L’aloe vera est un médicament naturel qui traite le diabète, la constipation, les hémorroïdes et beaucoup d’autres maladies

L’aloe vera est un médicament naturel qui traite le diabète, la constipation, les hémorroïdes et beaucoup d’autres maladies


L’aloe vera est un remède naturel qui traite le diabète, la constipation, les hémorroïdes et beaucoup d’autres maladies

Utilisée depuis des millénaires et par diverses civilisations, l’aloe vera est une plante qui ne cesse de nous étonner avec ses multiples vertus. Pour profiter de celles-ci au maximum, il suffit de récupérer le gel de cette plante à l’état pur.

Légendaire, il y a bien  longtemps que cette plante a gagné sa notoriété et ce n’est pas sans mérites ! Originaire du Soudan, c’est dans l’Egypteantique que des chercheurs ont déniché de multiples préparations curatives à base d’Aloès écrites sur le Papyrus Ebers et utilisées principalement pour soigner les plaies, la perte des cheveux et les ulcères. Jouant un rôle thérapeutique, certains l’appelleraient : la plante miraculeuse.

Plante populaire et traditionnelle

Une étude affirme que l’Aloe Vera pure est utilisée depuis des siècles dans la médecine indienne pour traiter la constipation, les maladies de la peau et les infections. Les Américains originaires du Mexique usent de l’aloe vera comme remède pour le diabète de type 2 et dans la médecine chinoise, on l’utilise pour soigner les mycoses. 

De nos jours, la fabrication d’extraits d’Aloe Vera est l’une des plus grandes industries botaniques au monde, et en plus du large éventail de produits pharmaceutiques, on trouve cette plante également dans les produits de beauté. On peut bénéficier des vertus de l’aloe vera sans aucune transformation.

Quelques vertus prouvées de l’aloe vera  

Par voie orale :

Transit intestinal

L’effet laxatif du gel d’aloe vera permet d’améliorer de nombreux sujets souffrant de constipation chronique. Au bout de 28 jours, une étude a révélé une nette amélioration au niveau de la fréquence des selles et de leur consistance, sans que l’organisme développe une dépendance au laxatif.

Ce pouvoir laxatif est dû aux anthraquinones qu’on trouve dans le  latex de l’aloe vera. Ces substances augmentent le péristaltisme intestinal, c’est-à-dire les contractions musculaires qui permettent aux selles de progresser jusqu’à être évacuées. Mais demandez toujours conseil à votre médecin avant toute utilisation. 

Diabète

Dans le cadre d’un essai,  60 femmes diabétiques ne suivant pas de traitement ont reçu une cuillère à soupe de gel d’Aloe Vera pendant 6 semaines. Les chercheurs ont constaté une claire baisse de leur taux de glycémie. Il est important de prendre conseil auprès de votre médecin traitant en cas de traitement médicamenteux.

Par voie locale :

Les affections cutanées 

Cliniquement prouvé, le gel d’aloe vera est efficace pour les affections de la peau en raison de ses vertus cicatrisantes et hydratantes. Appliqué sur la peau, le gel permet une bonne guérison des plaies, lutte contre l’acné et soulage les brûlures. Afin d’évaluer la rapidité de son action, les chercheurs ont appliqué du gel sur des patients brûlés et ont constaté que leur peau s’est assainie en un temps plus réduit que ceux à qui on appliquait les soins habituels. L’aloe vera est également utilisée pour soigner les lésions légères et les inflammations cutanées (brulures et soulagement des douleurs dues aux hémorroïdes comme le confirme des études

Cependant, en ce qui concerne les plaies gravement infectées et les brûlures plus graves, l’emploi de l’aloe vera n’est pas indiqué. Limitez-vous aux instructions de votre médecin. 

Le gel de cette plante a également des vertus anti-âge, anti-imperfections, anti-dessèchement et détoxifiantes.  Il peut être appliqué comme sérum ou masque sur le visage. Il peut également être utilisé comme base de maquillage pour son action lissante, idéale pour préparer la peau.

Mises en garde

L’aloe vera est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants en dessous de 12 ans. Les personnes qui souffrent d’inflammation chronique des intestins, d’appendicite, d’hémorroïdes ou d’occlusion intestinale ne doivent pas non plus la consommer.