L’aspartame augmenterait les risques de leucémie et de lymphome

Et si on vous disait que votre boisson gazeuse quotidienne peut augmenter votre risque de leucémie ? En effet, c’est le résultat de la plus longue étude sur l'aspartame comme cancérigène chez l'homme.

Qu’est-ce que l’Aspartame ?

L’Aspartame est l’un des édulcorants artificiels les plus populaires disponibles sur le marché. Il est largement utilisé dans les produits dits « light » comme substitut au sucre blanc. Les ingrédients de l’aspartame sont l’acide aspartique et la phénylalanine. Les deux sont des acides aminés naturels. L’acide aspartique est produit par votre corps, et la phénylalanine est un acide aminé essentiel que vous obtenez de la nourriture. Toutefois, la phénylalanine a été modifiée par l’ajout d’un groupe méthyle donnant à l’aspartame son goût sucré.

L’étude la plus approfondie sur l’aspartame

Cette étude a été publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, où les chercheurs ont analysé prospectivement les données de l’étude sur la santé des infirmières et celle du suivi des professionnels de la santé sur une durée de 22 ans. Au total, 47 810 hommes et 77 218 femmes ont été inclus dans l’analyse. En dehors de la taille de l’étude, ce qui rend la rend supérieure à d’autres études antérieures, c’est la rigueur avec laquelle la consommation d’aspartame a été évaluée.

Tous les deux ans, les participants à l’étude recevaient un questionnaire alimentaire détaillé et ils se voyaient réévaluer leurs régimes alimentaires chaque quatre ans. Des études antérieures qui n’ont trouvé aucun lien entre le cancer et l’aspartame ont seulement effectué une évaluation de la consommation d’aspartame des participants à un moment donné, ce qui pourrait être une faiblesse majeure affectant leur précision.

Un soda light par jour augmente le risque de leucémie, de myélome multiple et les lymphomes non hodgkiniens

Les résultats combinés de cette nouvelle étude ont montré qu’un soda light de 355ml par jour conduit à un :

– Risque de leucémie, communément appelée cancer du sang, de 42% plus élevé chez les hommes et les femmes.

– Risque de myélome multiple, communément appelé cancer de la moelle osseuse, de 102% plus élevé chez les hommes seulement.

– Risque de lymphome non hodgkinien, un type de cancer du système lymphatique, de 31% plus élevé chez les hommes seulement.

Les chercheurs n’ont pas su pourquoi seuls les hommes buvant des quantités plus élevées de soda ont montré un risque accru de myélome multiple et de lymphome non hodgkinien.

Il est à noter que le soda est la plus grande source alimentaire d’aspartame aux États-Unis. Chaque année, les Américains consomment environ 5 250 tonnes d’aspartame, dont environ 86 % dans les sodas dits light.

Confirmation de la recherche précédente de haute qualité sur les animaux

Cette nouvelle étude montre l’importance de la qualité de la recherche. La plupart des études précédentes ne montrant aucun lien entre l’aspartame et le cancer ont été critiquées pour leurs durées très courtes et très imprécises pour évaluer l’apport en aspartame à long terme. Cette nouvelle étude résout ces deux problèmes. Le fait qu’elle présente également un lien positif avec le cancer ne devrait pas surprendre, car une précédente recherche effectuée en 2006 sur 900 rats sur toute leur durée de vie naturelle a montré des résultats étonnamment similaires : l’aspartame a significativement augmenté le risque de lymphome et de leucémie chez les mâles et les femelles.

Plus inquiétant est le suivi de cette méga-étude, qui a effectué une exposition des rats à l’aspartame au stade fœtal. Des risques accrus de lymphome et de leucémie ont été confirmés, et cette fois-ci, les rats femelles ont également montré une augmentation significative des taux de cancer du sein.

Les résultats de ces études constituent maintenant plus de raisons que jamais d’éviter complètement l’aspartame dans notre régime alimentaire. Pour les personnes qui sont tentées de reprendre la consommation des sodas sucrés ordinaires comme une alternative plus saine, cette étude a révélé une étonnante surprise : les hommes consommant un ou plusieurs sodas sucrés par jour ont eu une augmentation de 66% du risque de lymphomes non hodgkiniens, ce qui est pire que pour les sodas sans sucres.

N’hésitez pas à partager cet article avec votre famille et vos amis afin de les avertir sur les dangers des sodas et de l’aspartame, ces tueurs silencieux !

Contenus sponsorisés
Loading...
Close