La diversification alimentaire et l’apprentissage du goût chez bébé

Votre bébé a 6 mois ? Son aventure au pays du goût peut commencer ! Le passage des aliments liquides aux solides annonce le début de grandes découvertes, l’occasion idéale pour initier votre bébé à de nouvelles saveurs en respectant quelques règles de base.

Du lait oui, mais pas uniquement. L’heure est à la diversification, et il est parfois difficile de savoir par quoi commencer. Un nouveau monde de couleurs, odeurs et textures s’offre à votre bébé, et vous vous demandez quels aliments introduire pour éveiller ses papilles sainement ?

Pas de panique ! Selon la majorité des pédiatres, c’est au-delà de 6 mois que vous pouvez commencer à lui proposer des alternatives à son biberon lacté. Mais attention : le lait doit constituer la base de son alimentation jusqu’à 12 mois à raison de 500 ml par jour. Des études ont révélé qu’une diversification précoce et trop intense pouvait développer des allergies alimentaires, donc patience… Votre bébé a besoin d’une alimentation très spécifique pour bien grandir, et développer de bonnes habitudes alimentaires.

Cette phase d’apprentissage est fondamentale pour sa formation au goût. Voici quelques conseils pour les débuts de sa diversification alimentaire, afin d’éveiller son goût avec une alimentation variée et équilibrée.

3, 2, 1, c’est parti !

La diversification alimentaire commence par une installation confortable sur vos genoux, le dos calé au creux de votre bras. Avant la phase de mastication et de déglutition qui sera vraiment mature à 8/10 mois, les aliments se dégustent sous forme de compote ou de purée tiède dans une cuillère en plastique souple délicatement glissée entre ses lèvres. Vous pouvez occasionnellement le laisser exercer sa mastication sur un petit bout de pain ou un boudoir.

La diversification commence à 6 mois, lorsque votre bébé est en mesure d’apprécier les aliments. Il vaut mieux commencer par des légumes introduits chacun de façon isolée et en petite dose : 1 cuillère de purée à midi en plus du biberon, en augmentant les quantités pendant 2 semaines, pour arriver à entre 150 et 200 g de légumes mixés par jour à midi. Pourquoi pas des fruits ?

Votre bébé a un goût prononcé pour les saveurs sucrées, donc si vous lui faites découvrir les fruits, il risque de bouder les légumes. Changez de légume tous les 10 jours dans un premier temps, afin de le familiariser avec une saveur à chaque fois. On commence par des saveurs douces comme les carottes, courgettes, patate douce, épinards, haricots verts… toujours bien cuits pour éviter les allergies. Vous pouvez introduire un féculent : la pomme de terre à la vapeur.

Ce n’est qu’à partir de 7 mois que bébé pourra goûter des légumes plus « originaux » pour son petit palais, comme les poireaux, le brocolis, le potiron… toujours en quantités comprises entre 150 et 200 g le midi. Maintenant qu’il aime les légumes, vous pouvez ajouter des fruits au goûter à 16h, idéalement la pomme, la poire ou la banane en compote, en petites quantités augmentées au fil des jours. Évitez les fruits exotiques avant 3 ans, ils sont allergisants. À la place de son biberon de 16h, vous pouvez lui proposer un petit suisse pour qu’il découvre une nouvelle texture.

Dès 8 mois, bébé peut goûter la viande (idéalement blanche et bien cuite). Au total, il doit manger 150 g de légumes, 150 g de fruits (vous pouvez en introduire de nouveaux comme la pêche, l’abricot, la prune…)et 20 g de viande. Limitez-vous à une noisette de beurre ou d’huile végétale par jour, et surtout pas de produits allégés. Veillez en revanche à éviter les sucres, lipides et protéines en quantités trop élevées qui pourraient favoriser une obésité précoce.

De la même manière, les légumes, les fruits et la viande contiennent plus de sel que le lait auquel il est habitué, donc ne salez pas vos recettes, ses reins risqueraient d’en souffrir.

Vous serez tentée d’ajouter des épices ou des fruits secs pour lui faire découvrir de nouvelles saveurs mais mieux vaut attendre ses 12 mois pour limiter les risques d’allergie, de même pour le chocolat. Côté boissons, en plus du lait maternel ou artificiel, vous pouvez dès 7 mois introduire de l’eau de source, puis des jus

de fruits à l’occasion. Ce n’est qu’à partir de 2 ans que vous pourrez lui faire goûter l’œuf, le poisson, le fromage… Patience, votre bébé à toute la vie devant lui pour découvrir les saveurs du monde !

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close