La liste des effets secondaires de 3 différents vaccins d’après les scientifiques

Il n’est pas rare qu’après la vaccination, certaines personnes commencent à ressentir de l’inquiétude au moindre symptôme inhabituel. Pour éviter toute interprétation alarmiste dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, un médecin a donc décidé de passer en revue les effets secondaires les plus fréquents suite à une injection et surtout, d’expliquer pourquoi ils ne doivent pas dissuader de se faire vacciner.

Relayés par nos confrères de CNN, cet avis d’expert américain souhaite lever le voile sur les doutes qui peuvent nuire à la campagne de vaccination outre-Atlantique. Son objectif est d’éclairer les citoyens quant aux effets secondaires auxquels ils peuvent s’attendre, tout en apportant plus d’informations à ce sujet. 

Pourquoi est-il normal de ressentir des effets secondaires ?

D’après le Dr Peter Hotez, vaccinologue et doyen de la National School of Tropical Medicine au Baylor College of Medicine, certains effets communs impliquent des courbatures, des douleurs dans le bras, avec parfois une légère fièvre ou de la fatigue. Après avoir lui-même reçu sa seconde dose du vaccin germano-américain Pfizer/BioNTech, il confie avoir ressenti “des frissons et des tremblements pendant quelques heures”. Une réaction rassurante pour ce médecin puisque selon lui, cela se produit car “le vaccin est très puissant pour provoquer une réponse immunitaire”. D’ailleurs, “c’est l’une des raisons pour lesquelles nous obtenons des niveaux de protection aussi élevés”, ajoute le Dr Hotez. CNN cite également les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) pour identifier d’autres effets secondaires tels que des rougeurs, un gonflement au site d’injection, une douleur, et de potentiels nausées ou maux de tête. 

femmevaccin
Une femme se fait vacciner – Source : Getty Images/BBC

Quels sont les effets secondaires les plus fréquents des vaccins ?

Selon des fiches vaccin du 6 avril publiées par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé en France, il existe quatre fréquences possibles pour les effets indésirables : 

  • Très fréquents : ≥1/10
  • Fréquents : ≥ 1/100 à < 1/10
  • Peu fréquents : ≥ 1/1 000 à < 1/100
  • Rares : ≥ 1/10 000 à < 1/1 000

Les effets secondaires les plus fréquents de Pfizer/BioNTech :

Pour Pfizer, l’ANSM identifie des effets d’intensité légère à modérée qui disparaissent généralement quelques jours suite à la vaccination. Ces derniers impliquent pour les réactions locales les plus fréquentes un gonflement ou une douleur au site d’injection. Les réactions systémiques incluent quant à elles :

  • Des céphalées
  • Des frissons
  • Des myalgies
  • De la fatigue
  • Une fièvre
  • Des arthralgies (douleurs articulaires)

L’ANSM note également que les réactions systémiques, notamment les maux de tête, la fatigue et la fièvre ont une fréquence plus importante après l’injection de la 2ème dose du vaccin

Les effets secondaires les plus fréquents de Moderna :

Le vaccin de Moderna compte les mêmes réactions locales que Pfizer/BioNTech pour ses effets secondaires les plus fréquents, avec des réactions systémiques telles que :

  • Les frissons
  • Les céphalées
  • La fatigue
  • Les myalgies
  • Les nausées
  • La fièvre
  • Les vomissements
  • La lymphadénopathie (ganglions lymphatiques qui voient leur volume augmenter)
  • Les arthralgies 

A l’instar du vaccin américano-allemand, la fréquence des réactions systémiques est également plus conséquente après la deuxième dose, à l’exception de la lymphadénopathie. 

Les effets secondaires les plus fréquents d’AstraZeneca :

Développé en partenariat avec l’université d’Oxford, le vaccin AstraZeneca compte des effets secondaires très fréquents, fréquents et peu fréquents. Les réactions locales les plus courantes sont selon la fiche de l’Agence : une sensibilité, un prurit, une chaleur, des ecchymoses ou une douleur au site d’injection. Les réactions systémiques impliquent quant à elles : 

  • Des myalgies
  • Un état fébril
  • Des arthralgies
  • Des céphalées
  • Une fatigue
  • Des nausées
  • Des frissons
  • Un malaise
femmevaccin1
Des effets indésirables peuvent se manifester – Source : Dallas IVF

Que faire si l’on ressent des effets secondaires “indésirables” après la vaccination ?

Comme l’explique un article du Journal des Femmes, il est possible de ne rien ressentir après l’injection du vaccin ou au contraire, d’observer quelques effets indésirables. Dans ce cas de figure, parlez-en à un professionnel de santé (médecin, infirmier, pharmacien). Il en va de même pour les effets non mentionnés dans la notice du vaccin. A savoir qu’il est possible de déclarer directement les effets indésirables ressentis en précisant, lorsque c’est possible, leur numéro de lot et ce, grâce au système national de déclaration. 

Par ailleurs, il faut savoir que les effets désagréables considérés non graves tels que la fatigue ou une rougeur disparaissent généralement au bout de quelques jours. Les effets plus intenses peuvent quant à eux apparaître plus tard après la vaccination ou durer plus longtemps. En outre, il existe des réactions rares dites inattendues. Ces dernières sont inconnues lorsque les vaccins sont mis à disposition.

Enfin, les personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca doivent contacter immédiatement leur médecin si certains symptômes durent plus de 3 jours après l’injection, tels qu’un gonflement des jambes, un essoufflement, une douleur abdominale ou thoracique, une vision floue, de sévères maux de tête ou encore des ecchymoses avoisinnant le site d’injection. 

Lire aussi « Ils vivent ensemble et partagent un lit » – Pourquoi l’un est positif au COVID-19 et l’autre non

Contenus sponsorisés