Voici comment se serait développée la monogamie

Sommaire

Quelle belle image que celle de la monogamie ! Trouver « la bonne » personne, sa moitié, son compagnon de vie, l’amour, le vrai… qui ne caresse pas ce doux rêve ? Une recherche récente confirme que c’est un rêve et nous remet les pieds sur terre. Romantiques s’abstenir.

Une étude de l’Université de Waterloo, au Canada a en effet découvert que les hommes préhistoriques pourraient avoir commencé à favoriser la monogamie en raison des infections sexuellement transmissibles (IST) et face à la pression de leurs pairs. Il s’agit clairement d’une histoire de romance préhistorique, en somme…

Pour cette recherche, des scientifiques ont utilisé des techniques de modélisation informatique pour simuler l’évolution des différents comportements en matière d’accouplement, en se basant sur les données démographiques et la transmission des maladies. Ils ont découvert que quand les chasseurs-cueilleurs ont commencé à se sédentariser et à vivre en groupes plus importants, des IST comme la blennorragie, la syphilis et la chlamydia étaient plus susceptibles de se répandre. Le prix à payer pour la civilisation est élevé !

Quand ces infections ont commencé à infiltrer la population, cela a fait baisser le taux de fertilité parmi les hommes ayant plusieurs partenaires sexuelles. Malheureusement, il n’y avait ni médicaments ni système de contrôle des naissances pour venir au secours des humains de l’époque. Étant donné que les hommes faisaient moins d’enfants, ils ont changé leur comportement afin de produire plus de descendants, de manière à être plus bénéfique pour le groupe.

Les groupes qui pratiquaient la monogamie ont fini par devenir plus importants que ceux qui multipliaient les partenaires et, grâce au poids du nombre, ils sont devenus plus puissants que ceux qui étaient restés polygames. Voilà l’histoire.

Les chercheurs soulignent que ce n’est probablement pas la seule raison qui fait que nous sommes passés à une société plus monogame, car les femmes ont aussi joué un rôle. Mais c’est une modélisation intéressante…

Donc, la prochaine fois que vous avez les yeux mouillés et la gorge nouée d’émotion lors du mariage d’un ami, souvenez-vous juste de ce qu’il y a derrière cette union : la peur bien ancrée d’une infection sexuellement transmissible.

Lire aussi 10 façons d’augmenter vos sensations quand vous êtes sur lui

Contenus sponsorisés