L’Australie a trouvé une solution ingénieuse pour filtrer l’eau et le plastique et nous pouvons commencer à faire de même

La pluie peut souvent emporter avec elle pas mal de déchets et de débris qui constituent un réel danger pour l’environnement. L'année dernière, pendant la saison estivale, les autorités d’une ville australienne ont eu l’idée d’installer un système de filtration d’eau pluviale ingénieux qui permet d’empêcher les déchets d’atteindre la mer. Il s’agit d’accrocher des collecteurs de déchets à la sortie des bouches d’égout et prévenir ainsi la pollution de l’environnement.

Sommaire

Dans un rapport du Fond Mondial pour la Nature, la France a été pointée du doigt pour sa mauvaise gestion des déchets en plastique. Cette organisation a émis des recommandations aux autorités françaises dans le but de limiter la production et l’utilisation du plastique afin de pouvoir responsabiliser les industriels sur l’importance de l’amélioration des méthodes de recyclage.

Une idée ingénieuse pour préserver la planète 

L’accumulation de l’eau pluviale durant les périodes de fortes précipitations peut être le vecteur de nombreux déchets qui passent d’un environnement urbain à la nature. Mais nous ne nous rendons pas forcément compte des conséquences de l’accumulation deces déchets dans les mers. Par exemple l’année dernière, une catastrophe en Inde a permis de prendre conscience de la gravité de la situation selon un article de France24.

En effet, près de 12 000 tonnes de détritus auraient été ramassés par les autorités après que la mer ait rejetée des déchets sur le bord de mer. Une situation que certains ont qualifié de catastrophe et qui montre clairement que nos océans sont victimes de nos actes irresponsables.

Heureusement qu’il existe d’autres exemples plus positifs et plus écologiques qui sont en phase avec la survie des océans.  En sus des comportements civiques pour limiter les déchets, les autorités australiennes ont pensé à des installations simples mais ingénieuses pour empêcher la pollution plastique de la mer.

C’est dans une ville australienne qui s’appelle Kwinana que les autorités ont eu l’idée d’installer des collecteurs de déchets à la sortie des bouches d’égout. L’objectif de ce projet étant de capturer le maximum de débris emportés par la pluie afin de protéger l’environnement de tout type de contamination.

Ces égouts drainent l’eau de certaines zones résidentielles vers des zones naturelles afin de limiter les dangers que la pollution plastique peut avoir sur l’environnement.

filtrer l’eau et le plastique

Les résultats de ce projet ont été impressionnants car ce système de filtration a réussi à collecter plus de 800 kilos de déchets en quelques semaines seulement. Ainsi, les autorités ont décidé d’installer ces sacs à déchets partout dans la ville malgré leur prix élevé (près de 10 000 dollars chacun) !

filtrer l’eau et le plastique

Bien que l’investissement soit important, les autorités australiennes ont constaté que ce système de filtration est rentable car il a permis de faire des économies notamment en matière de ressources humaines qui auparavant faisaient la collecte manuellement, sans oublier le recyclage qui est devenue plus facile.

filtrer l’eau et le plastique

Dès que les sacs à déchets se remplissent, les responsables les collectent et les transportent au centre de tri de la ville pour les diviser ensuite en matériaux recyclables et non recyclables !

Ce nouveau système de filtration a été salué par les médias locaux et internationaux et a également prouvé que nous n’avons pas forcément besoin de moyens colossaux pour préserver la nature, il suffit de savoir se montrer inventif !

La France devrait donc prendre exemple sur l’Australie et mettre en place un système similaire afin de limiter les tonnes de plastiques déversées dans la nature et qui finissent malheureusement dans les océans.

Que pensez-vous de cette idée ? Partagez cet article afin de sensibiliser vos proches sur la lutte contre la pollution.

Lire aussi Ces parents à qui l’on avait conseillé d’avorter refusent d’écouter les médecins – regardez à quoi ressemble leur fils aujourd’hui

Contenus sponsorisés