La génération d’aujourd’hui est moins patiente, frustrée et solitaire

La génération d’aujourd’hui est moins patiente, frustrée et solitaire


génération

Ils sont la génération 2.0. Nos enfants sont ultra-connectés et reçoivent pratiquement tout ce qu’ils veulent. Sont-ils pour autant heureux ? Est-ce bénéfique pour leur développement et leur vie adulte ? Victoria Prooday,  conférencière et ergothérapeute répond à ces questions et pense que notre mode de vie moderne contribue à produire une génération frustrée et impatiente. Explications !

C’est peut être votre enfant ou celui d’un ami ou d’un membre de la famille. Le moment d’ouvrir les cadeaux est arrivé, l’enfant plonge dans ses cadeaux, ouvre le premier, voit ce qu’il y a dans le paquet et passe rapidement au suivant. Le parent lui rappelle de dire merci, souvent sans succès. Se sentant quelque peu impuissants et gênés, les parents prennent la parole et commencent à commenter à quel point le cadeau est spécial !

Le bonheur exagéré

L’extravagante fête d’anniversaire n’est qu’un moyen pour les parents de faire plaisir à leurs enfants et de cultiver leur sens du droit. Nous sommes ravis de voir le visage de nos enfants s’illuminer lorsqu’ils reçoivent exactement ce qu’ils veulent ! 

Pourtant, lorsque les enfants reçoivent tout ce qu’ils veulent, nous alimentons leur sens du droit et ainsi les sentiments de gratitude s’évanouissent. Dans notre tentative de protéger nos enfants de l’adversité, nous les privons de la possibilité de prendre des décisions, d’apprendre de leurs erreurs et de développer la résilience nécessaire pour s’épanouir dans les hauts et les bas de la vie. 

Comment peut-on donc aider nos enfants d’aujourd’hui selon Victoria Prooday ?

1. Laissez-les s’ennuyer

Les familles trop centrées sur les enfants créent des parents anxieux et épuisés et des enfants exigeants et habiles. La plupart d’entre nous avons créé des familles centrées sur l’enfant, où nos enfants ont la priorité sur notre temps, notre énergie et notre attention. Au lieu de les laisser se divertir, nous trouvons toujours le moyen de les aider à s’amuser. 

2. Laissez-les être débrouillards

Les enfants sont assez résilients et débrouillards lorsque nous les laissons faire. La plupart du temps, les parents ont peur de lâcher les rênes et de les laisser faire. Certes il n’est pas facile de voir nos enfants échouer, de les voir être tristes, frustrés ou contrariés. Mais n’oubliez pas qu’il est plus facile de les laisser échouer maintenant avec leurs petites choses que de les regarder couler à l’âge adulte. 

3. Laissez-les jouer dans la vraie vie 

De nombreuses recherches ont montré que passer du temps avec les autres dans la vraie vie est l’un des meilleurs signes du bien-être psychologique et une des meilleures protections contre les problèmes de santé mentale. Par contre, le temps passé sur les médias sociaux peut susciter des sentiments d’envie et une croyance déformée que les autres mènent une vie plus heureuse et plus réussie.  

Les enfants d’aujourd’hui passent moins de temps dans la vraie vie, au lieu de se retrouver dans un parc ou à la maison, ils se réunissent dans le monde virtuel ! Ainsi, ils perdent la possibilité d’acquérir des compétences sociales précieuses à partir de véritables interactions humaines. Une étudea prouvé que les compétences sociales sont la clé d’un avenir prospère. D’excellentes aptitudes sociales, associées à l’intelligence, sont désormais considérées comme la clé d’un travail bien rémunéré.

4. Laissez-les perdre

C’est important de récompenser les enfants, mais pas constamment. Non seulement le trophée perd son importance, mais cela les incitent à rechercher des récompenses externes au lieu des récompenses internes. 

Nous avons besoin que nos enfants apprennent à faire des choses sans se plaindre et sans recevoir de récompense. Leur patron, ami sincère, connaissance, ne vont pas être si accommodants, il est donc préférable qu’ils apprennent maintenant. Ils n’auront ni bonus ni temps libre parce qu’ils ont fait leur travail à temps. 

5. Consacrez-leur du temps

D’abord limiterez vos distractions en ligne lorsque vos enfants sont à la maison et fixez une heure à laquelle vous pouvez ranger vos appareils électroniques.

Essayez de vous reconnecter quotidiennement avec vos enfants. Organisez une rencontre individuelle avec chaque enfant dix minutes par jour. PAS d’électronique, PAS d’iPad ou de tablette, PAS de télévision. Laissez votre enfant être votre guide en choisissant l’activité. Ce temps seul éliminera toute culpabilité que vous ressentez et vous permettra de vous connecter à votre enfant.

Une personne n’a que 18 ans pour acquérir les qualités nécessaires qui vont durer toute une vie, alors chaque moment est précieux !


Loading...