La stévia lutte contre la maladie de Lyme mieux que les antibiotiques

La stévia lutte contre la maladie de Lyme mieux que les antibiotiques


La maladie de Lyme, aussi appelée « borréliose de Lyme » est une maladie infectieuse qui n’est pas contagieuse et qui est provoquée par une bactérie couramment transmise par les tiques. Elle touche habituellement des personnes de tout âge sans aucune distinction de sexe et elle est connue pour être particulièrement discrète.

Une infection commune et assez discrète

Ce qui rend cette infection particulièrement difficile à détecter est d’un côté le fait que les piqûres de tiques ne sont pas toujours facilement perceptibles. De l’autre, les symptômes peuvent facilement être confondus avec ceux d’une autre maladie, notamment ceux de la grippe. Elle se manifeste donc par de la fièvre, de la fatigue, des frissons, de la nausée ainsi que des maux de tête et des douleurs musculaires à divers endroits du corps.

La maladie de Lyme doit être traitée le plus vite possible sans quoi elle peut se propager jusqu’à atteindre les articulations ainsi que le système nerveux, elle peut alors provoquer des douleurs au niveau des articulations voire une inflammation, comme celles au niveau des genoux notamment. Sachant qu’un tel état peut vite devenir chronique s’il n’est pas traité.

Des problèmes neurologiques font également partie des risques comme la méningite, la paralysie d’une moitié du visage ou un engourdissement de certains membres ou muscles.

En quête d’un vrai traitement de la maladie de Lyme

Cette maladie qui touche 27 000 nouvelles personnes en France chaque année donne souvent lieu à des traitements à base d’antibiotiques. Or, un tel traitement n’élimine que des aspects superficiels de la maladie, ce qui fait que dans bien des cas, l’infection reste dans le corps et cause des ravages à un moment où le patient croit vraiment qu’il est sorti d’affaire.

Une étude a été réalisée par des scientifiques du département de biologie et des sciences environnementales de l’Université de New Haven dans le West Haven, au Canada. Dans un rapport publié dans European Journal of Microbiology et Immunology, les chercheurs disent avoir comparé des extraits de feuilles de stévia à des antibiotiques conventionnels et ont procédé à l’évaluation de son efficacité contre la bactérie Borrelia burgdorferi qui est responsable de la maladie de Lyme.

Cette bactérie pathogène se manifeste sous diverses formes et se montre particulièrement résistante aux antibiotiques. Ils ont alors fini par arriver à la conclusion que l’extrait de feuilles entières de stévia en tant qu’agent individuel permettait d’obtenir des résultats extraordinaires contre toutes les formes morphologiques sous lesquelles Borrelia burgdorferi peut se manifester.

Un traitement efficace et sans effets secondaires

Les chercheurs ayant effectué l’étude ont, par la même occasion, souligné le fait qu’environ 10 à 20% des personnes atteintes de la maladie de Lyme et ayant reçu un traitement antibiotique s’étendant sur une période de 2 à 4 semaines ont fini par voir des effets indésirables se manifester chez elles. Et il était très souvent question de fatigue, de douleur musculaires et articulaires. Pour certains, ces effets secondaires ont même duré jusqu’à 6 mois après la fin du traitement.

L’étude a du coup mis en valeur le fait que les feuilles de stévia contiennent plusieurs sortes d’agents phytochimiques riches en propriétés antimicrobiennes dont l’efficacité contre d’innombrables types de pathogènes n’est plus à prouver. Les chercheurs en ont déduit qu’un tel produit naturel peut clairement être considéré comme un agent efficace contre la bactérie Borrelia burgdorferi et donc contre la maladie de Lyme et devrait du coup être adopté.

Le plus surprenant est qu’il ne s’agit là que d’études préliminaires fournissant une base solide pour d’autres recherches futures. Qui sait donc quelles autres surprises cette plante pourrait nous réserver ?