« Le confinement n’a aucun sens » affirment deux médecins urgentistes dont la vidéo a été supprimé par Youtube

Depuis le début de la pandémie, le confinement a été envisagé comme la solution ultime pour éviter la propagation du Covid-19. Pour ces médecins urgentistes, cette mesure est tout à fait contre-productive. Pire encore, ils jettent un véritable pavé dans la mare en expliquant qu’elle « n’a aucun sens ». Ces experts qui ont une chaîne sur Youtube donnent des précisions fournies sur le présumé caractère inutile du confinement. Ces vidéos ont depuis été supprimées car elles auraient été jugées complotistes  par les autorités. Cette actualité nous est relayée par nos confrères du site américain NBC News.

Les vidéos de ces deux médecins ont depuis été supprimées.  Accusées d’alimenter les théories du complot, elles évoquent le caractère infondé du confinement que les docteurs jugent inutiles. Ils en appellent à la fin des mesures gouvernementales qui visent à éliminer la propagation du virus. Des exhortations qui leur ont valu la suppression de leur chaîne Youtube ainsi qu’un rappel à l’ordre des autorités.

De fausses attributions de décès

Dan Erickson et Artin Massihi, deux médecins californiens frappent fort. La raison : ils estiment que la mesure du confinement est inutile mais également que les docteurs enregistrent de « faux décès ».  Une accusation lourde que soutiennent ces experts sur la plateforme de partage de vidéos Youtube. Et une de leurs vidéos avec les précisions de leurs thèses a eu un écho impressionnant puisqu’elle a compté plus de 9 millions de vues. Leur chaîne est un franc succès puisque sur Facebook leurs contenus cumulent des centaines de vues et n’ont pas encore été supprimés. Des interventions polémiques qui remettent en cause ce que tout le monde croit être la solution ultime pour lutter contre le Covid-19. Pour l’heure, le réseau social de Mark Zuckerberg ne s’est pas prononcé.

Lutte contre la désinformation

Si les modérateurs de Youtube tapent du poing sur la table, c’est surtout parce que le site souhaite lutter contre la désinformation qui est légion en temps de pandémie. Certains contenus complotistes peuvent devenir viraux lorsque l’inquiétude est à son comble et cela est amplifié lorsqu’il s’agit d’arguments d’autorités tels que des médecins comme ceux de Californie. Ainsi, Facebook et Youtube ont du mal à éviter la propagation d’informations erronées sur le virus qui touche plus de 25 pays. Parmi elles, les théories du complot et les remarques xénophobes sur la population asiatique. Des dérives courantes depuis les débuts du coronavirus qui a émergé à Wuhan.

Des recensements « inexacts »

La vidéo qui interpelle ? Celle d’une conférence de presse de soixante minutes en direct où ont participé des médias tels que NBC et ABC. Les deux médecins urgentistes ont donné des informations frappantes. Parmi elles, les données de pas moins de 5213 test de dépistage de coronavirus dont la moitié concernent le comté de Kern. Selon les conclusions des médecins, ces dernières avaient causé peu de décès. « Les informations confirmaient la nécessité de repenser les mesures de confinement adoptées par l’Etat pour ralentir la propagation du Covid-19 » a déclaré l’un des experts.

Le docteur Erickson a même nié l’importance du port de masque et a précisé que le nombre de morts était erroné. Il a également évoqué des médecins anonymes de Californie et du Wisconsin. Et ces théories sont lourdes puisque le conférencier explique ensuite qu’ils « avaient été instamment priés d’inscrire le coronavirus comme cause de la mort même si elle n’était pas liée ».  Des déclarations lourdes puisqu’ elles remettent en cause l’étendue de la maladie dans certains états du pays.

Levée de boucliers des médecins

A ces informations, les autres médecins s’inscrivent en faux. Et pour cause, une des déclarations des urgentistes est plutôt équivoque. « Sommes-nous obligés d’ajouter COVID pour peut-être augmenter le nombre et le rendre un peu pire qu’il ne l’est ? Je pense que oui. » a martelé le docteur californien. Ainsi, certains médecins et responsables de la santé publique n’ont pas hésité à notifier les failles de ces thèses complotistes. Dans un communiqué , l’American College of Emergency Physicians et l’American Academy of Emergency Medicine ont parlé de « réflexions téméraires et non testées qui ne parlent pas pour les sociétés médicales et sont incompatibles avec la science et l’épidémiologie concernant le coronavirus. »

« Des intérêts financiers personnels »

Pour enfoncer le clou, les médecins à l’origine du communiqué vont même jusqu’à accuser les urgentistes d’opportunisme. Selon eux, ces derniers publieraient des données « biaisées et non examinées pour faire valoir leurs intérêts financiers personnels, et ce, sans se soucier de la santé du public ». Carl Bergstom, professeur de biologie dans une université de la capitale a clairement démenti les informations livrées pendant la conférence, niant toutes les thèses des deux californiens qui supputent un complot organisé par le gouvernement américain.

Lire aussi Reconfinement : le nouveau coup de gueule du professeur Raoult

Contenus sponsorisés