des maux de tête, des éruptions cutanées ou encore une décoloration des doigts et des orteils. Des formes plus graves de la maladie peuvent entraîner un essoufflement et des difficultés à respirer, une perte d’élocution ou de motricité, ainsi qu’une sensation d’oppression ou de douleur au niveau de la poitrine.

Par ailleurs, des symptômes et des conséquences moins répandus de l’infection au Covid-19 ont été observés par les médecins à mesure que ces derniers se familiarisent avec les mécanismes du virus. Parmi eux, un hoquet persistant comme le révélait une étude publiée fin juillet dans The American Journal of Emergency Medicine, ou encore des cas “d’effluvium télogène”, une perte de cheveux qui serait liée à la fatigue et au stress, indique Ouest-France. Cette condition toucherait essentiellement les personnes ayant été sévèrement atteintes par le coronavirus.

En outre, un patient britannique aurait souffert d’une perte auditive permanente liée au Covid-19, et a de ce fait été signalé par les scientifiques en octobre dans le BMJ Case Reports. Enfin, une étude prépubliée sur MedRxiv met également en avant une sécheresse nasale et une “sensation étrange” dans le nez comme des signes qui pourraient potentiellement indiquer une infection et passer inaperçus. Cependant, elle n’a pas encore été examinée par des pairs pour confirmer ces derniers comme des symptômes officiels.

Contenus sponsorisés
Loading...