La femme qui a couché avec « 10 000 hommes » prétend savoir ce que les hommes aiment vraiment

Après avoir couché avec plus de 10 000 hommes, Gwyneth Montenegro peut dire qu’elle connaît un rayon sur la question masculine. Cette travailleuse du sexe qui a écrit un véritable livre coup de poing sur sa profession dévoile les dessous de la vie de prostituée. Et cela est moins décadent que cela en a l’air puisqu’elle révèle dans cet ouvrage les réels besoins des hommes. Cette immersion dans un quotidien extraordinaire nous est relayée par nos confrères du site britannique The Independent.

10 000 hommes. C’est le palmarès de Gwyneth Montenegro, une femme de 39 ans qui a longtemps pratiqué la profession d’escort. Cette expérience lui a permis de côtoyer les hommes dans leur vulnérabilité et elle explique que son métier est loin d’être purement sexuel. Elle révèle dans ses confessions les réels désirs de ses clients, loin de toutes les idées reçues concernant la prostitution.
La femme qui a couché avec 10 000 hommes

Casser les clichés

Si Gwyneth a tenu à sortir cet ouvrage, c’est parce qu’elle a voulu consigner son expérience avec les hommes. Leur nombre ? Plus de 10 000, selon ses estimations. Il est tentant de croire qu’une expérience avec une prostituée peut être teintée de fantasmes déviants mais il en est tout autre pour la femme qui a fait du sexe son métier. Elle raconte : « La plupart des hommes veulent seulement avoir des relations sexuelles normales et standard. En 12 ans de profession, le pourcentage d’hommes que j’ai rencontrés avec des fantasmes ou des préférences étranges au lit a vraiment été très faible. »  Un fait étonnant qu’elle explique par le fait que ses clients recourent à ses services pour des raisons essentiellement psychologiques.

La femme qui a couché avec 10 000 hommes

Une psychologue singulière

L’escort aux douze années de carrière a ainsi pu établir un bilan des besoins des hommes qui la fréquentaient pour ses prestations tarifées. Elle explique que leur appel est motivé par quelque chose de « supérieur au sexe ». « Ils voulaient coucher avec moi mais la plupart de mon travail consiste à parler » se souvient l’écrivaine reconvertie. Pour elle, les hommes essaient de consolider leur virilité au travers de ces prestations particulières. « La virilité est très importante pour les hommes. Il y en a qui veulent jouer à être dominants, d’autres doivent vraiment être dominants. Ils ressentent un immense plaisir à sentir qu’ils contrôlent et possèdent une femme. »  Elle tient à transmettre son expérience pour celles qui souhaitent réussir en tant qu’escorts.

La femme qui a couché avec 10 000 hommes

Un livre décrié

L’ouvrage de la femme aux 10 000 hommes n’est pas destiné qu’à décrire son expérience en tant que travailleuse du sexe, il se veut également être une véritable bible pour les aspirantes à ce métier. Pour elle, ce livre est destiné à autonomiser les jeunes escorts « découragées, amères, brisées et en difficulté financière ». Pour ces raisons, cet écrit est décrié par les personnes qui imaginent qu’il encourage les jeunes femmes à se lancer dans la profession. Chose à laquelle, l’auteure se défend et explique qu’elle souhaite enseigner les rouages de l’industrie pour aider les escorts à sortir du métier rapidement. « Je veux montrer toutes les astuces pour gagner des sommes impressionnantes » martèle l’ancienne prostituée.

« Pas besoin d’être une femme fatale »

On l’aura compris, elle entend bien démonter les idées reçues sur le métier de prostituée. « Pas besoin d’être la femme fatale » explique l’ancienne experte à la vénérable expérience. Elle enseigne que, pour se tailler la part du lion, il faut être soignée, confortable et pleine d’assurance. « Il faut que vous sachiez mettre une bonne ambiance, que vous soyez énergique et professionnelle » assure la connaisseuse. Pour elles, tous les types de femmes peuvent réussir dans ce métier, et ce, à tous les âges.

Une vraie connexion

Gwyneth est convaincue que le désir profond des hommes n’est pas seulement d’avoir une relation sexuelle. Leur réelle volonté est de se sentir « désirés et nécessaires ». Ainsi, la conversation est importante pour établir une véritable connexion, qui consolidera la relation avec le client. En livrant ces conseils, elle souhaite autonomiser les femmes en quête d’indépendance financière dans ce métier compliqué. Pas sûr qu’il suscite le même enthousiasme auprès du public.

Prostitution : la reconversion de l’impossible

Si le métier d’escort est le plus souvent un choix, celui de prostituée peut résulter d’une vie précaire ou pire, d’un véritable trafic. Pour ces femmes, difficile d’en sortir et de nombreux dangers résultent de cette profession. Viols, agressions, toxicomanie sont autant de risques auxquelles les travailleuses du sexe sont exposées. Quand elles souhaitent et peuvent sortir de cet engrenage, elles sont stigmatisées et renvoyées à leur condition de prostituées. « Il y a d’abord un travail pour reprendre pied par rapport à l’estime de soi, au lien social, à l’image de son corps », explique Hélène de Rugy, déléguée générale de l’Amicale du Nid qui milite pour l’abolition de ce métier.

Lire aussi Les shorts en dentelle pour hommes sont de retour cet été

Contenus sponsorisés