La méthode de cette enseignante pour lutter contre l’intimidation dans les écoles est parfaite

La méthode de cette enseignante pour lutter contre l’intimidation dans les écoles est parfaite


La méthode de cette enseignante pour lutter contre l’intimidation dans les écoles est parfaite

L'intimidation dans les écoles est un problème majeur se manifestant par des comportements négatifs verbaux, psychologiques ou physiques, menés par un enfant ou un groupe d’enfants contre une autre enfant ou groupes d’enfants, et qui se répètent au fil du temps. Plusieurs politiques sont appliquées pour limiter ce fléau mais malheureusement elles manquent souvent d’efficacité. Cependant, cette enseignante pense avoir trouvé la bonne solution pour lutter contre l’intimidation dans les écoles.

Les effets de l’intimidation

Beaucoup d’enfants victimes d’intimidation ou de harcèlement ont peur de s’exprimer. Ils ont peur des représailles s’ils en parlent à quelqu’un. Les rapports ont montré que plus les jeunes grandissent, moins ils en parlent à quelqu’un. Ils deviennent de plus en plus isolés, souffrent de dépression, et dans des cas extrêmes, peuvent se faire du mal ou tenter de se suicider.

Signes d’intimidation

  • Peur d’aller à l’école
  • Détérioration du travail scolaire, incapacité à se concentrer
  • Comportement résigné
  • Dépression
  • Perte de confiance
  • Réticence à sortir
  • Manque d’argent
  • Vêtements déchirés, verres cassés, livres scolaires manquants
  • Signes répétés d’ecchymoses et de blessures

L’intimidation peut survenir à tout âge, dans n’importe quel environnement, et peut être longue ou à court terme.

L’état, les parents, les enseignants et les élèves sont parfois démunis face au harcèlement. Ce qui fonctionne pour une école ou un élève peut ne pas fonctionner pour un autre. Il est important d’essayer différentes méthodes pour voir lesquelles fonctionnent le mieux dans chaque situation.

Une enseignante de cinquième année a trouvé une solution qui fonctionne pour sa classe, et elle s’avère très efficace également pour les enseignants qui l’ont essayée.

Une méthode particulière

Kathy Pitt, qui enseigne à l’école primaire Sea Gate de Naples, en Floride, utilise des fiches et laisse les élèves lui dire anonymement qui est victime d’intimidation. Ce qui est incroyable, est que les étudiants ne réalisent même pas qu’ils font de l’intimidation.

La méthode de cette enseignante pour lutter contre l’intimidation dans les écoles est parfaite

Cette enseignante distribue des fiches au début du cours chaque semaine. Elle demande aux élèves d’écrire les noms des enfants avec qui ils veulent s’asseoir, avec qui jouer, ou tout simplement avec qui ils se sentent le plus proche, et elle lit chaque carte après le cours. Certains enfants écrivent des noms différents à chaque fois, d’autres écrivent les mêmes noms, et certains enfants n’écrivent rien du tout.

Connaitre les élèves qui ne font pas de l’intimidation

Cette méthode indique à Kathy qui sont les enfants les plus susceptibles d’être intimidés par les autres élèves. Elle croit que la plupart des enfants ne veulent pas être des tyrans et ne réalisent même pas qu’ils excluent d’autres enfants et les font sentir mal. Bien que les enfants ne mettent pas leurs noms sur les cartes, elle peut toujours savoir quelle carte vient de quel enfant.

Après avoir lu les cartes et avoir une idée de la façon dont les choses se passent en classe, elle peut ensuite parler aux enfants de leurs sentiments, les jumeler avec d’autres camarades de classe pour les aider à se faire des amis et à s’ouvrir, ainsi elle garde un œil sur eux afin de savoir quand quelque chose ne va pas.

Une méthode efficace

Kathy affirme utiliser cette méthode depuis des années, et elle a entièrement confiance en elle. Elle partage même la méthode avec d’autres enseignants et parents qui se sont intéressés à l’essayer sur leurs propres enfants ou qui sont curieux de savoir comment cela fonctionne.

Kathy a expliqué qu’elle a eu l’idée de distribuer les cartes, pour savoir quels enfants intimidaient leurs camarades et quels enfants n’en faisaient pas.

Glennon Doyle Melton, une des mamans était venue dans la salle de classe pour en savoir plus sur les devoirs de mathématiques d’un de ses enfants. Elle a remarqué la méthode utilisée par l’enseignante et a trouvé que c’était très utile et innovateur. Elle espère que cette méthode peut aider dans le futur à arrêter l’intimidation dans toutes les classes. 

Selon Kathy, jusqu’ici tout va bien. Elle utilise cette méthode depuis 1999 et dit que les enfants y ont bien réagi.

Finalement, son objectif principal est d’aider les enfants à mieux s’entendre et à briser la glace entre eux pour qu’ils puissent se donner mutuellement une chance.

Après avoir utilisé cette méthode pendant quelques semaines, Kathy constate à chaque fois que la plupart des enfants deviennent des amis et que l’intimidation et le harcèlement cessent. En faisant en sorte que ces enfants s’ouvrent les uns sur les autres à un jeune âge, ils sont alors moins susceptibles de s’intimider les uns les autres à mesure qu’ils grandissent. Kathy prévoit de continuer sa méthode dans l’espoir d’aider plus d’enfants dans le futur.

N’hésitez pas à partager cette méthode très ingénieuse afin de lutter contre l’intimidation dans les écoles !