La plupart des cancers sont causés par une mauvaise alimentation : 5 aliments à éviter

En 2018, l’institut national du cancer a estimé à 382 000 le nombre de nouveaux cas de cancers en France et le nombre de décès dus au cancer à 157 400. Des chiffres records jamais atteints auparavant. Les scientifiques découvrent de plus en plus une corrélation entre alimentation et cancer. Il est donc important de faire attention à notre assiette. Dans ce sens, voici 5 aliments à éviter afin de prévenir le risque de cancer.

Plusieurs études en parlent, on estimerait à 30 à 40 % des cancers que l’on qualifierait d’évitables grâce à un changement de mode de vie. Ainsi, plus d’exercice physique et une meilleure alimentation pourrait réduire le risque de cancer. Néanmoins le concept d’une bonne alimentation reste assez vague et il est assez facile d’être confus devant la multitude de produits qui nous est présentée dans nos magasins. Voici donc 5 aliments à éviter afin de prévenir le risque de cancer.

1. Les sucres raffinés, les boissons sucrées

Selon un article paru dans le journal businessinsider, une consommation excessive de sucre non seulement pourrait causer du diabète, mais augmenterait aussi le risque de cancer. Les recherches suggèrent qu’une consommation élevée de sucre ajouté ou de boissons sucrées (à savoir les sodas, les jus industriels, les boissons énergisantes…) augmenteraient le risque d’un développement de cancer. Les effets d’une surconsommation de sucre ne s’arrêteraient pas là. Le sucre pourrait encourager le développement des tumeurs. Selon les scientifiques les cellules cancéreuses se multiplieraient plus rapidement grâce au sucre.

Rappelons que l’Organisation Mondiale de la Santé préconise une consommation de maximum 25 g de sucre par jour.

2. Les boissons alcoolisées

Selon le National Cancer Institute aux Etats-Unis, une consommation régulière d’alcool pourrait mener à des risques plus élevés de cancers. Ainsi il y aurait un lien avéré pour les cancers suivants : du foie, de l’œsophage, du cou, du colon et du sein.  L’Organisation Mondiale de la Santé, confirme également cette corrélation. Ce risque serait multiplié lorsque la consommation d’alcool est couplée au tabagisme.

3. Le sel, les produits qui ont subi une salaison

Une consommation trop élevée de sel pourrait causer le cancer de l’estomac. En effet, nos confrères du Figaro rapportent que selon le World Cancer Research Fund UK, un organisme anglais de prévention du cancer, 1 cancer de l’estomac sur 7 serait évitable avec une consommation modérée de sel au Royaume-Uni. Résultats qui pourraient être intéressants compte tenu des 9000 nouveaux cas annuels de cancer de l’estomac en France. La consommation moyenne de sel en France est de 8,5g par jour par personne. Rappelons que l’Organisation Mondiale de la Santé conseille de ne pas consommer plus de 5 g de sel par jour.

Par ailleurs, il est recommandé de réduire la consommation de viandes et de poissons qui ont subi une salaison, car beaucoup trop salés.

4. Les aliments traités ou transformés

Selon une étude française, les produits traités pourraient augmenter le risque de cancer. Ainsi une augmentation de 10 % de ces produits dans un régime alimentaire augmenterait le risque de cancer de 10 % chez un individu. Parmi ces produits on peut compter tout produit ayant été transformé, par exemple les paquets de chips, les repas surgelés, les nouilles instantanées, les pâtisseries en paquets et autres confiseries. Selon cette même étude, ces aliments constitueraient 25 à 50 % des calories consommées dans les pays occidentaux.

5. Les grillades

Tout aliment cuit à haute température pourrait être cancérigènes. Pour cause deux molécules formées lors de ce type de cuisson : les HAP ainsi que les HCA. Ces dernières seraient non seulement cancérigènes lorsqu’on les ingère mais aussi lorsqu’on les inhale. Toutefois, le professeur David Khayat, chef du service d’oncologie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, nuance ces affirmations et déclare au Figaro qu’il ne faut pas « diaboliser ce mode de cuisson ».   Le risque d’exposition peut être significativement limité, si l’on suit les conseils de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Voici ses recommandations :

– Tenir les aliments à distance des flammes. Éviter à tout prix un contact direct.

– Favoriser les viandes blanches et les poissons par rapport à la viande rouge.

– Ne pas hésiter à mariner vos viandes, cela les protégera des braises.

– Retirer les bouts de graisse avant la cuisson

– Varier les produits et ne pas hésiter à manger des légumes en accompagnement.

Evidemment, il est question de modérer la consommation de ces aliments au lieu de les éviter à tout prix. Privilégiez les aliments bio en complément bien-sûr d’une alimentation saine et équilibrée.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close