La fibromyalgie : la maladie des émotions refoulées et inexprimées (symptômes et traitement)

La fibromyalgie est une pathologie qui concerne environ 2% de la population mondiale, les femmes étant plus touchées que les hommes. En effet, on estime que plus de 80% des personnes qui souffrent de cette affection sont de sexe féminin. Cette maladie se manifeste par des symptômes spécifiques alliant des douleurs physiques et psychiques. Bien que la fibromyalgie soit très handicapante pour les patients, les médecins ne parviennent à déceler aucune anomalie ou lésion. Selon une étude relayée par France TV Info, la fibromyalgie pourrait être la conséquence de certaines émotions refoulées ou non exprimées.

Découverte en 1975 par le Pr Moldofsky, psychiatre canadien, la fibromyalgie n’a été reconnue par l’OMS comme une maladie à part entière qu’en 1992. Pourtant, cette affection chronique serait plus fréquente qu’on ne le pense et entraîne une véritable détresse émotionnelle chez ceux qui en souffrent.

La fibromyalgie : une maladie invisible mais handicapante

Dans le « Livre de la douleur », la Société Française d’étude et de traitement de la douleur explique que chez les patients souffrant de fibromyalgie, « la douleur est invisible mais elle détruit, isole, fragilise ».

En réalité, la fibromyalgie a longtemps été perçue comme une pathologie « imaginaire », comme l’explique Virginie Piano, médecin généraliste. De ce fait, elle était qualifiée de trouble somatique et ce, jusqu’en 2006. Malgré des symptômes très invalidants, les personnes qui en souffraient se confrontaient à des examens médicaux vains : aucune anomalie biologique ou lésion n’étaient décelées. Pourtant, les patients subissaient un handicap psychologique et physique chronique alliant douleurs musculaires et articulaires, insomnie, troubles digestifs, fatigue et hypersensibilité.

La fibromyalgie

Par ailleurs, d’autres personnes touchées par la maladie peuvent ressentir des brûlures d’estomac, des fourmillements, des migraines ou encore des troubles de l’attention et de la mémoire. Une souffrance chronique qui retentit sur le bien-être physique et psychologique et perturbe la qualité de vie des patients.

La fibromyalgie

Les causes et les traitements possibles

Bien que l’origine de la maladie ne soit pas parfaitement comprise, certains facteurs peuvent être en cause :

Des causes physiologiques: Des dérèglements hormonaux, des troubles du système nerveux, un déséquilibre de la flore intestinale, une infection virale ou encore une anomalie musculaire peuvent être à l’origine de la maladie.

Des causes psychologiques: Un traumatisme vécu pendant l’enfance ou plus tard, un choc psychologique, une anxiété chronique, un environnement stressant ou une dépression.

Par ailleurs, la prise en charge des patients qui souffrent de fibromyalgie s’avère particulièrement difficile. Néanmoins le docteur Piano considère qu’une approche multifactorielle est nécessaire pour traiter ce mal. Ainsi, certains médicaments tels que le paracétamol et les anti-inflammatoires peuvent soulager les douleurs articulaires ou musculaires. En outre, la balnéothérapie, la kinésithérapie et les massages réguliers peuvent être efficaces pour soulager les zones douloureuses et détendre le corps. Un soutien psychologique peut aussi être d’une grande aide pour accepter la maladie et améliorer sa qualité de vie. En outre, Françoise Laroche, professeur à l’Hôpital Saint-Antoine à Paris, indique qu’une activité physique régulière peut pallier certains symptômes associés à la fibromyalgie.

La fibromyalgie : la maladie des émotions non exprimées ?

Selon une étude publiée dans la revue Pain et relayée par France TV Info, les personnes qui souffrent de fibromyalgie sont sujettes à des conflits émotionnels et à des traumatismes psychiques. Ces derniers entretiennent les maladies et aggravent les symptômes. En outre, les douleurs chroniques ressenties participent à l’augmentation du niveau de stress et empêchent les patients de résoudre leurs conflits intérieurs. Dans ce sens, les chercheurs ont proposé une thérapie visant à aider les patients à exprimer leurs émotions et à s’en libérer. Ce traitement porte le nom de « Emotion Awareness and Expression Therapy », qui signifie en français la thérapie de reconnaissance des émotions et d’expression.

Selon Mark Lumley, professeur de psychologie à la Wayne State University aux Etats-Unis « De nombreuses personnes atteintes de fibromyalgie ont fait face à l’adversité dans leur existence, comme la victimisation, les problèmes familiaux ou les conflits internes, qui peuvent tous créer des émotions importantes qui sont souvent supprimées ou évitées ». Ainsi, la fibromyalgie pourrait être la conséquence d’un refoulement ou d’une inexpression émotionnelle. Les travaux menés à ce sujet ont permis de mettre en exergue des résultats surprenants. L’équipe des chercheurs a divisé un échantillon de 230 patients en 3, proposant des thérapies différentes pour chaque groupe.

Étalées sur une durée de 6 mois à raison de 8 séances de 90 minutes chacune, les trois thérapies proposées étaient évaluées en fonction de leur efficacité. Après 6 mois, 35% des personnes qui ont suivi une thérapie focalisée sur la reconnaissance et l’expression des émotions ont déclaré se sentir beaucoup mieux. En effet, elles ont constaté une réduction des douleurs et des autres symptômes de la maladie. Ces résultats mettent l’accent sur un lien entre les émotions non exprimées et la fibromyalgie. Pour le Pr Lumley, cette thérapie peut constituer une approche complémentaire, soulignant que “le cerveau est l’organe clé de la douleur et que le cerveau peut être changé pour le mieux en créant de puissantes expériences émotionnelles correctives”.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close