L’amla, le super aliment de cet hiver

Les fruits de l’amla, provenant de l’arbre Phyllanthus emblica, seraient-ils à l’aube d’un succès dans le monde occidental ? Les Indiens le nomment

Sommaire

« Arbre de longue vie » en écho à ses vertus reconnues par leur médecine millénaire, l’Ayurveda.

D’après une récente étude*, les fruits de cet arbre sacré, qui ressemblent à de grosses groseilles, diminueraient la pression sanguine induite par un stress. Cette étude vient dans la continuité de toutes celles qui ont été faites depuis les années 2000 et qui valident les dires traditionnels. Les fruits de l’amla contiennent 20 fois plus de vitamine C qu’une orange et sont extrêmement riches en flavonoïdes, fameux antioxydants. Les précédentes études montraient déjà son potentiel  préventif du cancer, antibactérien, cardioprotecteur, antidiabétique, anticholestérol et même une action significative sur l’ostéoporose…

Les chercheurs attribuent pour l’instant ces différents effets au cocktail détonnant d’antioxydants qu’ils contiennent. L’amla pourrait faire son entrée dans le club très fermé des plantes

Huile-d’Amla

Amla – Source : spm

« adaptogènes», c’est-à-dire qui ont la capacité d’aider l’organisme à s’adapter à tout changement, et même à tout traumatisme. Il y a gros à parier que les fabricants de compléments alimentaires européens feront bientôt surgir en force ce super fruit. Affaire à suivre !

*Evaluation de l’extrait du Myrobolan emblique sur les changements cardiovasculaires induits par la pression à froid chez des sujets humains sains. Nishat Fatima, Usharani Pingali, Raveendranadh Pilli. Département de pharmacologie clinique et de thérapeutique, Institut des sciences médicales de Nizam, Panjagutta, Hyderabad, Inde, 2014.

Lire aussi Quiche aux épinards et feta avec croûte de patates douces

Contenus sponsorisés