L’attraction entre un narcissique et un empathe conduit vers une relation toxique

On entend souvent parler de la personnalité d’un pervers narcissique. Obnubilé par sa personne, le pervers narcissique a un côté charmeur dont il use pour conquérir sa proie. Très vite, il assoie son emprise sur sa victime pour la dévaloriser et la réduire à néant. Généralement, cet adepte de la manipulation dissimule sa stratégie sous différents masques. Le pervers narcissique a également tendance à choisir minutieusement sa proie pour qu’elle puisse coopérer inconsciemment à cette relation toxique. Pleins feux sur cette union destructrice.

Les pervers narcissiques représentent 2 à 3% de la population mondiale. Au premier abord, ils paraissent séduisants, drôles, confiants et ambitieux. Il s’avère très difficile de les repérer puisque leur jeu passe inaperçu pendant longtemps. Au fil du temps, ces êtres toxiques critiquent, rabaissent et font naitre une culpabilité insupportable chez leurs victimes. Généralement, les manipulateurs narcissiques choisissent des partenaires qui manquent de confiance en soi et qui ont du mal à s’affirmer. Ces proies sont souvent des empathes.

Le pervers narcissique et l’empathe : une relation destructrice

L’empathe est considéré comme quelqu’un de généreux, d’honnête et de très sensible. Il voit le monde à travers un prisme bienveillant et peut même se montrer quelque peu naïf par moment. L’empathe est intuitif et se met à la place de l’autre pour ressentir ses propres émotions de manière authentique. Parfois, cette empathie exacerbée peut les mettre dans une situation de malaise. Ils peuvent absorber les énergies négatives des autres et ressentir des émotions très pénibles. Quand les empathes s’engagent dans une relation avec un pervers narcissique, ils tentent tant bien que mal de le comprendre et de justifier certains de ses comportements. Seulement, leur prisme les empêche de voir la réalité et de prendre conscience de la toxicité de cette relation. Le manipulateur narcissique est égocentrique et vide d’émotions. Ses élans d’affection et ses déclarations d’amour peuvent laisser croire qu’il a un bon fond et qu’il est simplement incompris. Mais cette personnalité caméléon cache un être insensible et avide de pouvoir. Malheureusement, l’attraction qui règne entre un empathe et un narcissique les mène souvent vers une relation destructrice. L’empathe est victime de sa gentillesse hors norme tandis que le pervers narcissique cherche à avoir le contrôle de la situation.

Comment reconnaître un pervers narcissique ?

Ce qui rend les choses très complexes, c’est qu’un pervers narcissique peut se faire passer pour quelqu’un d’irréprochable en société. Gentleman sympathique, il ne laissera échapper aucun de ses défauts. Ce n’est qu’entre quatre murs que le vrai visage de cet être toxique peut se dévoiler. De ce fait, c’est parfois très difficile pour la victime d’expliquer à sa famille ou à ses amis l’ampleur de sa souffrance. Selon Isabelle Nazare-Aga, auteure de Les Manipulateurs sont parmi nous, il existe certaines caractéristiques qui permettent d’identifier le pervers narcissique :

–         Il veut faire culpabiliser les autres et n’assume jamais la responsabilité de ses actes

–         Il n’exprime pas ses demandes et ses sentiments et reproche aux autres de ne pas y prêter attention

–         Il n’a aucune logique dans ses propos

–         Il est égocentrique et veut être au centre de l’attention

–         Il ment aisément pour obtenir ce qu’il veut

–         Il ne prend pas en considération les droits, les besoins et les désirs des autres

–         Il exerce son emprise en privant sa victime de sa liberté

–         Il peut se montrer flatteur et généreux sans raison

–         Il change ses opinions selon la situation

Comment se préserver de l’emprise d’un pervers narcissique

« Il vaut mieux éviter tout contact avec les manipulateurs. On y perd son énergie et son âme », déclare Isabelle Nazare-Aga. Pour elle, le bonheur au sein d’un couple avec un manipulateur narcissique est impossible. Parfois, le pervers peut priver sa victime de liberté et lui imposer une certaine ligne de conduite. La solution pour se préserver de l’emprise de cet être toxique ? Prendre ses jambes à son cou et ne jamais se retourner en arrière.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close