Les 6 raisons pour lesquelles vous ne devez plus manger de maïs

Le maïs est le grain le plus produit dans le monde entier, aux États-Unis il s’agit de la première culture de plein champ. Cette graine délicieuse subit aujourd’hui des modifications génétiques qui ne font plus d’elle un aliment sain, bien au contraire le maïs devient de plus en plus nocif. Explications.

Depuis sa découverte, le maïs a subi plusieurs changements pour augmenter les rendements et pouvoir en profiter sous différentes formes notamment les édulcorants de maïs, largement trouvés dans les boissons gazeuses et autres aliments transformés. Cette forme de maïs est juste une autre source de sucre, qui peut augmenter les triglycérides et avoir plusieurs effets négatifs sur la santé.

Le maïs est présent partout !

En réalité, le maïs est présent dans la majorité des aliments qui se trouvent sur notre table au quotidien comme le ketchup, la vinaigrette, les boissons gazeuses, les biscuits et les croustilles.  Le maïs en soi n’est pas mauvais, mais c’est l’édulcorant (sirop de maïs à haute teneur en fructose) fabriqué à partir du maïs qui entre dans les produits cités ci-dessus,  qui  a de nombreux effets nocifs pour la santé comme l’obésité, les maladies cardiaques et le risque de diabète de type 2.

Six raisons pour ne plus jamais consommer le maïs

  1. Le maïs n’est pas un légume 

Le maïs est techniquement un grain et non un légume. Le maïs que nous mangeons est un maïs sucré, qui est devenu encore plus doux depuis que les scientifiques ont commencé à produire des variétés avec plus de sucre. Sa teneur en sucre peut aller jusqu’à 3,2 g pour 100 grammes, ce qui fait de lui un aliment très sucré.

  1. Le maïs ne peut pas être complètement digéré

Les humains ne peuvent pas digérer complètement le maïs parce qu’il contient de la fibre de cellulose. Le système digestif humain ne peut pas décomposer complètement la cellulose parce qu’il n’a pas l’enzyme nécessaire pour le faire. Comme toutes les céréales, le maïs contient des prolamines, qui sont une classe de protéines que le corps ne peut pas décomposer correctement, ce qui conduit à des troubles intestinaux.

  1. Le maïs contient des lectines

Les lectines sont également des protéines que nous ne pouvons pas digérer. Nous digérons normalement les protéines et elles sont absorbées à travers la paroi de l’intestin grêle et utilisées par le corps pour former des structures et des composants cellulaires. Cependant, comme nous ne pouvons pas digérer les lectines, elles traversent la paroi de notre intestin sans être digérées, chose qui endommage l’intestin et provoque une inflammation.

  1. Le maïs d’aujourd’hui est chargé de pesticides

La plupart du maïs vendu aujourd’hui n’est pas biologique, ce qui signifie qu’il est chargé d’insecticide Bt (Bacillus thuringiensis) et d’autres poisons nocifs. Une étude réalisée au Canada en 2011 a révélé que la toxine Bt s’accumule dans le sang humain et  perturbe le bon fonctionnement des organes.

  1. La majorité du maïs commercialisé est génétiquement modifié

Malheureusement, la majorité du maïs commercialisé est génétiquement modifié (vérifiez toujours la mention OGM sur les produits) . Il faudra donc individuellement diminuer la consommation de maïs en conserve, épis, maïs soufflé, sirop de maïs, fécule de maïs, farine de maïs, céréales au maïs, tortillas, tacos… Dans une étude publiée dans International Journal of Biological Sciences, analysant les effets des aliments génétiquement modifiés sur la santé des mammifères, les chercheurs ont découvert que le maïs génétiquement modifié est lié aux dommages aux organes.

  1. Le maïs perturbe l’organisme

En fait, le maïs contient le pire ratio oméga-6/oméga-3 de tous les grains. Les omégas 3 produisent des hormones anti-inflammatoires, tandis que les om omégas 6 produisent des hormones qui favorisent l’inflammation. Lorsque les omégas 6 commencent à être plus nombreux que les omégas 3, ils perturbent la capacité de l’organisme à contrôler la réponse inflammatoire. Cette inflammation peut entraîner de nombreux problèmes de santé comme le diabète, le cancer, le taux élevé de cholestérol, l’asthme, les maladies cardiovasculaires et la dépression.

Lire aussi Rhume, piqûre, coup de soleil ou de froid… Ma pharmacie naturelle à la maison

Contenus sponsorisés