La solitude tue : ce serait pire que fumer 15 cigarettes par jour

La solitude est parfois choisie ; il arrive qu’elle résulte d’une démarche volontaire de retrait, de retour à soi et d’une volonté d’introspection et de méditation. Mais elle est le plus souvent un sentiment d’isolement social subi. Se sentir seul représente alors une grande souffrance, celle de se sentir incompris, mal-aimé et abandonné comme le rapporte nos confrères du Guardian

« La plus grande souffrance est de se sentir seul, sans amour, abandonné de tous. » — Mère Teresa

La solitude peut mener à la dépression

Lorsque de tels sentiments s’installent et deviennent permanents, la santé émotionnelle peut être touchée. Les personnes qui sont victimes de la solitude et qui en souffrent longtemps deviennent plus sujettes à des troubles psychologiques et à la dépression. 

Des expériences menées sur des souris montrent que l’isolement social infligé et subi conduit à un niveau plus élevé d’anxiété, à une propension à manger plus ainsi qu’à une baisse de l’intérêt pour le monde et les activités plaisantes, des symptômes similaires à ceux de la dépression chez les êtres humains.

Toutes les personnes qui sont seules ne se sentent pas seules et toutes les personnes qui se sentent seules ne sont pas seules. La solitude chez les hommes n’est ainsi pas toujours synonyme d’isolement social et ces deux phénomènes entraînent autant de douleur l’un que l’autre lorsqu’ils sont subis.

La solitude affecte aussi la santé 

De plus en plus de recherches sont effectuées sur la solitude et sur la manière dont elle affecte les personnes et elles tendent à la reconnaitre comme une menace pour la santé.

Pour la professeure de psychologie Julianne Holt-Lunstad, de l’université Brigham Young de Provo aux Etats-Unis, si le lien social est associé à une moindre probabilité de décéder prématurément, la solitude, quant à elle, fait courir aux personnes qu’elle touche un danger pour leur santé physique supérieur à ceux qu’entraînent la consommation d’alcool, le manque d’activité physique, la pollution atmosphérique ou l’obésité. 

Pour la psychologue, « [se sentir seul] est comparable au risque de fumer jusqu’à 15 cigarettespar jour ». 

Les effets de la solitude sur le corps humain

Une recherche menée à l’Université du Maine aux Etats-Unis sur les effets de l’isolement social et de la solitude sur la santé montre que la solitude est liée à une inflammation accrue des tissus et qu’elle concourt à accélérer le processus de vieillissement des cellules et le développement de troubles tels que la démence, les maladies cardiovasculaires, l’insomnie, la baisse de la fonction immunitaire ou encore le dérèglement de la glycémie.

L’absence d’interactions sociales a aussi pour effet de déséquilibrer les niveaux de neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine, endorphine) et d’hormones (cortisol, ocytocine) dans le corps et dans le cerveau en particulier. Son fonctionnement optimal s’en trouve entravé et des troubles divers apparaissent.

Que faire pour éloigner ce mal insidieux qu’est la solitude ?

Voici ce que vous pourriez commencer à faire dès aujourd’hui pour éloigner la solitude et être plus heureux et en meilleure santé :

∙ Prenez le temps de voir régulièrement les membres de votre famille et de passer du temps en compagnie de vos amis.

∙ Ayez à cœur d’échanger avec les personnes qui vous entourent. Chez vous, au travail, au magasin et en tout lieu, prenez régulièrement quelques instants pour détendre l’atmosphère, faire un compliment ou tout simplement pour demander comment ça va. 

∙ Rencontrez des personnes qui partagent les mêmes intérêts que vous. Inscrivez-vous à un club ou une association et participez à des activités qui vous épanouissent avec des personnes avec lesquelles vous avez des points communs.

∙ Rendez-vous utile et prenez soin des autres. Venir en aide à autrui est un moyen particulièrement efficace pour sortir de la solitude. Plutôt que de vous demander pourquoi personne ne s’intéresse à vous, songez à vous intéresser aux autres et à ce que vous pourriez leur apporter.

∙ Parlez avec vos proches de ce qui vous préoccupe et des choses auxquelles vous accordez une importance particulière.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close