Le cancer du vagin : Types, symptômes, facteurs de risque et prévention

Le cancer du vagin : Types, symptômes, facteurs de risque et prévention


Le cancer du vagin

Selon les statistiques de l’institut français de veille sanitaire et de l’institut national de lutte contre le cancer, le taux de survie des femmes atteintes d’un cancer du vagin et de la vulve après 5 ans est de 49%. Ces statistiques alarmantes doivent inciter les professionnels de la santé à s’inscrire dans une dynamique de prévention, et à multiplier les campagnes de sensibilisation relatives à cette maladie handicapante, et parfois même fatale. Dans cet article, nous partageons avec vous les causes du cancer du vagin, ses symptômes les plus fréquents, ainsi que les moyens de prévention.

Même si comparé à d’autres cancers, la prévalence du cancer du vagin reste minime, ce cancer est l’un des  plus dangereux, et des plus mortels dans le monde. Heureusement, quand ce cancer est détecté lors de ses stades initiaux, son traitement devient beaucoup plus simple et rapide, et les chances de survie des personnes qui en sont atteintes se voient considérablement améliorées. Aujourd’hui, nous partageons avec vous les symptômes, les causes, les facteurs de risque, ainsi que les moyens de prévention de cette maladie.

Quels sont les types du cancer du vagin ? 

Le cancer du vagin est un cancer rare qui touche généralement les femmes âgées de plus de 60 ans, mais peut également attaquer des femmes plus jeunes. Ses répercussions sur la santé ainsi que la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes peuvent être très lourdes. Selon les médecins, il existe 4 types du cancer du vagin. Les voici : 

– Cancer épidermoïde du vagin : Ce cancer attaque les cellules malpighiennes formant le revêtement du vagin. C’est le cancer vaginal le plus fréquent.

– Adénocarcinome : Ce cancer prolifère dans les cellules glandulaires, responsables de la production des mucus. 

– Le mélanome vaginal : Le mélanome vaginal touche les mélanocytes du vagin. (Cellules responsables de la pigmentation de la peau). 

– Le sarcome : Le sarcome est l’un des cancers les plus rares et les plus dangereux. Il touche le tissu conjonctif, le tissu musculaire, ou encore le tissu osseux. 

Quels sont les symptômes alarmants du cancer du vagin ?

Le cancer du vagin est généralement silencieux lors de son stade initial, ce n’est qu’après avoir atteint des stades avancés, que les symptômes réels et évidents commencent à apparaitre. C’est pour cela que les médecins recommandent à leurs patients d’effectuer des contrôles réguliers, et de ne pas négliger certains symptômes révélateurs de cette maladie. Voici une liste non exhaustive des signes qui révèlent la présence d’un cancer du vagin :

– Saignements inexpliqués et fréquents.

– Saignements chez les femmes ménopausées.

– Douleur intense au niveau du dos, du bassin, et toute autre zone du vagin.

– Douleur et saignement lors des rapports sexuels.

– Démangeaisons au niveau du vagin.

– Gonflement du vagin.

– Douleur lors de l’urine.

– Urine fréquente.

Note : Même si d’autres maladies plus ou moins dangereuses que le cancer peuvent être responsables de l’apparition de ces symptômes, il est fortement recommandé de consulter votre médecin dès que vous constatez un dysfonctionnement quelconque.

Quels sont les facteurs de risque ?

Même si l’origine exacte du cancer vaginal reste partiellement méconnue, certains facteurs peuvent augmenter le risque d’atteinte de cette maladie. En voici quelques-uns :

– Etre âgée de plus de 60 ans.

– Etre atteinte du papillomavirus humain, du Sida, ou autres infections et virus.

– Tabagisme, et consommation excessive d’alcool.

– Irritation vaginale chronique.

– Facteurs génétiques.

– Antécédents d’autres types de cancers comme le cancer du col de l’utérus, cancer de l’anus, ou encore le cancer de la vulve.

Comment éviter le cancer du vagin ? 

En plus de favoriser votre bien-être, et d’améliorer votre état de santé, certaines consignes simples et faciles à suivre peuvent vous permettre d’éviter le cancer du vagin ainsi que tous les autres types de cancers. En voici quelques-unes : 

– Adoptez un régime alimentaire sain et équilibré : privilégiez les aliments riches en antioxydants et en vitamines, et évitez les aliments trop gras, trop sucrés, ou trop salés.

– Luttez contre le stress et la sédentarité en effectuant une activité sportive régulière, ainsi que des activités relaxantes comme le yoga ou la méditation.

– Dormez suffisamment (8 heures par jour).

– Hydratez votre corps en buvant une quantité suffisante d’eau (1,5 à 2 litres par jour)

– Limitez votre consommation de cigarette.

– Evitez la consommation excessive de boissons alcoolisées.

– Pensez à effectuer des contrôles médicaux de manière régulière, et ce, même si vous ne souffrez d’aucun des symptômes énumérés ci-dessus.

– Ne pratiquez jamais des relations sexuelles non protégées.

– Evitez d’utiliser les pilules contraceptives pendant une longue durée, ou sans avis médical.

– Consultez votre médecin si vous souffrez d’une infection, de démangeaisons ou tout autre dysfonctionnement persistant dont vous ne connaissez pas l’origine.