“Laissez-nous soigner les gens !” : Le coup de gueule du professeur Raoult face au gouvernement et au Conseil de l’Ordre

Depuis le début de la pandémie, certaines personnalités n’hésitent pas à monter au créneau pour dénoncer ce qui leur semble être des incohérences. L’une des figures les plus critiques des décisions sanitaires est le professeur Didier Raoult. Dans l’une de ses dernières vidéos, l’infectiologue marseillais exprime ses doutes face au gouvernement et au Conseil de l’Ordre, notamment lorsqu’il s’agit de traiter des patients.

Dès les premiers mois de la pandémie, le professeur Didier Raoult a été l’une des personnalités à avoir créé la controverse, surtout en ce qui concerne la chloroquine. Dans l’une de ses dernières vidéos relayée par un article, l’infectiologue pointe du doigt des décisions qui lui semblent incompréhensibles et comme à son habitude, il ne mâche pas ses mots.

Les décisions gouvernementales remises en question

C’est à travers la chaîne YouTube de l’IHU Méditerranée Infection que Didier Raoult a pris l’habitude de commenter et d’expliquer régulièrement l’actualité de la pandémie du coronavirus. Dans un bulletin d’information publié le 26 janvier, le professeur n’a pas hésité à hausser le ton face au gouvernement et au Conseil de l’Ordre qu’il juge disruptifs. 

L’infectiologue fait allusion à une « guerre aux traitements qui ne sont pas le Remdesivir », c’est pour rappel un médicament qui a été jugé inefficace par l’OMS. Pour étayer son propos, celui-ci avance que plusieurs de ses projets de recherche qui auraient pu évaluer des « médicaments qui ne coûtent rien » ont été refusés. Une situation inacceptable et qui doit « s’arrêter » selon le professeur. « On doit nous laisser la possibilité d’utiliser et de tester », a-t-il martelé. 

didierraoult 3
Didier Raoult visé par une plainte du Conseil de l’Ordre – Source : JDD

«  Ce n’est pas le Conseil de l’Ordre qui va dire la science »

Didier Raoult n’hésite pas à remettre en question le Conseil national de l’Ordre des médecins qui a récemment déposé une plainte contre lui. C’est un organisme qui est censé protéger les médecins plutôt que de les « attaquer » explique le professeur. En outre, il se juge harcelé par le Conseil parce qu’il a soigné des malades. A cet effet, il ne cache pas son mécontentement et appelle à ce que cela s’arrête. Selon lui, le Conseil de l’Ordre ne « doit pas être aux ordres incompréhensibles de gens qui ne savent pas de quoi ils parlent »

Le professeur continue en expliquant qu’il pense que les membres du Conseil de l’Ordre ne sont pas plus qualifiés que lui au sujet des maladies infectieuses. Dans ce sens, l’idée que ces derniers lui dictent ce qu’il faut faire lui semble absurde. 

Le professeur Didier Raoult veut du changement

Ce n’est pas la première fois que Didier Raoult se décrit en tant que victime d’une attaque, et le professeur controversé semble toujours aussi engagé. Il en appelle ainsi à ses confrères médecins en rappelant que le Conseil de l’Ordre actuel a été choisi et que dans ce sens, il faudra faire attention à ne pas élire les mêmes personnes lors de prochaines élections pour obtenir un réel changement. 

Le professeur souligne également qu’il s’agit d’un organisme dont le rôle est régler les différends déontologiques entre les médecins et les patients, pas de « faire régner un ordre ponctuel fait par un ministre de passage ». Il ajoute qu’être ministre de la santé n’induit pas une connaissance intrinsèque de la vie et de la science. Pour cette raison, le professeur Didier Raoult souhaite un retour à un monde « normal » où les médecins reçoivent les malades en prenant les précautions nécessaires et où le gouvernement doit leur fournir les outils adéquats. « Cette espèce de censure sur les médicaments anciens, associés à une incapacité à utiliser les moyens technologiques nouveaux, sont inquiétants », conclut l’infectiologue. 

Lire aussi « C’est vous le naïf » Didier Raoult remet en place un journaliste de BFM TV

Contenus sponsorisés