x

La lumière du soleil détruit-elle le coronavirus ?

À l’heure où les recommandations pullulent sur les réseaux sociaux pour se protéger du nouveau coronavirus, les médias et les autorités sanitaires ne manquent pas de régulièrement faire le point sur les fake news et ce, dans l’espoir d’éviter des comportements compromettants pour notre santé. “La 5G a propagé le virus”, “il faut retenir sa respiration pour savoir si on est malade”, “le virus fait partie d’une théorie conspirationniste”, autant de titres qui ont pu ponctuer notre fil d’actualité ces derniers mois. Le dernier en date: “s’exposer au soleil permet de tuer le virus”. Une recommandation rapidement démentie par Reuters.

Face à une période marquée par le doute et l’incertitude, de nombreux internautes succombent à ce que les Nations Unies qualifient d’infodémie, une pandémie de désinformation et de rumeurs qui se multiplient sur la Toile. Des informations mensongères aux faux conseils, toutes les sphères liées au Covid-19 sont mentionnées, de son origine à ses supposés traitements, en passant par ses mécanismes d’action sur notre santé. Pourtant, l’heure est à la prudence pour distinguer le vrai du faux au sujet du Covid-19.

Non, le soleil ne tue pas le virus

Dans un article Fact Check publié ce 16 avril, Reuters revient sur les fake news que l’on a pu rencontrer dans nos fils d’actualité. Parmi les nombreux mythes déconstruits par l’agence de presse, celui selon lequel une exposition à la lumière du soleil pendant 15 à 20 minutes chaque jour permettrait de combattre le coronavirus. En effet, certains ont avancé que la chaleur permettrait à l’organisme de lutter contre la maladie. Pourtant, l’information serait fausse, contrairement aux rumeurs.

Une information démentie par l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé se penche également sur cette fausse recommandation dans un article destiné au grand public afin d’en finir avec les idées reçues. Ainsi on peut lire sur le site de l’OMS que “S’exposer au soleil ou à des températures supérieures à 25 °C N’EMPÊCHE PAS de contracter la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19)”. En effet, il serait possible de tomber malade peu importe les températures. L’Organisation rappelle d’ailleurs que des cas de contamination ont été recensés dans des pays à climat chaud, démontrant ainsi que personne n’est épargné par le nouveau coronavirus. A cet effet, les gestes de protection sont donc des gestes barrières qui consistent à se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon, en évitant de se toucher le visage (yeux, bouche, nez), en plus de respecter la distanciation sociale et les mesures de confinement établies par le gouvernement.

“Des faits scientifiques mélangés à des contre-vérités”

Selon nos confrères du Parisien, le danger de ces rumeurs est qu’elles mêlent des faits scientifiques avérés à des contre-vérités. La confusion est alors plus importante pour les internautes qui parviennent à voir de la logique dans ces fake news.

“Le virus ne résiste pas à la chaleur et meurt s’il est exposé à des températures supérieures à 26 ou 27 degrés”. Cette information relayée par des chaînes de messages virales est selon Olivier Schwartz, “tout à fait fantaisiste”. Pour le directeur de l’unité Virus et immunité de l’Institut Pasteur, “Le virus se multiplie très bien dans notre corps qui est lui-même à 37 °C”. Il serait alors dangereux de croire qu’en s’exposant au soleil, nous sommes protégés de la maladie.

Le risque de délaisser les gestes barrières

Si les efforts se multiplient de part et d’autre pour lutter contre les fake news, c’est essentiellement en raison du risque de relâchement de certaines personnes face aux conseils de prévention officiels. En pensant que le soleil ou tout autre recommandation publiée sur les réseaux et non validée par les autorités sanitaires protège du Covid-19, on peut être tenté de prendre certains risques qui s’avéreront dangereux pour notre santé.

A cet effet, il est indispensable de respecter les gestes barrières officiellement établis, en plus de s’en tenir au confinement instauré par le gouvernement. Veillez également à ne pas partager d’informations douteuses sur le coronavirus sans avoir vérifié au préalable si ces dernières proviennent de sources crédibles.

Contenus sponsorisés
Loading...