x

La première injection contraceptive pour les hommes pourrait prochainement être disponible

C’est une formule développée par une équipe indienne et dont l’efficacité ne serait pas liée aux hormones. Selon nos confrères de Pourquoi Docteur, cette injection contraceptive pour hommes suggère une protection de 13 ans. Découvrez les mécanismes de cette piqûre qui pourrait potentiellement être une alternative à la vasectomie, qui elle, est irréversible.

Si les contraceptions féminines sont démocratisées, les scientifiques se penchent désormais sur la question masculine. Initialement relayée par le Hindustan Times, cette injection était en cours d’examen il y a quelques mois par le Contrôleur général des médicaments de l’Inde, indique Pourquoi Docteur.

Une injection contraceptive pour les hommes – Source : iStockphoto

Une protection potentielle de 13 ans

Indian Council of Medical Research. C’est l’organisme scientifique qui a initié ces recherches sur un sujet qui ne laisse pas indifférent, la contraception masculine. L’injection avec cette fonction aurait atteint la phase 3. Et cette piqûre pourrait être à mi-chemin entre la vasectomie, une intervention chirurgicale définitive et la pilule, qui elle protège pendant la durée de la prise. Cette étude des scientifiques suggère que sa protection de cette innovation durerait 13 ans. Son nom ? « Reversible inhibition of sperm under guidance », à savoir inhibition réversible et contrôlée du sperme.

Une contraception masculine – Source : India Tv News

En quoi consiste cette innovation ?

Si le nom de cette injection paraît complexe, le mécanisme engendré par ce produit est simple. La technique employée par les scientifiques est une injection de « styrène anhydrique maléique dissous dans du diméthylsulfoxyde » qui empêche la mobilité des spermatozoïdes dans le canal déférent, qui permet à ces derniers de sortir des testicules.

Résultat : la fécondation est empêchée. Comparé à un placebo, le médicament a été testé sur « Trois-cent-trois candidats recrutés avec un taux de succès de 97,3 %, sans aucun effet secondaire ». Des résultats communiqués par le docteur Sharma, meneur de la recherche. Il s’enthousiasme : « Il peut assurément être désigné comme le premier contraceptif masculin au monde ».

Comment se passe l’intervention ? 

Ce gel injecté directement dans les testicules serait indolore car l’injection serait réalisée sous anesthésie locale. Et selon les chercheurs, cette contraception longue durée est réversible car avec une nouvelle injection, l’effet est annulé. L’homme retrouverait donc sa fertilité avec une seule piqûre. Pour l’heure, il semblerait que les scientifiques indiens attendent encore l’approbation des autorités de Santé. A Washington, des scientifiques ont également mené des tests sur une potentielle pilule contraceptive pour hommes

La contraception masculine: une innovation ?

Si ce sujet divise les hommes et fait de plus en plus parler de lui, cela fait maintenant plusieurs décennies que les scientifiques se sont penchés sur la question. Nos confrères de France Culture ont même dédié un dossier sur l’historique de cette thématique qui est désormais un marronnier. Et pour cause, malgré sa non-démocratisation, une injection contraceptive masculine existe…depuis les années 70. C’est Jean-Claude Soufir, andrologue à l’hôpital Cochin qui aurait été l’un des pionniers dans sa prescription.

Quid de ce traitement ? Une injection intramusculaire d’énanthate de testostérone. Le spécialiste explique qu’il s’agit d’une association similaire à celle de la contraception destinée aux femmes. Pour elles, il s’agit aussi d’un progestatif et un dérivé de l’œstradiol, une hormone féminine. « La testostérone a été administrée par voie cutanée car par voie orale elle est dangereuse » indique l’expert. Puis d’ajouter : « Il ne s’agit donc pas d’une pilule unique, mais d’une pilule associée à la testostérone naturelle. » Si certaines femmes sont sous pilule, d’autres peuvent être réticentes face à cette contraception. Elles peuvent prôner d’autres méthodes pour ne pas tomber enceintes.

Quels ont été ses effets indésirables ? 

Le spécialiste de l’appareil reproducteur masculin se veut rassurant quant aux effets liés à ce contraceptif. Pour lui, il s’agit des mêmes conséquences que celles de la pilule, qui peut engendrer certains problèmes de santé,  des troubles cutanés du type peau grasse et acné, qui seraient plus aggravés pour les hommes. Contrairement aux femmes, cette contraception augmenterait la libido. Seulement, ces observations liées à la prise de ce traitement n’ont été faites que sur une population de 157 hommes traités. Autres remarques des spécialistes : ce panel a également ressenti des symptômes similaires à ceux des femmes sous pilules tels que la dépression, l’hypertension ou encore les changements d’humeur. 

Contenus sponsorisés
Loading...